BACH JEAN-SÉBASTIEN(repères chronologiques)

Médias de l’article

Bach, Toccata et fugue en ré mineur

Bach, Toccata et fugue en ré mineur
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Bach, Troisième Partita pour violon seul

Bach, Troisième Partita pour violon seul
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Bach, Troisième Sonate pour violon seul

Bach, Troisième Sonate pour violon seul
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Bach, Deuxième Partita pour violon seul

Bach, Deuxième Partita pour violon seul
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias


21 mars 1685 Jean-Sébastien Bach (Johann Sebastian Bach) naît à Eisenach, en Thuringe. Georg Friedrich Haendel était né un mois avant, le 23 février.

9 août 1703 Bach est nommé organiste de la Neue Kirche d'Arnstadt (ancienne église Saint-Boniface, aujourd'hui Bach Kirche).

15 juin 1707 Bach est nommé organiste à Mühlhausen.

17 octobre 1707 Bach épouse sa cousine Maria Barbara Bach.

Juin 1708 Bach devient organiste et musicien de la chambre du duc Wilhelm Ernst de Weimar ; le 2 mars 1714, il sera nommé Konzertmeister de la cour de Weimar.

1708 Toccata et fugue en ré mineur, pour orgue, BWV 565.

Bach, Toccata et fugue en ré mineur

Bach, Toccata et fugue en ré mineur

musique

Toccata et fugue en mineur, BWV 565 Interprétation : Albert Schweitzer, orgue (enregistré en 1935). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

22 novembre 1710 Naissance de son fils Wilhelm Friedemann Bach, le « Bach de Halle ».

8 mars 1714 Naissance de son fils Carl Philipp Emanuel Bach, le « Bach de Berlin » (ou « de Hambourg »).

1717 Passacaille et fugue en ut mineur, pour orgue, BWV 582.

5 août 1717 Bach est nommé Kapellmeister du prince Leopold d'Anhalt-Köthen, à Köthen.

Début de juillet 1720 Maria Barbara Bach meurt (ses funérailles ont lieu le 7 juillet).

1720 Sonates et partitas pour violon seul, BWV 1001-1006. Six Suites pour violoncelle seul, BWV 1007-1012

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  BACH JEAN-SÉBASTIEN (1685-1750)  » est également traité dans :

BACH JEAN-SÉBASTIEN

  • Écrit par 
  • Luc-André MARCEL
  •  • 7 119 mots
  •  • 2 médias

Une vie d'apparence simple, prédestinée à concevoir une œuvre sans précédent, suffisamment longue pour la mener à bien, suffisamment régulière pour ne point l'entraver. Une curiosité inlassable, un enrichissement constant. Une expansion souveraine, merveilleusement délivrée sinon de fatigues et même de dépressions, mais de reniements de soi et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sebastien-bach/

MORT DE JEAN-SÉBASTIEN BACH

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 183 mots
  •  • 1 média

Le 28 juillet 1750, Jean-Sébastien Bach meurt à Leipzig . Musicien universel, il est considéré comme un point de départ auquel se référeront tous ses successeurs. Son approche de la musique, essentiellement polyphonique – sa maîtrise de la fugue n'a jamais été égalée – met un point final à l'expression baroque au travers d'une œuvre qui a touché à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-jean-sebastien-bach/#i_4167

ARRANGEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 322 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'arrangement considéré comme une adaptation »  : […] déformer l'œuvre pour la mettre à ce qu'ils croyaient être le goût du jour (par exemple, des chorals de J.-S. Bach avaient été arrangés par Gounod). Beaucoup plus rarement, il est arrivé qu'un instrument ayant eu une vie très éphémère l'ait eue cependant assez longue pour qu'une œuvre lui ait été consacrée. Ce cas est celui de l'arpeggione, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arrangement-musique/#i_4167

ATONALITÉ

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 387 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La dissolution du système tonal classique »  : […] de rendre également utilisable chacune des notes de la gamme chromatique dans quelque tonalité que ce soit. Bach, dans son Clavier bien tempéré, apportait une démonstration géniale et éclatante de la valeur pratique de cette théorie en écrivant effectivement deux préludes et deux fugues dans chacune des douze tonalités majeures et des douze […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atonalite/#i_4167

BACH WILHELM FRIEDEMANN (1710-1784)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 980 mots

Deuxième enfant et l'aîné des quatre fils musiciens de Jean-Sébastien Bach, Wilhelm Friedemann naît à Weimar et commence par suivre une voie toute normale : éducation musicale auprès de son père qui le considère comme son enfant le plus doué et écrit pour lui le fameux Klavierbüchlein « commencé à Coethen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-friedemann-bach/#i_4167

BACH CARL PHILIPP EMANUEL (1714-1788)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 971 mots

Le deuxième des quatre fils musiciens de Jean-Sébastien Bach, Carl Philipp Emanuel, naît à Weimar, mais n'a pas dix ans lorsque sa famille s'installe à Leipzig. Il y est externe à l'école Saint-Thomas, mais il reconnaîtra volontiers n'avoir eu comme professeur, en matière de musique, que son père. À dix-sept ans, il grave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-philipp-emanuel-bach/#i_4167

BACH JOHANN CHRISTOPH FRIEDRICH (1732-1795)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 802 mots

Neuvième enfant de Jean-Sébastien Bach et fils aîné de ses secondes noces avec Anna Magdalena, troisième des quatre fils musiciens de Jean-Sébastien, il aura, contrairement à ses frères, une carrière assez modeste et peu agitée. Il vient de s'inscrire à la faculté de droit de Leipzig, sa ville natale, lorsque l'occasion se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-christoph-friedrich-bach/#i_4167

BANCQUART ALAIN (1934-    )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 735 mots

Dans le chapitre « Pères spirituels  »  : […] Bach, parce qu'il a conçu la trame contrapuntique de telle manière que les relations entre les lignes engendrent tout autant le discours harmonique que la forme même. La démarche contrapuntique et canonique de Bancquart vient sans conteste de là. Les procédés contrapuntiques propres dont il l'enrichit lui ont donné l'idée d'envisager un contrepoint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-bancquart/#i_4167

BONPORTI FRANCESCO ANTONIO (1672 env.-1749)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 324 mots

les plus importants compositeurs de musique instrumentale de la première moitié du xviiie siècle. Ses Invenzioni da camera, courtes suites instrumentales d'une grande originalité, ont fort probablement servi de modèle à Jean-Sébastien Bach pour ses quinze Inventions pour clavier, BWV 772-786 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-antonio-bonporti/#i_4167

CANTATE

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  •  • 1 894 mots

Dans le chapitre « La cantate sacrée »  : […] musique sacrée, un avatar important : il s'agit de la cantate d'église du culte luthérien, celle-là même qu'illustrera avec tant de bonheur J.-S. Bach. On connaît la part prépondérante que tient, dans la liturgie luthérienne, l'assemblée des fidèles. Ces derniers ont à chanter ensemble des morceaux destinés à la méditation commune, les chorals. C' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantate/#i_4167

CHORAL

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY
  •  • 2 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les harmonisations de chorals »  : […] au long du xviie siècle et eurent enfin en Jean-Sébastien Bach leur maître incontesté. Celui-ci harmonise ses chorals parfois simplement, parfois avec recherche, selon les exigences du texte et de l'emploi. C'est ainsi par exemple que, dans la Passion selon saint Matthieu, les mêmes chorals sont d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choral/#i_4167

CHROMATISME, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 934 mots

chromatique au sein d'un contrepoint polyphonique linéaire. Le chromatisme proprement dit ne prendra en effet son véritable essor que lors de l'avènement du tempérament égal, qui sera traité pour la première fois de manière systématique par Jean-Sébastien Bach dans le Livre I de son Clavier bien tempéré, publié en 1722 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromatisme-musique/#i_4167

CLAVECIN, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 749 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Styles musicaux »  : […] 1683-1764). Ce sont le Napolitain Domenico Scarlatti (1685-1757), Jean-Sébastien Bach (1685-1750), Georg Friedrich Haendel (1685-1759) et le Catalan Antonio Soler (1729-1783) qui amènent le clavecin au sommet de la musique instrumentale. Après une éclipse de deux siècles, l'instrument retrouvera au xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clavecin-en-bref/#i_4167

CLAVECIN

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI, 
  • Robert VEYRON-LACROIX
  •  • 4 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « En Allemagne : Bach »  : […] nous comblent par la plasticité, la pureté et l'élégance de leurs lignes mélodiques. Avec Jean-Sébastien Bach (1685-1750) qui, lui, n'a jamais abordé le théâtre, on se trouve en face de l'un des plus grands serviteurs du clavier de tous les temps et l'on atteint au sommet de la musique. C'est surtout pendant les vingt-sept années où il fut cantor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clavecin/#i_4167

CONCERTO

  • Écrit par 
  • Ida GOTKOVSKY
  •  • 1 179 mots

Dans le chapitre « Le concerto de soliste »  : […] hautbois, basson, etc.) ; la plupart sont encore inédits. L'admiration de Jean-Sébastien Bach pour les concertos de Vivaldi était si grande qu'il en transcrivit lui-même plusieurs pour le clavecin, qui se trouva du coup promu au rang de soliste concertant, alors que jusque-là il ne jouait dans l'orchestre qu'un rôle discret d'accompagnateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto/#i_4167

CONTREPOINT

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 645 mots

Dans le chapitre « Le style de Bach »  : […] moitié du xviii e, puis s'élever avec Jean-Sébastien Bach à une perfection qui semble lui interdire les voies de l'avenir. Mais ce n'est plus le même contrepoint. Il n'a plus le caractère aéré de l'écriture d'un Josquin des Prés. Si le génie de la combinaison s'y déploie comme il ne l'a jamais fait jusqu'alors, dans des épures d'une complexité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrepoint/#i_4167

CORELLI ARCANGELO

  • Écrit par 
  • Marc PINCHERLE
  •  • 2 917 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « En Allemagne et en Italie »  : […] Pour l'Allemagne, une telle liste serait à peine moins longue et non moins prestigieuse. Bach et Haendel sont tous deux en quelque mesure les « obligés » de Corelli. Lecteur infatigable, d'une curiosité musicale illimitée, Bach a connu avant 1715 l'essentiel de la production de Corelli. Non seulement il lui a emprunté un sujet de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arcangelo-corelli/#i_4167

DREYFUS HUGUETTE (1928-2016)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 697 mots

dans la mouvance baroque contestataire – comme Eduard Melkus, avec qui elle signe une très remarquable intégrale des sonates pour violon et clavecin de Jean-Sébastien Bach – que parmi ceux qui prônent une certaine orthodoxie musicale, comme les flûtistes Jean-Pierre Rampal, Christian Lardé et Michel Debost, les violonistes Henryk Szeryng […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huguette-dreyfus/#i_4167

L'ESTRO ARMONICO (A. Vivaldi)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 281 mots
  •  • 1 média

et 5 (pour deux violons) sont d'authentiques concertos de solistes. La modernité de ce recueil passionnera des générations de musiciens, au premier rang desquels Jean-Sébastien Bach, qui transcrira six de ces concertos (pour orgue ou pour clavicorde) afin de pouvoir les interpréter avec ses fils ou dans les cafés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-estro-armonico/#i_4167

FISCHER EDWIN (1886-1960)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 012 mots

On ne résistera pas à l'envie d'appliquer à Edwin Fischer la définition que Romain Rolland donnait de la sonate Appassionata de Beethoven : « un torrent de feu dans un lit de granite ». Peu auront su en effet conjuguer comme lui la passion la plus brûlante avec une rigueur humblement acceptée. Possédé de la divine ivresse que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edwin-fischer/#i_4167

FISCHER-DIESKAU DIETRICH (1925-2012)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 2 444 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le verbe et la musique »  : […] Très tôt, il se distingue dans les œuvres de Jean-Sébastien Bach avec une autorité et une sensibilité exceptionnelles. Le disque garde la trace de nombreuses cantates du Cantor de Leipzig dirigées par Karl Ristenpart, d'un Magnificat où il retrouve Ernst Haeffliger, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dietrich-fischer-dieskau/#i_4167

FUGUE

  • Écrit par 
  • PIERRE-PETIT
  • , Universalis
  •  • 3 489 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Jean-Sébastien Bach »  : […] Lorsque Jean-Sébastien Bach, au début du xviiie siècle, s'empare du genre, il n'a plus qu'à codifier définitivement une forme qui, avec lui, atteint sa perfection et que l'on a analysée plus haut. Deux autres compositeurs, contemporains exacts du cantor de Leipzig, ont eux aussi contribué à porter la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fugue/#i_4167

GAMME

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 5 060 mots

Dans le chapitre « Divisions de l'octave en parties égales »  : […] à clavier de jouer dans toutes les tonalités, chacune d'elles gardant une couleur particulière ; le second est que l'intervalle de quinte y est pratiquement juste : 1,499 94 au lieu de 1,5. Il est vraisemblable que ce tempérament ait été celui de Jean-Sébastien Bach pour le Wohltemperierte Klavier plutôt que le tempérament rigoureusement égal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gamme/#i_4167

GARANT SERGE (1929-1986)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 189 mots

Fasciné par la polyphonie, attaché à l'écriture contrapuntique, il n'est pas étonnant que Serge Garant ait voulu rendre hommage au génie de Jean-Sébastien Bach : il compose cinq partitions fondées sur l'Offrande musicale : Offrande I, II et III ainsi que Circuits I et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-garant/#i_4167

GARDINER JOHN ELIOT (1943-    )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 065 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La révélation Monteverdi »  : […] e siècles. Purcell, Buxtehude, Couperin, Vivaldi, Campra, Carissimi, Bach – il offrira en concert en 2000, à l’occasion du 250e anniversaire de la disparition du compositeur, l’intégrale de ses cantates sacrées –, Haendel et bien sûr Monteverdi, lui doivent, dans le respect de leurs styles particuliers un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-eliot-gardiner/#i_4167

GIGUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 310 mots

Nom donné au Moyen Âge aux vielles piriformes, par opposition aux vièles. A donné geige (violon) en allemand. Le nom de gigue (de l'anglais jig ou jigg, issu lui-même du vieux français giguer : danser) désigne une danse de cour ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gigue/#i_4167

GOULD GLENN (1932-1982)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  • , Universalis
  •  • 1 564 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La recréation et la diffusion de l’œuvre musicale »  : […] Le véritable début de sa carrière se situe en 1955 lorsqu'il effectue une tournée aux États-Unis. À New York, il joue les Variations Goldberg de J.-S. Bach, et signe aussitôt un contrat d'exclusivité avec la firme Columbia (aujourd'hui Sony Classical). Il vient en Europe en 1957 : il joue à la Philharmonie de Berlin avec Herbert von Karajan et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glenn-gould/#i_4167

GOUNOD CHARLES (1818-1893)

  • Écrit par 
  • Roger DELAGE
  •  • 2 117 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Gounod, Wagner et les musiciens allemands »  : […] néglige l'influence des grands compositeurs d'outre-Rhin. La révélation de Beethoven le rendit « à moitié fou d'enthousiasme ». Quant à J.-S. Bach, l'édition annotée qu'il allait donner de ses chorals et la Méditation d'après le premier prélude du Clavier bien tempéré avec ses nombreux avatars (l'Ave Maria) ne sont que les moindres hommages […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-gounod/#i_4167

GRIGNY NICOLAS DE (1672-1703)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 226 mots

Organiste et compositeur français de la fin du xviie siècle, Grigny occupe une place à la fois centrale et isolée. Son œuvre se résume en un seul ouvrage, le Premier Livre d'orgue contenant une messe et les hymnes des principalles festes de l'année (Paris, 1699). Nicolas de Grigny […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-grigny/#i_4167

HAEFLIGER ERNST (1919-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 954 mots

avec Fernando Carpi. Il fait ses débuts à Zurich en 1942, comme Évangéliste de la Passion selon saint Jean de Jean-Sébastien Bach. Ernst Haefliger se fait très vite une spécialité de cet emploi qui exige à la fois sens dramatique et sobriété de style. Karl Richter et Eugen Jochum ne voudront pas d'autre narrateur pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-haefliger/#i_4167

HARNONCOURT NIKOLAUS (1929-2016)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 739 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La découverte de la musique ancienne »  : […] de Vienne, est un de ces pionniers. Harnoncourt lui soumet ses recherches, il enregistrera sous sa direction, en 1950, les Six Concertos brandebourgeois de Bach. À la fin de 1949, il crée, avec Eduard Melkus, Alfred Altenburger et Alice Hoffelner, le Wiener Gamben-Quartett ; la formation passe du violon moderne au violon baroque, puis à la viole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolaus-harnoncourt/#i_4167

IMPROVISATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • André-Pierre BOESWILLWALD, 
  • Alain FÉRON, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 5 115 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Improvisation et création »  : […] Quand Bach fut reçu à la cour de Potsdam, Frédéric II lui confia à développer un sujet sur lequel le cantor de Leipzig improvisa longuement. De retour chez lui, Bach soumit ce thème à une recherche que n'avait pas permise l'improvisation (voir notamment le ricercare à six voix). Dans son envoi de L'Offrande musicale, il écrit en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/improvisation-musicale/#i_4167

ISOIR ANDRÉ (1935-2016)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 676 mots

monuments enregistrés par le label Calliope et réédités par Dolce Vita. L’intégrale de l’œuvre pour orgue de Jean-Sébastien Bach est réalisée de 1975 à 1999 sur des orgues signés Grenzing (Saint-Cyprien-en-Périgord), Westenfelder (Fère-en-Tardenois, Esch-sur-Alzette), Ahrend (Frankfurt-Nordweststadt, Saint-Lambert-d’Aurich) et Gaber (Weingarten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isoir-andre-1935-2016/#i_4167

KIRKPATRICK RALPH (1911-1984)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 988 mots

Dans le chapitre « La musicologie au service de l’interprétation »  : […] de Kirkpatrick ne se limite pourtant pas à jouer les œuvres de ce musicien. Passionné de Jean-Sébastien Bach, dont il enregistre l'intégrale des œuvres pour clavier (à l'exception des pièces pour orgue), il se situe dans la descendance directe de Wanda Landowska en cherchant à redonner aux musiques originellement destinées au clavecin leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralph-kirkpatrick/#i_4167

KREBS JOHANN LUDWIG (1713-1780)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 188 mots

près de Weimar, Johann Ludwig Krebs étudie sous la houlette de son père, Johann Tobias Krebs (1690-1762), puis devient l'un des élèves favoris de Jean-Sébastien Bach à la Thomasschule de Leipzig, de 1726 à 1735. Nommé organiste de la Marienkirche de Zwickau en 1737, il occupe la même fonction à la cour de Zeitz (Saxe-Anhalt) à partir de 1744, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-ludwig-krebs/#i_4167

LANDOWSKA WANDA (1879-1959)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 107 mots
  •  • 1 média

multiples pérégrinations, parvient à New York en 1941. Cette jeune sexagénaire commence alors une seconde carrière. Elle retrouve le chemin des salles de concert et reprend en 1950 ses cours, à Lakeville (Connecticut), où elle réside désormais. Elle réalise le premier enregistrement intégral au clavecin du Clavier bien tempéré de Bach (1949-1956 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wanda-landowska/#i_4167

LEONHARDT GUSTAV (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 817 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au plus près de l'esprit des compositeurs »  : […] 2008, il affirme sa position, ferme, voire sévère, quant à l'interprétation de la musique de Bach : « Il est absolument impossible de jouer Bach sur un piano moderne. Je trouve que c'est une attitude primitive et même égoïste. Ils se fichent de Bach et de l'œuvre. Ils prennent l'œuvre et la jouent à leur manière, même s'ils disent qu'ils jouent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-leonhardt/#i_4167

MAGNIFICAT

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 721 mots

Le magnificat est un cantique liturgique chanté quotidiennement à l'office des vêpres, sur le texte latin Magnificat anima mea Dominum... (Mon âme exalte le Seigneur...) d'après l'évangile de saint Luc (i, 46 à 55). Il s'agit du cantique de la Vierge Marie Canticum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnificat/#i_4167

MÉLODIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 131 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tonalité et l'hégémonie du mode d'ut »  : […] Le patriarche de la musique classique, Jean-Sébastien Bach, enseigne comment s'accommoder de cette discipline. Parfois, et le plus souvent dans ses thèmes moteurs, il se contente de l'énoncé de l'accord parfait en lui donnant tout au long du morceau une pulsation rythmique inexorable. Ailleurs, il tire parti des contraintes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melodie/#i_4167

Messe en si mineur, BACH (Jean-Sébastien)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 670 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] La production de Bach est intimement liée aux postes qu'il occupe. À la cour, luthérienne, de Weimar (1708-1717), il compose pour l'orgue et doit écrire une cantate par mois. À celle, calviniste, de Köthen (1717-1723), il lui est interdit de composer de la musique d'Église ; il en profite pour écrire des œuvres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/messe-en-si-mineur-bach-jean-sebastien/#i_4167

MOZART WOLFGANG AMADEUS

  • Écrit par 
  • Jean-Victor HOCQUARD
  •  • 4 607 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La maturité (1779-1788) »  : […] Mozart-Bach ! Conjonction historique impressionnante, d'autant plus qu'il fallait alors du courage, et presque de l'audace, pour remonter le cours du temps. En effet, Jean-Sébastien, mort en 1750, était, trente ans plus tard, non seulement méconnu, mais inconnu. Ses partitions étaient introuvables, et c'est par hasard qu'un diplomate mélomane, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-amadeus-mozart/#i_4167

MÜNCHINGER KARL (1915-1990)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 952 mots

du renouveau de l'interprétation de la musique de Jean-Sébastien Bach après la Seconde Guerre mondiale. Né à Stuttgart le 29 mai 1915, il fait ses études à la Musikhochschule de sa ville natale, où il travaille notamment la direction d'orchestre avec Carl Leonhardt. Il étudie également la composition et songe un moment a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-munchinger/#i_4167

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 753 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Historique de l'orchestre symphonique »  : […] que l'importance d'œuvres comme les Concertos brandebourgeois de Bach (1721) apparaît considérable. Il s'agit, en effet, d'une conception musicale nouvelle dans laquelle l'auteur s'efforce de mettre en valeur chaque timbre, chaque instrument, en fonction de sa propre individualité, tout en le faisant participer à l'ensemble. À la même époque, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_4167

ORGUE, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 020 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Styles musicaux »  : […] Jean-Sébastien Bach (1685-1750) et Georg Friedrich Haendel (1685-1759). L'art de Bach, notamment, est un art de combinaison : capable de faire chanter harmonieusement deux phrases musicales très différentes, il pousse à l'extrême les possibilités combinatoires que permettent un instrument aussi riche que l'orgue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orgue-en-bref/#i_4167

PASSION, genre musical

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 1 058 mots

Au Moyen Âge, à l'exception des drames sacrés représentés dans les églises, puis sur les parvis, il n'y a point de « Passion », du moins en tant que forme musicale spécifique indépendante de la liturgie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passion-genre-musical/#i_4167

PERAHIA MURRAY (1947-    )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 757 mots

reprises, dans les années 1990, il doit quitter la scène : une interventions chirurgicale sur le pouce de sa main gauche ne peut être évitée. Grâce à un patient travail sur Jean-Sébastien Bach – ce qui nous vaudra un bel album consacré aux Suites anglaises, aux Variations Goldberg, aux Partitas pour clavier BWV 826 à 828, aux Concerto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murray-perahia/#i_4167

QUODLIBET

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 298 mots

chansons polyphoniques. Pour l'Angleterre, il convient de citer les Cries of London d'Orlando Gibbons. Le quodlibet peut-être le plus célèbre est la trentième et dernière des Variations Goldberg pour clavecin, BWV 988, de Jean-Sébastien Bach (publiées en 1742), qui combine simultanément et successivement les citations de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quodlibet/#i_4167

RICHTER KARL (1926-1981)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 637 mots

la République démocratique allemande, en pleine guerre froide, pour s'installer à Munich. Peu après son arrivée, il fonde le Chœur et l'Orchestre Bach et commence immédiatement une série de concerts et d'enregistrements dont la renommée déborde bientôt les frontières bavaroises en raison de la qualité et de la noblesse de l'interprétation. Dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-richter/#i_4167

RYTHME, musique

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 5 571 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La rythmique dans les musiques nouvelles »  : […] polyphonie, à la structure tonale. Dans une fugue de Jean-Sébastien Bach, on trouve des procédés de composition, augmentation, diminution, mouvement rétrograde, fragmentation, développement par ajout, suppression et modification d'éléments, canons, imitations, qu'emploient aussi les compositeurs du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythme-musique/#i_4167

TELEMANN GEORG PHILIPP (1681-1767)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 938 mots

Georg Philipp Telemann a sans doute été le compositeur le plus fécond de toute l'histoire de la musique (environ six mille œuvres dont, à la fin de sa vie, il était bien incapable de dresser la liste) : né à Magdeburg neuf ans après la mort de Schütz, et quatre ans avant la naissance de Bach, il meurt à Hambourg trois ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-philipp-telemann/#i_4167

TEMPÉRAMENT, musique

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 188 mots

Contrairement à une idée très répandue, le Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach n'a pas été écrit pour le tempérament égal, mais bel et bien pour un tempérament inégal. De même, Andreas Werckmeister, élève de Bach, n'est pas l'inventeur du tempérament égal, même si, dans son traité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temperament-musique/#i_4167

TEMPO

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 3 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Évolution du tempo dans la musique européenne »  : […] Chez J.-S. Bach, à la recherche de formes claires d'une construction logique, à la sobriété de l'expression correspondent des tempi stables, à l'opposé de la tradition italienne. Les changements de tempo sont liés à des changements de section dans une pièce, et subits, non progressifs. Le ritenuto dans les cadences finales, si souvent pratiqué par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tempo/#i_4167

TOCCATA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 530 mots

Terme utilisé en musique, à partir de la fin du xvie siècle, pour désigner une pièce destinée à être touchée (toccare ; de même cantare a donné cantata et sonare, sonata) sur instrument à clavier. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toccata/#i_4167

TRIO

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 682 mots

Au sens le plus général en musique, pièce écrite à trois parties harmoniques réelles, vocales ou instrumentales. À partir de la seconde moitié du xviiie siècle, pièce écrite pour trois instruments, même si l'un d'eux (piano) comprend plusieurs parties harmoniques. Au Moyen Âge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trio/#i_4167

TURECK ROSALYN (1914-2003)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 882 mots

Le nom de la pianiste américaine Rosalyn Tureck, qui s'est éteinte à New York, le 17 juillet 2003, à l'âge de quatre-vingt-huit ans, restera avant tout lié à celui de Jean-Sébastien Bach, dont elle fut, selon l'expression du célèbre critique new-yorkais Harold C. Schonberg, la « grande prêtresse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosalyn-tureck/#i_4167

VILLA-LOBOS HEITOR (1887-1959)

  • Écrit par 
  • Pierre VIDAL
  •  • 2 679 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un créateur de formes nouvelles »  : […] des mendiants ; et même le chant des oiseaux, les mille bruits de la nature, la lumière du soleil, les couleurs et les parfums de la terre. » Dans les neuf Bachianas brasileiras, série d'hommages à Bach, son musicien préféré, les thèmes sont dans le style brésilien, la forme seule étant empruntée à Bach, sans esprit de pastiche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heitor-villa-lobos/#i_4167

VIOLON, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 269 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Œuvres majeures »  : […] Il Cimento dell' Armonia e dell' Invenzione (« Le Combat de l'harmonie et de l'invention »), opus 8, publié en 1725. Jean-Sébastien Bach se situe dans la lignée de Vivaldi avec son Concerto pour violon en mi majeur BWV 1042 et son Concerto pour deux violons en ré mineur BWV 1043 (tous deux vers 1720) ; dans ses trois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violon-en-bref/#i_4167

VIOLONCELLE, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 142 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Styles musicaux »  : […] de la basse de viole contre les entreprises du violon et les prétentions du violoncelle – est publié en 1740 à Amsterdam par le juriste, abbé et gambiste Hubert Le Blanc. En Allemagne, malgré une apparition tardive, l'instrument s'impose définitivement grâce à la contribution grandiose de Bach avec les Six Suites pour violoncelle seul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violoncelle-en-bref/#i_4167

VIVALDI ANTONIO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 725 mots
  •  • 22 médias

1711 L'imprimeur Estienne Roger publie à Amsterdam les deux livres de L'Estro armonico, opus 3, qui comprennent douze concertos pour cordes et continuo répartis en cinq groupes : pour un violon (no 3, en sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivaldi-reperes-chronologiques/#i_4167

WALCHA HELMUT (1907-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 932 mots

Le nom d'Helmut Walcha reste indissociable de l'œuvre de Jean-Sébastien Bach, dont il a enregistré à deux reprises l'intégrale de la musique d'orgue ainsi que les grands cycles pour clavecin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helmut-walcha/#i_4167

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « BACH JEAN-SÉBASTIEN - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bach-reperes-chronologiques/