BELÉM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville du Brésil, capitale de l'État de Pará, Belém a eu au xxe siècle une croissance accélérée : elle, qui ne comptait que 96 000 habitants en 1900 et 200 000 en 1940, avait 400 000 habitants en 1960, 756 000 en 1980 et 1 333 500 en 2003.

Brésil : carte administrative

Brésil : carte administrative

carte

Carte administrative du Brésil. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Belém est située dans la baie de Guajará, à l'embouchure de l'Amazone, sur la rive droite de la branche sud du fleuve, au niveau de son delta. Cette position donne à la ville à la fois une fonction de grand port (c'est le débouché obligé pour tous les produits de l'Amazonie) et une fonction de métropole régionale pour l'intérieur de l'Amazonie ; Belém est reliée par la route à Brasília et aux États de Piauí et de Goías. Mais l'immense forêt équatoriale ne dispose pas d'un réseau suffisant de routes et de pistes, ce qui oblige la majeure part des déplacements de personnes ou de marchandises à se faire par la voie d'eau du fleuve, c'est-à-dire à passer par Belém. Dès le xviie siècle, cette position à l'entrée de l'immense plaine amazonienne lui a assuré une fonction militaire : le noyau initial de la ville s'est construit à partir d'un fort, le fort de Presepio, installé pour protéger la région contre les invasions des pirates français ou anglais. Belém est la capitale culturelle et économique de la grande région nord du Brésil. C'est en effet un port et un très important centre commercial de redistribution, dans toute l'Amazonie, des marchandises venues soit du sud-est industriel du Brésil, soit de l'étranger. En dépit de l'importance de cette fonction portuaire, Belém n'a pas encore connu de véritable développement industriel, malgré la présence d'un certain nombre d'établissements textiles ou alimentaires. Cette carence est due à la faiblesse économique de l'ensemble de la région nord.

La ville de Belém est située approximativement à dix mètres au-dessus du niveau de la mer. Le plan de la ville obéit à un schéma quadrangulaire, très fréquent dans les villes d'origine portugaise. Belém a conservé cette distribution de rues et d'avenues se coupant à angle droit, qui reflète non seulement le plan initial de la ville autour du port, mais concerne également les quartiers plus récents.

—  Michel ROCHEFORT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BELÉM  » est également traité dans :

AMAZONE, fleuve

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 2 327 mots

Dans le chapitre « Rôle économique »  : […] L'Amazone et ses affluents ouvrent, à travers l'impénétrable forêt équatoriale, d'admirables voies de communication. La profondeur et la lenteur des eaux, la pondération de leur débit font de ce réseau le plus navigable du monde. D'une manière paradoxale, l'exploitation en est plus aisée dans la partie intérieure du bassin qu'à l'aval. Les grands affluents du cours inférieur, le Tocantins, le Xing […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amazone-fleuve/#i_23328

BRÉSIL - Géographie

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 9 977 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La vallée centrale de l'Amazone »  : […] La grande vallée du fleuve Amazone se caractérise par une population traditionnelle de riverains (pêcheurs et agriculteurs) et un chapelet de villes, Parintins, Santarém, Gurupá, relié par un trafic fluvial non négligeable. La plus grande voie navigable relie l'agglomération de Belém, qui commande l'embouchure, à la ville intérieure de Manaus. Les transatlantiques, en toute saison, remontent l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-geographie/#i_23328

Pour citer l’article

Michel ROCHEFORT, « BELÉM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/belem/