MANTZIKERT BATAILLE DE (1071)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 26 août 1071, à Mantzikert (Malazgird), une petite localité d'Anatolie orientale située au nord du lac de Van, Alp Arslan (1063-1072), deuxième sultan des Turcs Seldjoukides, bat les troupes réunies et dirigées par l'empereur byzantin Romain IV Diogène, qu'il fait prisonnier. Cette victoire éclatante assure la gloire personnelle d'Alp Arslan, ouvre une décennie de luttes pour le pouvoir impérial à Constantinople et favorise l'implantation des tribus turcomanes en Asie Mineure. Celles-ci, dirigées par Sulayman ibn Qoutloumouch, soutiennent certains des prétendants au trône impérial byzantin et obtiennent finalement de leur candidat, Alexis Comnène (basileus de 1081 à 1118), la concession d'une partie de l'Asie Mineure centrale et nord-occidentale. La victoire de Mantzikert, après l'entrée à Bagdad, en 1055, de Toghroul Beg, le premier sultan seldjoukide, inaugure pour l'Islam une longue période marquée par la domination politique de « peuples nouveaux », turcs en Orient, berbères en Occident.

Le vizir persan Nizam al-Mulk, nommé par Alp Arslan, utilise l'institution des madrasas (établissements d'enseignement), à des fins de propagande politique et religieuse. Ainsi, dès le xie siècle, les sultans seldjoukides contribuent au renouveau de l'islam sunnite pour légitimer leur pouvoir.

—  Pascal BURESI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MANTZIKERT BATAILLE DE (1071)  » est également traité dans :

ALP ARSLAN (1030 env.-1072) sultan seldjoukide (1063-1072)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 327 mots

Après avoir montré ses qualités militaires dans des campagnes victorieuses en Afghanistan et en Iran, Alp Arslan succède vers 1060 à son père Tchaghri Beg au Khorassan, puis en 1063 à son oncle Toghroul Beg en Iran et en Irak. Ayant réussi à éliminer ses oncles et cousins, reconnu comme sultan par le calife abbasside al-Qā'im, il est avant tout l'artisan de la progression turque vers l'ouest, s'at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alp-arslan/#i_30807

BYZANCE - L'Empire byzantin

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS
  • , Universalis
  •  • 13 290 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Michel Psellos et Michel Cérulaire »  : […] Zoé, épouse mûre mais encore pleine d'ardeur, finit par suivre l'exemple de Théophano : elle fit assassiner son vieux mari pour en prendre un plus jeune. Michel IV, souverain consciencieux et courageux, qui mourut d'épilepsie après avoir réprimé les Bulgares révoltés par la fiscalité impitoyable du tout-puissant ministre Jean l'Orphanotrophe, frère de l'empereur. Le fils de Jean, Michel V, qu'il a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/byzance-l-empire-byzantin/#i_30807

SELDJOUKIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 837 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les Grands Seldjoukides »  : […] Toughroul beg, après avoir envahi le Tabaristan, le Djurdjan et s'être emparé de Hamadan en 1046, fit de Rayy, en Iran du Nord, sa capitale ; ensuite Kazvin et Ispahan tombèrent, l'Iran occidental fut occupé. À plusieurs reprises, aux confins de la Géorgie, de l'Arménie et de l'Asie Mineure, Byzantins et avant-gardes seldjoukides s'étaient heurtés : en 1050, un accord fut conclu, mais sans lendema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seldjoukides-saldjuqides-seldjouqides/#i_30807

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « MANTZIKERT BATAILLE DE (1071) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-mantzikert/