BRAHMS JOHANNES(repères chronologiques)giques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Brahms, Troisième Sonate pour piano

Brahms, Troisième Sonate pour piano
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Brahms, Premier Sextuor à cordes

Brahms, Premier Sextuor à cordes
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Brahms, Variations et fugue sur un thème de Haendel

Brahms, Variations et fugue sur un thème de Haendel
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Brahms, Quintette pour piano et cordes

Brahms, Quintette pour piano et cordes
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias


7 mai 1833 Johannes Brahms naît à Hambourg.

1853 Brahms se lie d'amitié avec le violoniste Joseph Joachim à Göttingen, rencontre Franz Liszt à Weimar ainsi que Clara et Robert Schumann à Düsseldorf ; ce dernier écrit à son sujet un article enthousiaste, « Neue Bahnen » (« Nouvelles Voies », publié le 28 octobre 1853 dans les Neue Zeitschrift für Musik). Brahms compose sa Troisième Sonate pour piano, en fa mineur, opus 5.

Brahms, Troisième Sonate pour piano

Brahms, Troisième Sonate pour piano

musique

Troisième mouvement, Scherzo : Allegro energico, de la Troisième Sonate pour piano, en fa mineur, opus.5 Interprétation : Julius Katchen, piano (enregistré en 1949). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

20 octobre 1860 Le Premier Sextuor à cordes, en si bémol majeur, opus 18, pour deux violons, deux altos et deux violoncelles, est créé à Hanovre.

Brahms, Premier Sextuor à cordes

Brahms, Premier Sextuor à cordes

musique

Deuxième mouvement, Andante con moderato, du Premier Sextuor à cordes, en si bémol majeur, opus.18, pour deux violons, deux altos et deux violoncellesInterprétation : Isaac Stern, violon, Alexander Schneider, violon, Milton Katims, alto, Milton Thomas, alto, Pablo Casals, violoncelle, Madeline... 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

7 décembre 1861 Les Variations et fugue sur un thème de Haendel, pour piano, en si bémol majeur, opus 24, sont créées à Hambourg.

Brahms, Variations et fugue sur un thème de Haendel

Brahms, Variations et fugue sur un thème de Haendel

musique

Variation no7, Con vivacità, des Variations et fugue sur un thème de Haendel, pour piano, en si bémol majeur, opus 24 Interprétation : Yves Nat, piano (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

22 juin 1866 La version définitive du Quintette pour piano et cordes, en fa mineur, opus 34, est créée au Conservatoire de Leipzig.

Brahms, Quintette pour piano et cordes

Brahms, Quintette pour piano et cordes

musique

Premier mouvement, Allegro ma non troppo, du Quintette pour piano et cordes, en fa mineur, opus.34 Interprétation : Rudolf Serkin, piano, Quatuor Busch : Adolf Busch, premier violon, Gösta Andreasson, second violon, Karl Doktor, alto, Hermann Busch, violoncelle (enregistré en 1938) 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

18 février 1869 La version complète d'Un requiem allemand (Ein deutsches Requiem, opus 45), pour soprano, baryton, chœur et orchestre, est créée par l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig sous la direction de Carl Reinecke.

Brahms, Un requiem allemand

Brahms, Un requiem allemand

musique

Un requiem allemand, opus 45 : «Denn alles Fleisch ist wie Gras» Interprétation : Irmgard Seefried, soprano, George London, baryton, Orchestre philharmonique de New York, direction Bruno Walter (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1869 Brahms publie deux volumes de Danses hongroises pour piano à quatre mains. Certaines seront orchestrées par lui-même.

Brahms, Cinquième Danse hongroise

Brahms, Cinquième Danse hongroise

musique

Cinquième Danse hongroise, en sol mineur (version pour orchestre) Interprétation : Orchestre symphonique du NDR de Hambourg, direction Hans Schmidt-Isserstedt (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

3 mars 1870 La Rhapsodie pour voix d'alto, chœur d'hommes et orchestre, opus 53, sur trois strophes du poème de Goethe Harzreise im Winter, est créée à la Rosensale de Iéna par Pauline Viardot, sous la direction de Ernst Naumann.

Brahms, Rhapsodie pour voix d'alto, chœur d'hommes et orchestre

Brahms, Rhapsodie pour voix d'alto, chœur d'hommes et orchestre

musique

Rhapsodie pour voix d'alto, chœur d'hommes et orchestre, opus.53 Interprétation : Kathleen Ferrier, contralto, Orchestre philharmonique de Londres, direction Clemens Krauss (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1er novembre 1873 Les Variations sur un thème de Haydn, pour orchestre, opus 56a, sont créées par l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction du compositeur.

Brahms, Variations sur un thème de Haydn

Brahms, Variations sur un thème de Haydn

musique

Variations sur un thème de Haydn, pour orchestre, opus.56a Interprétation : Columbia Symphony Orchestra, direction Bruno Walter (enregistré en 1953). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

30 décembre 1877 La Deuxième Symphonie, en majeur, opus 73, est créée par l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Hans Richter.

Brahms, Deuxième Symphonie

Brahms, Deuxième Symphonie

musique

Premier mouvement, Allegro non troppo, de la Deuxième Symphonie en majeur, opus 73 Interprétation : Orchestre philharmonique de Vienne, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1952). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

1er janvier 1879 Le Concerto pour violon et orchestre, en majeur, opus 77, est créé par l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et son dédicataire, Joseph Joachim, sous la direction du compositeur.

Brahms, Concerto pour violon et orchestre

Brahms, Concerto pour violon et orchestre

musique

Concerto pour violon et orchestre, en majeur, opus 77 : début du premier mouvement, Allegro non troppo Interprétation : Christian Ferras, violon, Orchestre philharmonique de Vienne, direction Carl Schuricht (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

Brahms, Concerto pour violon et orchestre

Brahms, Concerto pour violon et orchestre

musique

Concerto pour violon et orchestre, en majeur, opus 77 : thème du premier mouvement, Allegro non troppo Interprétation : Christian Ferras, violon, Orchestre philharmonique de Vienne, direction Carl Schuricht (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

Brahms, Concerto pour violon et orchestre

Brahms, Concerto pour violon et orchestre

musique

Concerto pour violon et orchestre, en ré majeur, opus 77 : deuxième mouvement, Adagio Interprétation : Christian Ferras, violon, Orchestre philharmonique de Vienne, direction Carl Schuricht (enregistré en 1954) 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

Brahms, Concerto pour violon et orchestre

Brahms, Concerto pour violon et orchestre

musique

Concerto pour violon et orchestre, en majeur, opus 77 : troisième mouvement, Allegro giocoso ma non troppo vivace Interprétation : Christian Ferras, violon, Orchestre philharmonique de Vienne, direction Carl Schuricht (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

9 novembre 1881 Le Deuxième Concerto pour piano, en si bémol majeur, opus 83, est créé par le compositeur et l'Orchestre philharmonique de Budapest sous la direction de Sándor Erkel.

Brahms, Deuxième Concerto pour piano

Brahms, Deuxième Concerto pour piano

musique

Quatrième mouvement, Allegretto grazioso du Deuxième Concerto pour piano, en si bémol majeur, opus.83 Interprétation : Wilhelm Backhaus, piano, Orchestre philharmonique de Vienne, direction Carl Schuricht (enregistré en 1953). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

2 décembre 1883 La Troisième Symphonie, en fa majeur, opus 90, est créée par l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Hans Richter.

Brahms, Troisième Symphonie

Brahms, Troisième Symphonie

musique

Troisième mouvement, Poco allegretto, de la Troisième Symphonie, en fa majeur, opus.90 Interprétation : Orchestre philharmonique de Vienne, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1949). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

25 octobre 1885 La Quatrième Symphonie, en mi mineur, opus 98, est créée par l'Orchestre de Meiningen sous la direction du compositeur.

Brahms, Quatrième Symphonie

Brahms, Quatrième Symphonie

musique

Troisième mouvement, Allegro giocoso, de la Quatrième Symphonie, en mi mineur, opus.98 Interprétation : Orchestre symphonique de la Radio bavaroise, direction Carl Schuricht (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

12 décembre 1891 Le Quintette pour clarinette et cordes, en si mineur, opus 115, est créé à Berlin.

Brahms, Quintette pour clarinette et cordes

Brahms, Quintette pour clarinette et cordes

musique

Troisième mouvement, Andantino, du Quintette pour clarinette et cordes, en si mineur, opus.115Interprétation : Reginald Kell, clarinette, Quatuor Busch : Adolf Busch, premier violon, Gösta Andreasson, second violon, Karl Doktor, alto, Hermann Busch, violoncelle (enregistré en... 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

3 avril 1897 Johannes Brahms meurt à Vienne.

—  Pierre BRETON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRAHMS JOHANNES (1833-1897)  » est également traité dans :

BRAHMS JOHANNES

  • Écrit par 
  • Claude ROSTAND
  •  • 2 385 mots
  •  • 3 médias

Couvrant les deux derniers tiers du xixe siècle, Brahms nous présente le cas, unique en son genre dans la musique germanique, de l'artiste de synthèse. Échappant, par sa génération, à la période d'émancipation et de recherches des romantiques de la génération de Schumann, non engagé comme Bruckner, Mahler ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-brahms/

CONCERTO POUR VIOLON ET ORCHESTRE (J. Brahms)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 316 mots
  •  • 1 média

Le concerto de soliste naît en Italie à la toute fin du xviie siècle, lorsque Giuseppe Torelli publie les six Concerti a quattro de son opus 5 (Bologne, 1692) et, surtout, les douze Concerti musicali a quattro opus 6 (Augsbourg, 1698). Au début du xviiie siècle, dès L'estro armonico opus 3 (Amsterdam, 1711), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto-pour-violon-et-orchestre/#i_4186

FERRIER KATHLEEN (1912-1953)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 784 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « What is life ? » »  : […] Cette « anti-diva » (pour reprendre le titre du remarquable documentaire de Suzanne Philips), qui ne peut être considérée comme un phénomène purement vocal, possédait une vraie voix de contralto évoluant sans effort sur une large tessiture de deux octaves (du sol 2 au sol 4 ). Un timbre somptueux, profond et coloré, une expressivité naturelle, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kathleen-ferrier/#i_4186

JOACHIM JOSEPH (1831-1907)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 385 mots
  •  • 1 média

Violoniste, chef d'orchestre et compositeur né à Kittsee (près de Bratislava), Joseph Joachim travaille avec G. Hellmesberger senior à Vienne et F. David à Leipzig (1843) avant de faire ses débuts au Gewandhaus de Leipzig (1843), à Londres (1844), à Dresde, Vienne et Prague (1846). Premier violon en 1849 à Weimar, où il vit dans le cercle de Liszt, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-joachim/#i_4186

KATCHEN JULIUS (1926-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 771 mots

Le pianiste américain Julius Katchen naît à Long Branch (New Jersey) le 15 août 1926, dans une famille d’origine russe. Sa grand-mère lui donne une formation musicale – pianistique et théorique – très poussée, tandis qu'un précepteur se charge de son éducation générale. La réputation de cet enfant prodige s'étend très vite. À onze ans, il joue le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-katchen/#i_4186

LIED

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 3 230 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Brahms »  : […] Avec Johannes Brahms , on est en présence d'une œuvre musicale qui a pris prétexte d'une certaine donnée littéraire pour s'épanouir selon ses propres lois naturelles. Les mots sont là comme les témoins d'un choc affectif par eux provoqué chez un musicien, qui respecte le sens général donné par leurs enchaînements, mais ne perd pas à les suivre dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lied/#i_4186

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 365 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le romantisme »  : […] Les premiers compositeurs romantiques s'attachent davantage à la virtuosité naissante de l'instrument qu'à la diversité de ses possibilités : Weber ou Mendelssohn – plus poète dans ses Romances sans paroles – se montrent avides de traits jaillissants, de grands sauts, d'octaves brisées ou de doubles notes. Mais les mêmes effets semblent plus intim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/#i_4186

SCHUMANN CLARA (1819-1896)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 351 mots

La pianiste et compositrice allemande Clara Schumann fut l' épouse du compositeur Robert Schumann et l' inspiratrice de Johannes Brahms. Née le 13 septembre 1819, à Leipzig, en Saxe, Clara Josephine Wieck étudie le piano dès l'âge de cinq ans, sur les encouragements de son père, Friedrich Wieck. En 1835, elle jouit déjà de la réputation d'enfant pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-schumann/#i_4186

Trio avec piano n° 2, BRAHMS (Johannes)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 539 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Brahms est un Allemand du Nord, un villageois conservateur et un luthérien strict. Ces traits de caractère définissent sa musique. En 1862, il s'installe à Vienne, où il est nommé, en 1872, chef de l'influente Gesellschaft der Musikfreunde («Société des amis de la musique»). Sa vie, paisible, se confond avec son œuvre. Son catalogue comporte des ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trio-avec-piano-n-2-brahms-johannes/#i_4186

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « BRAHMS JOHANNES - (repères chronologiques)giques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahms-reperes-chronologiques/