LES PORTES DU CIEL. VISIONS DU MONDE DANS L'ÉGYPTE ANCIENNE (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Portes du ciel. Visions du monde dans l'Égypte ancienne, qui s'est déroulée au musée du Louvre, du 6 mars au 29 juin 2009, a donné lieu à la publication d'un catalogue en coédition avec Somogy présentant les quelque trois cent cinquante œuvres exposées couvrant plus de trois millénaires (de l'époque prédynastique à la période gréco-romaine). L'organisation de cette exposition était placée sous la direction de Marc Étienne, conservateur au département des Antiquités égyptiennes du musée parisien.

À la manière des anciens Égyptiens, les portes, réalité matérielle ou virtuelle, représentent des séparations qui structurent les concepts de dualité, comme le dedans et le dehors, l'humain et le divin. Les « portes du ciel » désignent les vantaux de la chapelle portative abritant la statue divine. Point de passage vers un autre monde, cet intitulé ouvre ainsi diverses perspectives correspondant aux thématiques qui jalonnent le parcours de l'exposition. Quatre « passages » entre le ciel (le monde des divinités), la terre (le monde des êtres vivants) et la Douat (l'au-delà, le monde des défunts où se mêlent humains et divins) définissent les limites de chaque portion de l'univers dans l'exposition, tout en révélant un contact permanent entre les dieux et les hommes : le vocabulaire lié au franchissement de ces passages insiste sur la perméabilité des frontières, mais aussi sur le marquage des accès, modérant la circulation entre deux mondes, à l'image d'un dispositif défensif.

La première partie de l'exposition s'attache à présenter les portes du monde divin, cet univers très organisé et formé à partir de références mythologiques. Dans la sphère céleste – résidence divine – comme dans les représentations de celle-ci, l'importance du chiffre quatre est renforcée par l'existence de quatre points cardinaux et d'autant d'étais du ciel (comme les représentations sur les quatre faces du pyramidion d'Iher, musée du Louvre, Paris, le montrent).

La deuxième section présente l'accès à la vie éternelle, rendu possible par le franchissement des [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en égyptologie, attachée temporaire d'enseignement et de recherche à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Julie MASQUELIER-LOORIUS, « LES PORTES DU CIEL. VISIONS DU MONDE DANS L'ÉGYPTE ANCIENNE (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-portes-du-ciel-visions-du-monde-dans-l-egypte-ancienne/