ATAPUERCA, site préhistorique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les gisements du complexe d'Atapuerca en Espagne ont acquis une renommée mondiale à la suite des découvertes qui y ont été faites à partir de 1980. Ces sites ont apporté des informations d'une importance exceptionnelle sur les premiers peuplements de l'Europe et sur l'origine des Néandertaliens. La sierra de Atapuerca est un massif calcaire qui s'élève à 1 080 m d'altitude au nord-est de Burgos. Elle comporte un important système de cavités karstiques qui se sont ouvertes vers l'extérieur à la fin du Pléistocène inférieur, il y a un peu moins d'un million d'années, donnant naissance à toute une série de grottes. Celles-ci sont remplies par des sédiments recelant faune et industries paléolithiques. Une tranchée creusée pour le passage d'une voie ferrée a mis au jour une partie de ces sites, dont certains ont été exploités de longue date par des amateurs à la recherche de dents d'ours fossiles. En 1980, la fouille systématique de trois sites a été entreprise : Gran Dolina, Galeria et Cochava de los Zarpazos. En 1985, un autre site a commencé à être étudié : La Sima de los Huesos d'Ibeas. Deux sites surtout ont attiré l'attention du grand public et de la communauté scientifique : Gran Dolina et Sima de los Huesos.

La Sima de los Huesos est une étroite cheminée verticale de 13 mètres située dans les profondeurs du karst d'Atapuerca. Il faut, pour l'atteindre, parcourir un demi-kilomètre sous terre. Toutefois, à l'époque de son remplissage, un accès beaucoup plus proche existait. À sa partie inférieure, cette cheminée est prolongée par un tunnel en pente d'environ 15 mètres de longueur. Ce gisement de taille modeste est mondialement connu car un des niveaux de son remplissage est composé d'un sédiment très fin qui recèle une grande quantité d'ossements humains fossiles. Ces restes sont fragmentés mais dans un état de conservation exceptionnel. Les campagnes de fouilles successives, menées par Juan Luis Arsuaga de l'université Complutense de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancien membre de l'École française d'archéologie d'Athènes, docteur ès lettres, professeur de civilisation grecque à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  ATAPUERCA, site préhistorique  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE D'HOMO ANTECESSOR

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 239 mots

C'est dans le massif montagneux d'Atapuerca, près de la ville de Burgos en Espagne, qu'ont été découverts les plus anciens hommes fossiles d'Europe. Alors que ce massif était connu de longue date des paléontologues et préhistoriens amateurs, ce n'est qu'en 1994, lors des fouilles entreprises par Juan Luis Arsuaga de l'université Complutense à Madrid, Jose Maria Bermudez de Castro du Musée d'histoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-homo-antecessor/#i_85821

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 345 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'individualisation de la lignée néandertalienne »  : […] Vers 450 000 ans, s'individualisent les premiers représentants d'une lignée qui peuplera l'Europe pendant presque un demi-million d'années. En effet, sur les vestiges osseux de cette période , on peut observer des traits qui annoncent ceux que l'on définira à partir des spécimens plus récents et plus nombreux : les Néandertaliens. Les chercheurs discutent alors de la pertinence d'une lignée néan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-prehistoire-et-protohistoire/#i_85821

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Homo antecessor » »  : […] Ce nouvel arrivant dans notre généalogie a été découvert en 1994 sur le site de Gran Dolina dans la sierra de Atapuerca en Espagne. Les restes nombreux d'adultes et d'enfants seraient âgés de 780 000 ans. Différents des Homo erectus , Homo ergaster et Homo habilis au sens strict, notamment dans la morphologie du frontal, du torus sus-orbitaire et des dents, ils ont été baptisés Homo antecessor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_85821

PRÉHISTOIRE - Cannibalisme

  • Écrit par 
  • Alban DEFLEUR
  •  • 2 203 mots

Dans le chapitre « Interprétations  »  : […] Les traces laissées par les bouchers moustériens à la Baume Moula-Guercy doivent nous amener à admettre la pratique du cannibalisme chez certains Néandertaliens. Cependant, il est difficile de débattre sur leurs motivations. Les éléments en notre possession ne nous permettent pas de trancher en faveur d'une hypothèse aux dépens d'une autre. Toutefois, le fait que cette grotte soit au contact de pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-cannibalisme/#i_85821

Pour citer l’article

Jean-Jacques HUBLIN, « ATAPUERCA, site préhistorique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atapuerca-site-prehistorique/