BOGOMILES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théologie et vie des communautés

Ce système dualiste est fondé sur l'opposition entre la lumière et les ténèbres correspondant au Bien et au Mal. On retrouve ainsi les thèmes des anciennes gnoses telles qu'elles se présentaient chez Basilide et Valentin et telles que, de temps à autre, elles ont surgi sous des revêtements divers au cours de l'histoire. Ainsi les messaliens et les pauliciens, répandus dans l'Empire byzantin, ont contribué à former la pensée des bogomiles. La doctrine est toujours identique : opposition à l'Église officielle, refus des trois sacrements (baptême, eucharistie et mariage), du temple et des images, et en particulier de la vénération de la croix. Optant pour l'Évangile et refusant l'Ancien Testament, le dualisme, inhérent à toute gnose, est absolu ou mitigé. Toujours jugée mauvaise, la création est l'œuvre d'un Dieu obscur à laquelle ne saurait participer le Dieu bon.

En Bulgarie, l'extension de la doctrine bogomile sera favorisée par les conditions économiques et sociales. La classe paysanne, souvent exploitée par la noblesse et le haut clergé, s'insurge contre le luxe, la débauche et les privilèges de ceux qui la gouvernent. Très vite, la masse des adhérents bogomiles oubliera les principes fondamentaux de sa foi. Deux catégories de fidèles se distinguent : d'un côté les théoriciens, de l'autre les disciples, souvent infidèles à leur religion. Les premiers sont fréquemment d'anciens prêtres qui ont quitté leur Église afin de mener une existence plus austère. Leur désir de pauvreté et de pénitence les conduit à opter pour un ascétisme plus rigoureux. Théologiens, ils présentent une doctrine cohérente comprenant une cosmologie et une eschatologie. Peu nombreux, ils ne se livrent à aucun travail manuel et demeurent chez leurs disciples. Leur prédication fervente leur assure des adeptes. En dehors [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BOGOMILES  » est également traité dans :

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 482 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Antiquité et Moyen Âge »  : […] Quand les Romains conquirent le territoire de l'actuelle Bosnie, au cours des ii e et i er  siècles avant notre ère, les populations qu'ils rencontrèrent appartenaient surtout à des tribus illyriennes. La majeure partie de la Bosnie moderne fut alors incorporée à la province romaine de Dalmatie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_17852

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 974 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Littérature officielle et littérature apocryphe »  : […] Parallèlement à cette littérature officielle visant surtout à asseoir la vraie foi et à assurer aux lettres bulgares des titres de noblesse se fit jour de bonne heure en Bulgarie une littérature dite « apocryphe », qui était elle aussi d'inspiration religieuse, mais qui répondait mieux à la naïve philosophie du peuple, auquel elle offrait une cosmogonie assez simpliste, une image de Dieu relevée d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_17852

MANICHÉISME

  • Écrit par 
  • Henri-Charles PUECH
  •  • 15 291 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Survivances ou rejetons supposés du manichéisme »  : […] On estime en général que le manichéisme a survécu à lui-même par le canal ou le truchement de sectes plus ou moins directement issues de lui et que nombre d'historiens s'accordent à nommer « néo-manichéennes » ou, plus prudemment, « néo-dualistes ». Épithète contestable, cependant, puisqu'elle suppose résolue une question encore mal débrouillée : si la filiation de certaines de ces sectes de l'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manicheisme/#i_17852

PATARINS

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 438 mots

Terme désignant les membres ( patarinos , paterenos , paterinos ) de différents mouvements réformateurs ou hérétiques du Moyen Âge, et d'abord les partisans d'un mouvement qui prônait des réformes radicales à Milan en 1056-1057 et qui, appelé Pataria , se portait contre le clergé concubinaire et simoniaque. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patarins/#i_17852

PAULICIENS

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 479 mots

Apparus vers le milieu du vii e siècle, les pauliciens constituaient une secte dualiste qui se rattachait au manichéisme, et qui forma probablement le premier anneau d'une chaîne conduisant aux bogomiles, puis de ceux-ci aux cathares. Le paulicianisme semble être né en Arménie entre Erzeroum et Erzincan, d'où, fuyant une première persécution, l'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pauliciens/#i_17852

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Madeleine DAVY, « BOGOMILES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bogomiles/