BOURSEMicrostructure des marchés financiers

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'organisation des échanges

De nos jours, le mode d’organisation des plates-formes électroniques est généralement celui d’un marché gouverné par les ordres, sur lesquels les investisseurs peuvent être tour à tour demandeurs ou offreurs de liquidité, selon leur stratégie ou leur niveau d’impatience. Il s’agit d’un mode distinct de celui de marché gouverné par les prix, où la liquidité est offerte par des intermédiaires spécialisés dans cette fonction.

Marché gouverné par les prix et marché gouverné par les ordres

Un « marché gouverné par les prix », appelé également marché de contrepartie, s'organise autour d’intermédiaires appelés « teneurs de marché » (market makers, dealers). Tout investisseur souhaitant négocier doit contacter un de ces fournisseurs officiels de liquidité pour obtenir un prix, et soit traiter à ce prix (take it or leave it offer), soit essayer de contacter un autre teneur de marché. L’information sur le teneur de marché qui cote les meilleurs prix pour un produit donné n’est pas nécessairement disponible. La recherche des meilleurs prix est donc coûteuse. Dans la plupart des cas, seuls sont diffusés sur ces marchés les prix de vente (ask) et d’achat (bid) « indicatifs » des teneurs de marché. « Indicatif » signifie que les prix diffusés ne sont pas fermes et sont donc négociables, ce qui permet parfois d’économiser sur la recherche des meilleurs prix. Un teneur de marché est un intermédiaire partie prenante qui a une obligation de présence sur le marché. Pour assurer l’intermédiation temporelle des ordres des investisseurs, il doit coter en permanence un prix ask et un prix bid et fournir la liquidité sur son propre stock de titre ; il engage donc son capital. Les prix de vente et d’achat qu’il choisit incorporent les primes exigées pour ce service, qui elles-mêmes varient en fonction des conditions de marché, de sa position en stock, et du niveau de concurrence dans le marché. Les marchés de contrepartie superposent deux structures : le marché entre client final et dealer, et le marché réservé exclusivement à ces derniers, appelé marché interdeal [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages






Écrit par :

  • : professeure associée, École supérieure des sciences économiques et commerciales
  • : adjointe au chef du pôle d'analyse économique du secteur financier, direction générale du Trésor et de la Politique économique, ministère de l'Économie, chercheuse associée au G.A.T.E.-C.N.R.S., université de Lyon-II-Lumière

Classification


Autres références

«  BOURSE  » est également traité dans :

BOURSE - Marchés de valeurs mobilières

  • Écrit par 
  • Daniel GOYEAU, 
  • Amine TARAZI
  •  • 8 114 mots
  •  • 1 média

Une bourse est un marché public organisé où se négocient toutes sortes de produits ou de services. Mais l'habitude fut prise de nommer « La Bourse », le marché où sont échangés et cotés des titres financiers ou valeurs mobilières.Comme le souligne Fernand Braudel (1979), l'origine historique de l'institution est […] Lire la suite

BOURSE - Réglementation des marchés boursiers

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 662 mots
  •  • 3 médias

L'histoire de laréglementation des marchés boursiers est rythmée par les crises. La première autorité publique chargée de protéger l'épargne et d'assurer le bon fonctionnement des marchés est créée aux États-Unis, en 1935, à la suite de la crise de 1929 : la Securities and Exchange Commission (S.E.C.) doit suppléer à l'insuffisance de l'autorégulation du […] Lire la suite

BOURSE DE BRUGES

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 268 mots

Il est difficile de dater avec précision l'apparition des premières Bourses. D'après Fernand Braudel, elles remontent au moins au xive siècle, avec le développement des premiers centres financiers en Europe méditerranéenne (Pise, Venise, Florence, Gênes, Valence, Barcelone...), sur lesquels, contrairemen […] Lire la suite

MARCHÉS BOURSIERS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 934 mots

XIIIe -XIVe siècle Création des premières organisations de financement du commerce lointain en Italie du Nord et dans le royaume catalo-aragonais : Venise, Florence, Milan, Gênes, Valence, Barcelone ; essor du commerce « papier » avec la lettre de change, instrument de crédit négociable. […] Lire la suite

ACTIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre BALLEY
  •  • 8 142 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Contexte juridique et fonction de l'actionnaire »  : […] Une action, valeur mobilière, titre de propriété portant sur une quote-part du patrimoine d'une entreprise (société anonyme ou société en commandite par actions), représente les droits d'un copropriétaire. Il s'agit toutefois d'une copropriété d'un type particulier. D'abord en raison de ses dimensions. Élément moteur du prodigieux développement du capitalisme, la société anonyme peut en effet regr […] Lire la suite

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 400 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le marché de l'art et la Bourse »  : […] L'analogie, trop souvent soulignée, en particulier par les médias, entre le marché des ventes aux enchères d'œuvres d'art et la Bourse des valeurs appelle de nombreuses réserves. On rappellera seulement ici trois des caractéristiques spécifiques de l'œuvre d'art considérée comme actif financier. La Bourse constitue un marché où offres et demandes se rencontrent et s'ajustent pour aboutir à un pri […] Lire la suite

AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS (A.M.F.)

  • Écrit par 
  • Anne DEMARTINI
  •  • 796 mots

Créée par la loi de sécurité financière du 1 er  août 2003 afin de rationaliser et d'améliorer l'efficacité du système français de régulation des marchés financiers, l'Autorité des marchés financiers (A.M.F.) est issue de la fusion de la Commission des opérations de Bourse (C.O.B.), du Conseil des marchés financiers (C.M.F.) et du Conseil de discipline de la gestion financière (C.D.G.F.). Dans […] Lire la suite

BRUGES

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 864 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Métropole d'Occident »  : […] La ville se développa rapidement avec des fortifications en pierre (1127, 1300, entourant des superficies croissantes, allant de 86 à 460 ha). Les drapiers et marchands de Bruges étaient membres des diverses hanses (ligues de marchands) des xii e et xiii e  siècles, faisant du commerce avec Londres et la Champagne (Troyes). En outre, Bruges devint au xii e  siècle le point de départ et d'arrivée […] Lire la suite

CAPITALISATION BOURSIÈRE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 241 mots

Montant total que représente, d'après leur cotation en Bourse en un jour déterminé, l'ensemble des titres d'une société ou d'un ensemble de sociétés. La capitalisation boursière d'une société ne peut pas être considérée comme une indication exacte de la valeur de cette société ; en effet, les facteurs qui déterminent le cours de ses actions en Bourse sont trop divers et trop variables. Mais la com […] Lire la suite

CAPITAL-RISQUE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Universalis
  •  • 457 mots

Véritable levier du dynamisme industriel et économique, le capital-risque traduit bien imparfaitement le concept américain de venture capital  : la version française fait primer la notion de risque sur celle d'aventure. Il s'agit pourtant d'une aventure d'un type nouveau entre un industriel et un financier, associés dans un projet d'entreprise. Le capital-risque est une activité d'intermédiation f […] Lire la suite

CONFUSIÓN DE CONFUSIONES (J. de la Vega)

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 249 mots

L'ouvrage de Joseph Penso de la Vega (1650-1692), Confusión de Confusiones (La Confusion des confusions), paru en 1688, est l'une des premières analyses détaillées du fonctionnement des marchés financiers. De la Vega est à la fois homme d'affaires et écrivain. Rédigé dans un style étrange et alambiqué (le stilo culto espagnol en vogue à l'époque), l'ouvrage se présente sous la forme d'un dialogue […] Lire la suite

CORPORATE FINANCING AND INVESTMENT DECISIONS WHEN FIRMS HAVE INFORMATION THAT INVESTORS DO NOT HAVE, S. Myers et N. Majluf - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas COUDERC, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 183 mots

Dans le chapitre « Asymétrie d'information et structure financière de l’entreprise »  : […] Sous l'hypothèse d’une information asymétrique entre dirigeant et actionnaires, le résultat théorique majeur de Myers et Majluf est qu'une entreprise peut être amenée à renoncer à de nouveaux projets d'investissement, a priori rentables (dont la valeur actualisée nette est positive), si elle est pour cela contrainte à une augmentation de capital (émission d’actions). La structure financière de l'e […] Lire la suite

COTE EN BOURSE

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 423 mots

Lorsque les entreprises s'introduisent en Bourse, elles ne se font pas toutes coter sur le même marché. Tout dépend de leur réputation, de leur assise financière, de leur secteur d'activité, etc. En France, il existe trois marchés de cotation réglementés et un marché libre, ouverts aux entreprises françaises et étrangères. Parmi les marchés réglementés, le premier marché est réservé à des entrepri […] Lire la suite

CRISE DE 1929

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 301 mots
  •  • 1 média

La crise qui éclate à Wall Street le 24 octobre 1929, le « jeudi noir », se traduit par un effondrement de la valeur des actions (de plus d'un tiers à la fin de l'année). La crise boursière entraîne une crise des banques, qui ont largement spéculé en Bourse, une paralysie du crédit et une crise industrielle de surproduction, d'autant plus forte que l'endettement des Américains et des entreprises s […] Lire la suite

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

L'instabilité financière se manifeste par des mouvements importants et parfois brutaux des variables financières, notamment les cours boursiers et les taux de change. Elle prend la forme de phases haussières (les booms ) ou baissières (les dépressions), qui tendent à éloigner d'une manière significative et durable ces variables de leur valeur d'équilibre fondamental. Pour le taux de change, par e […] Lire la suite

CRISES FINANCIÈRES - Krachs boursiers

  • Écrit par 
  • Christophe BOUCHER
  •  • 4 280 mots
  •  • 13 médias

Il n'existe pas de définition précise et rigoureuse des notions de « crise boursière » ou de « krach boursiers ». Ces expressions, couramment employées l'une pour l'autre, servent à désigner un effondrement brutal et de grande ampleur des cours boursiers. Une telle situation survient généralement à l'issue de la formation d'une bulle spéculative qui finit par éclater, mais aussi lors d'une dégrad […] Lire la suite

DÉRÉGLEMENTATION FINANCIÈRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 894 mots

1974 Création du Comité de Bâle pour le contrôle bancaire, placé sous l’égide de la Banque des règlements internationaux (BRI). 1979 Abolition de tout contrôle des changes en Grande-Bretagne et début de la déréglementation financière aux États-Unis. 1983 Début de la crise des caisses d'épargne aux États-Unis. 1984 Loi bancaire en France. Dématérialisation des titres sur la place de Paris : les act […] Lire la suite

DOW JONES INDICE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 96 mots
  •  • 1 média

Indice boursier créé en 1897 par le Wall Street Journal et calculé quotidiennement par Dow Jones and Co. Le Dow Jones Industrial Average, couramment abrégé en Dow Jones ou The Dow, correspond à la moyenne pondérée du cours de trente valeurs de premier plan, sélectionnées de manière à refléter la tendance générale des cours à la Bourse de New York (Wall Street). Ses équivalents sont, à Londres (St […] Lire la suite

ÉCONOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FLORENS
  •  • 7 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'économétrie de la finance »  : […] Les techniques que nous venons d'évoquer sont principalement appliquées aux données macroéconomiques. Un autre domaine concerné par la modélisation de séries chronologiques est la finance, c'est-à-dire l'étude des marchés boursiers, des marchés de devises, ou encore de certains marchés de matières premières. Ces marchés sont très actifs et l'information y circule extrêmement vite. On démontre alo […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurence LESCOURRET, Séverine VANDELANOITE, « BOURSE - Microstructure des marchés financiers  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-microstructure-des-marches-financiers/