BÉLISAIRE (500 env.-565)

À la veille du vie siècle, l'Empire romain morcelé par les royaumes barbares semble appartenir à une histoire définitivement révolue. Cependant, à Constantinople, l'empereur Justinien Ier cherche à retrouver l'unité de l'ancienne puissance romaine et à reconquérir à l'Occident les territoires perdus sur les Goths, les Francs, les Burgondes et les Vandales. Il trouve en Bélisaire, un des officiers de sa garde, un tacticien de génie qui servira l'empire de Byzance pendant plus de trente années. Chargé d'un commandement en Arménie en 529, Bélisaire mène contre les Perses des expéditions d'abord victorieuses, notamment près de Dara (530) ; mais il essuie quelques échecs qui le contraignent à demander la paix en 531. De retour à Constantinople, Bélisaire sauve en 532 le trône de Justinien, en réprimant avec la dernière rigueur la célèbre insurrection Nika qui oppose dans le cirque la faction des bleus, protégée par l'empereur et son épouse Théodora, à celle des verts, appuyée par l'usurpateur Hypace qui sera finalement mis à mort. Fort de la confiance et de la reconnaissance de Justinien Ier, Bélisaire est chargé d'une mission difficile, considérée même comme impossible, celle de chasser les Vandales d'Afrique du Nord. Or, en 533, en deux victoires, Bélisaire détruit la puissance vandale, fait prisonnier le roi Gélimer et annexe à l'empire de Byzance, héritier de l'Empire romain, une province qu'on croyait définitivement perdue. Triomphateur à Constantinople, riche des butins arrachés aux Vandales, créé consul, insigne honneur qui ne sera plus jamais décerné par la suite, Bélisaire est envoyé en Italie contre les Goths. Il reconquiert la Sicile, prend Naples après un siège, remonte vers le nord de l'Italie et entre dans Rome abandonnée par les Barbares qui ont assassiné leur roi Théodat et l'ont remplacé par Vitigès. Enfermé dans Rome, Bélisaire doit faire face à plusieurs dangers : celui des Ostrogoths qui l'assiègent en vain pendant un an, celui du pape Silvère qu'il fait déposer, celui de sa fe [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification


Autres références

«  BÉLISAIRE (500 env.-565)  » est également traité dans :

NARSÈS (478 env.-env. 573)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 498 mots

Né sans doute en Perse, l'eunuque Narsès vit à la cour de Justinien, empereur d'Orient. Son intelligence et sa volonté de surmonter sa condition humiliante lui permettent de devenir chambellan de l'empereur. Au moment de la sédition Nika, à Constantinople, réprimée par le général Bélisaire et qui coûta la vie à trente mille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narses-478-env-env-573/#i_47896

SICILE

  • Écrit par 
  • Maurice AYMARD, 
  • Michel GRAS, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 17 949 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les Barbares et Byzance »  : […] Ostrogoths de Théodoric qui dominaient l'Italie. Les structures romaines subsistaient tant bien que mal. Quand, en 535, Bélisaire conquit l'île et l'annexa à l'Empire byzantin de Justinien, une certaine forme de romanité fut rétablie, ainsi qu'un lien, rappelant une histoire fort antique, avec le monde oriental de langue grecque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicile/#i_47896

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 19 914 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Vandales et Byzantins : de Rome à l'Islam »  : […] et menaçaient villes et campagnes. En 533, l'empereur d'Orient Justinien confia à Bélisaire une expédition de reconquête. Ce fut un franc succès : en quelques mois, l'État vandale avait disparu. L'Afrique romaine était restaurée, mais les armées byzantines devaient mener des combats incessants et jamais décisifs contre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_47896

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « BÉLISAIRE (500 env.-565) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/belisaire/