ITINÉRAIRE ou VOYAGE SPIRITUEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Visite de l'au-delà dès ce monde et route vers l'au-delà dans ce monde répondent à la même démarche spirituelle. Dans toutes les grandes civilisations est attestée l'unité de ces deux fonctions mystiques du voyage chamanique du double et du cheminement initiatique. Ainsi, la littérature de l'ancien Orient a fait passer les errances pittoresques de l'épopée (Gilgamesh, Samson, Ulysse) à une intériorisation du nomadisme. Dans la Bible, par exemple, d'Abraham à Moïse et à la Diaspora, où s'illustrent Habacuc et Tobie, tout voyage est un itinéraire. Par ailleurs, le couple plotinien exitus-reditus sous-tend la philosophie classique de tout « voyage » dans le créé, visible et invisible.

Il est donné à certains hommes de visiter l'au-delà, puis de revenir sur terre pour décrire aux autres ce qu'ils ont vu : sur cette fiction sont bâtis d'innombrables textes sapientiaux de l'Orient et de l'Occident. Le Livre des morts de l'ancienne Égypte raconte les étapes du voyage des âmes ; les descentes aux Enfers d'Ulysse (XIe chant de l'Odyssée) et d'Énée (VIe chant de l'Énéide) révèlent le destin des morts et annoncent celui des vivants : Énée voit même l'histoire de Rome. Dans les débuts du christianisme, on fait dire à Lazare ce qu'il a vu dans la mort ; dans l'apocryphe Évangile de Nicodème, un mort ressuscité en même temps que Jésus raconte la Descente du Christ aux Enfers. L'Apocalypse de Pierre et la Vision de saint Paul (iiie-ive s.) seront la base des voyages spirituels du Moyen Âge, soit dans des traductions (en toutes les langues de la chrétienté), soit dans des adaptations : vies de saints, sermons, récits en vers... Grégoire le Grand en donne l'exemple au IVe livre des Dialogues (début du vie s. ; il en reste une traduction anglo-normande du xiie s.). La description de l'Enfer est toujours plus précise et pittoresque que celle du Paradis : voulant mettre en garde et retenir, la prédication impressionne et menace. Les voyageurs mis en scène sont en général des simples, des clercs et surtout des moines ; les auteurs carolingiens n' [...]

Livre des Morts, détail

Livre des Morts, détail

Diaporama

ART ÉGYPTIEN, Nouvel Empire, XXe dynastie, Détail du Livre des Morts, au nom du défunt Âner : le mort dans la barque d'Osiris et scène de labour, peinture sur papyrus. Musée égyptien, Turin. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Classification


Autres références

«  ITINÉRAIRE ou VOYAGE SPIRITUEL  » est également traité dans :

‘AṬṬĀR FARĪD AL-DĪN MUḤAMMAD B. IBRAHĪM dit (1119 env.-env. 1190)

  • Écrit par 
  • Charles-Henri de FOUCHÉCOUR
  •  • 1 307 mots

Dans le chapitre « Poésie et mystique »  : […] Le Langage des oiseaux est un poème déjà bien connu. Son titre est coranique (XXVII, 16, cf. 20). Avicenne avait composé un récit initiatique sur ce thème de l'oiseau, symbole de l'âme, pris aux filets du monde, retournant par degrés vers son roi. Ahmad Ghazāli écrivit à son tour, en persan, un récit sur le pèlerinage des oiseaux vers leur roi ; il insistait sur les épreuves du chemin, mais son r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farid-al-din-muhammad-b-ibrahim-attar/#i_33847

AVICENNE, arabe IBN SĪNĀ (980-1037)

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 8 898 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le voyage spirituel vers l'Orient mystique »  : […] Nous dirons seulement ici que, dans l'état des textes, l'idée la plus précise que l'on puisse se faire de cette « philosophie orientale » d'Avicenne est à chercher, d'une part, dans ce qui a survécu de ses Notes sur la Théologie dite d'Aristote (théologie qui est en fait une paraphrase, en arabe, des dernières Ennéades de Plotin). Ce n'est pas un hasard si toutes les références qu'y donne Aristot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avicenne/#i_33847

BOVELLES CHARLES DE (1478-1567)

  • Écrit par 
  • Pierre MAGNARD
  •  • 1 166 mots

Naître à Saint-Quentin dans une vieille famille picarde, grandir sous la protection de François et Charles de Hallewin, évêques d'Amiens et de Noyon, être l'élève de Jacques Lefèvre d'Étaples au collège du Cardinal-Lemoine avant d'en devenir l'un des maîtres, vivre dans le commerce des Champier, Clichtove, Budé, Bérauld, Boucher et autres humanistes, courir l'Europe des spirituels, des mystiques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-bovelles/#i_33847

BRANDAN ou BRENDAN VOYAGE DE SAINT

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 313 mots

La navigation prend une place privilégiée parmi les voyages spirituels : la mer, c'est l'aventure pleine de dangers mystérieux aux confins du réel et de l'imaginaire. Dès la fin de l'Antiquité, les philosophes stoïciens qui commentent allégoriquement Homère font de l' Odyssée une ascèse, une purification progressive de l'âme vers sa patrie. En chrétienté, la faveur vient au genre sous l'effet de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brandan-brendan/#i_33847

CHEMIN, symbolisme

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 895 mots

Dans toute tradition religieuse ou métaphysique, l'image du chemin est un symbole de la quête de l'Être. Il s'agit probablement d'une des images les plus sacrées — ce qu'exprime bien la parole du Christ : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jean XIV, 6). De fait, que ce soit par la médiation des arts plastiques ou par celle de la littérature et de la poésie, voire de la musique, de la myth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chemin-symbolisme/#i_33847

CISTERCIENS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Placide DESEILLE, 
  • Anselme DIMIER
  •  • 8 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La théologie mystique »  : […] C'est dans le domaine de la vie spirituelle que l'influence cistercienne apparaît la plus dense. L'Ordre est régi par la Charte de charité qui fait de l'unité d'observance et d'organisation l'expression du lien de charité unissant les membres des diverses maisons. Chaque monastère sera une « école de charité », où l'on apprend « l'art des arts », qui, selon une expression de Guillaume de Saint-Th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cisterciens/#i_33847

ODYSSÉE, Homère - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 1 128 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une épopée initiatique »  : […] À la différence de L'Iliade , épopée guerrière, L'Odyssée est une épopée à la fois familière et domestique. La vie quotidienne y est évoquée dans de nombreuses scènes : la plus fameuse est celle où Nausicaa, fille du roi Alkinoos, se rend au fleuve pour laver du linge : « On lava, on rinça tout ce linge sali ; on l'étendit en ligne aux endroits de la grève où le flot quelquefois venait battre le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odyssee/#i_33847

HAGIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 806 mots

Dans le chapitre « Une composition de lieux »  : […] La vie de saint est une composition de lieux. Primitivement, elle naît en un lieu fondateur (tombe de martyr, pèlerinage, monastère, congrégation, etc.) devenu lieu liturgique, et elle ne cesse d'y ramener (par une série de voyages ou de déplacements du saint) comme à ce qui est finalement la preuve. Le parcours vise le retour à ce point de départ. L'itinéraire même de l' écriture conduit à la v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hagiographie/#i_33847

JEAN DE LA CROIX (1542-1591)

  • Écrit par 
  • Louis COGNET, 
  • Bernard SESÉ
  •  • 3 742 mots

Dans le chapitre « Poèmes et commentaires »  : […] Jean de la Croix s'est exprimé à deux niveaux. Tout d'abord dans le genre poétique par une vingtaine d'extraordinaires pièces, parmi lesquelles figurent neuf «  romances  » pleines d'un charme populaire. Puis, dans le genre didactique, par trois ouvrages qui se présentent comme des commentaires plus ou moins longs de poèmes. Les deux traités intitulés traditionnellement La Montée du mont Carmel ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-la-croix/#i_33847

LABYRINTHE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 977 mots
  •  • 1 média

La constance du signe et de la représentation labyrinthiques à travers les âges et les civilisations n'est plus à démontrer. Reste néanmoins à ordonner les éléments de ce complexe mythique dont le foisonnement semble rebelle à toute explication. Grotte dont les méandres se dissimulent au regard, souterrain dont les stalactites barrent les issues, entailles inquiétantes et adorées de l'épouse-mère, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/labyrinthe/#i_33847

RÉCIT DE VOYAGE

  • Écrit par 
  • Jean ROUDAUT
  •  • 7 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La question de l'enjeu »  : […] Cependant, c'est l'enjeu du voyage qui le fonde véritablement, en justifie les descriptions et fait de constructions hasardeuses des systèmes symboliques. La quête de richesse rend essentiels les renseignements précis sur la route de la soie. Plus tard, la volonté de savoir délimite les modes d'interrogation : la réflexion anthropologique des libertins du xvii e  siècle et des philosophes du xvii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recit-de-voyage/#i_33847

WALDEN, Henry David Thoreau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 726 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un itinéraire spirituel »  : […] Les dix-huit chapitres du livre – trait commun de composition avec la Bhagavad-Gītā que Thoreau commente à plusieurs reprises – marquent les jalons d'un itinéraire spirituel : « Économie », le long premier chapitre, insiste de manière symptomatique sur la nécessité de savoir ce qui compte. Thoreau comprend rapidement qu'il lui suffit de quelques jours de travail par an pour jouir d'une authentiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walden/#i_33847

Pour citer l’article

« ITINÉRAIRE ou VOYAGE SPIRITUEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/itineraire-voyage-spirituel/