DÉCOUVERTE D'HOMO ANTECESSOR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est dans le massif montagneux d'Atapuerca, près de la ville de Burgos en Espagne, qu'ont été découverts les plus anciens hommes fossiles d'Europe. Alors que ce massif était connu de longue date des paléontologues et préhistoriens amateurs, ce n'est qu'en 1994, lors des fouilles entreprises par Juan Luis Arsuaga de l'université Complutense à Madrid, Jose Maria Bermudez de Castro du Musée d'histoire naturelle de Madrid et Eudald Carbonell de l'université de Barcelone, que l'on découvrit, dans l'une des cavités karstiques du site de Gran Dolina, de très nombreux restes humains (près d'une centaine) vieux d'au moins 780 000 ans. Tous ces vestiges, pour la plupart très fragmentaires et qui représentent plusieurs individus (enfants, adolescents et adultes), étaient mêlés à de nombreux ossements d'animaux qui n'étaient visiblement que des reliefs de cuisine. Plusieurs des os humains eux-mêmes portaient des traces de décarnisation qui ne laissent que peu de doute quant au cannibalisme pratiqué par les hommes de Gran Dolina. Ces derniers, les plus anciens connus de toute l'Europe, auxquels on a donné, en 1997, le nom d'Homo antecessor, ne possèdent pas encore les traits physiques qui vont caractériser les populations ultérieures, celles des pré-Néandertaliens, qui apparaîtront vers 500 000 ans.

—  Herbert THOMAS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Herbert THOMAS, « DÉCOUVERTE D'HOMO ANTECESSOR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-homo-antecessor/