ASIE DU SUD-EST (art et archéologie)Les grands empires

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La maîtrise du milieu, base du pouvoir

Influences fécondes, génie propre de quelques peuples, espaces géographiques propices, encore a-t-il fallu que des États s'organisent et réussissent. Ce ne fut pas partout le cas : ainsi, apparemment favorables, les deltas de la Salouen et du Ménam n'ont pratiquement pas abrité d'empires. Et l'on constate que chacune des puissances qui s'est finalement développée ne l'a fait que lorsqu'elle s'est révélée en mesure de maîtriser son milieu naturel. Faute de dégager toutes les nuances, étudions, grâce aux progrès récents de l'archéologie, un cas exemplaire : l'empire angkorien. Succédant au puissant royaume maritime du Fou Nan, qu'il soumet vers la fin du vie siècle, le Cambodge s'enferme d'abord dans la moyenne vallée du Mékong. Du viie au viiie siècle, il ne semble guère bouger, paraît même modeste à côté d'autres États indianisés contemporains comme les puissants empires maritimes de Śrīvijaya ou des Śailendra, voire le Champa. Certes, son unité et sa prospérité se forgent : ses monuments le montrent. À partir des modèles gupta – déjà en grande partie assimilés par le Fou Nan –, il se dégage un style remarquable qui devient l'art khmer, qui ne saurait plus être confondu avec les prototypes indiens non plus qu'avec les autres épigones sud-asiatiques. Mais la prospérité économique demeure modeste : elle se limite à la seule exploitation naturelle des plaines arrosées par les moussons, qui ne fournissaient qu'une seule récolte. Pas davantage l'unité politique ne s'affirme aisément : le pays est divisé entre dynasties rivales. Cette période, pourtant, s'achève en 800 avec l'instauration, par Jayavarman II, d'un rituel sacralisant le pouvoir royal et l'installation de la capitale dans la région d'Angkor. Un État puissant émerge. S'il y eut encore des luttes, elles furent de succession : le pouvoir sera désormais unique, et basé à Angkor au cœur géographique du pays et des limons fertiles.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Asie du Sud-Est, VIIe-XVIe siècle

Asie du Sud-Est, VIIe-XVIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne

700 à 800. De 'Abd al-Malik à Charlemagne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Le Bayon (Angkor Thom), E. Haas

Le Bayon (Angkor Thom), E. Haas
Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

photographie

Angkor Vat, Cambodge

Angkor Vat, Cambodge
Crédits : Jerry Alexander/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  ASIE DU SUD-EST, art et archéologie  » est également traité dans :

ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - La formation des États indianisés

  • Écrit par 
  • Janice STARGARDT
  •  • 4 709 mots
  •  • 2 médias

Parmi les recherches archéologiques de la dernière décennie se distingue une série d'ouvrages et de travaux portant précisément sur le problème fondamental de l'évolution des premières villes du Sud-Est asiatique et sur la formation des premiers États. Il y a dix ans, l'énoncé même d'une chronologie allant du iie siècle avant J.-C. au […] Lire la suite

ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - Préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Helmut LOOFS-WISSOWA
  •  • 3 589 mots
  •  • 2 médias

Nous assistons actuellement à une véritable révolution de la recherche préhistorique et protohistorique en Asie du Sud-Est. Les connaissances accumulées pendant plus d'un demi-siècle par le travail patient d'une poignée de chercheurs européens ou américains sont remises en question pour être remplacées par de nouvelles hypothèses élaborées surtout par une nouvelle génération d'archéologues sud-est […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) - L'expansion de l'art indien

  • Écrit par 
  • Bernard Philippe GROSLIER
  •  • 5 217 mots
  •  • 6 médias

Nul océan ne mérite mieux son nom que l'océan Indien. Non seulement l'Inde y enfonce son formidable soc mais, de plus, sa civilisation en a parcouru toutes les eaux et en a modelé les rivages orientaux à son image. Par son amplitude géographique et son poids sur le cours des peuples, l'expansion indienne est un des mouvements les plus importants de l'histoire.À l'ouest, certes, les échanges ont su […] Lire la suite

ANGKOR

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS, 
  • Claude JACQUES, 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 4 576 mots
  •  • 10 médias

L' occupation de la région d'Angkor remonte au moins au I er  millénaire avant notre ère (connue par les fouilles de B.-P. Groslier) mais les premiers monuments ne datent que du vii e  siècle de notre ère ; ils se trouvent à l'ouest sur le Stung Puok. Le viii e  siècle est marqué par des constructions dans le secteur de Rolûos. Elles s'y multiplient au ix e  siècle après la « fondation » de la mon […] Lire la suite

AYUTHYA

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER
  •  • 426 mots
  •  • 2 médias

La ville d'Ayuthya, fondée en 1350 par le prince d'U Thong dans une île formée par le Ménam et ses affluents à cinquante kilomètres au sud de Lopburi, sera, durant quatre cent dix-sept ans, la capitale du Siam. Ayuthya se veut l'héritière de Dvāravatī, de la puissance d'Angkor (1431) et la maîtresse du royaume de Sukhothai (1438) et son art est influencé par cette triple vocation. Composite et ric […] Lire la suite

BIRMANIE (MYANMAR)

  • Écrit par 
  • Denise BERNOT, 
  • Pierre-Arnaud CHOUVY, 
  • Renaud EGRETEAU, 
  • Bernard Philippe GROSLIER, 
  • Jean PERRIN
  •  • 29 119 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre «  Arts et archéologie »  : […] La Birmanie est un des pôles de l' Asie du Sud-Est, mais son rôle est parfois sous-estimé. C'est particulièrement vrai pour son art qui, à Pagan par exemple, rivalise avec ceux d'Angkor ou de Java, et fut l'expression la plus achevée de la tradition bouddhique des Thera. Dans ses riches plaines fluviales – les monts qui les encerclent ont surtout été infestés de tribus guerrières toujours tentées […] Lire la suite

GROSLIER BERNARD PHILIPPE (1926-1986)

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 970 mots
  •  • 1 média

Le nom de Bernard Philippe Groslier, né le 10 mai 1926 à Phnom Penh, restera à jamais lié à celui du Cambodge, où il vécut de longues années et à l'histoire duquel il a consacré ses plus belles études. Son père, George Groslier, né en 1887, avait été l'un des « khmérisants » les plus sensibles de la génération précédente ; directeur des Arts et conservateur du Musée national du Cambodge, auteur de […] Lire la suite

KHMER ART

  • Écrit par 
  • Jean BOISSELIER, 
  • Claude JACQUES
  •  • 8 440 mots
  •  • 20 médias

Par essence, l'art khmer est celui du Cambodge, mais l'expression est plus spécialement utilisée pour l'art d'une période, longue de quelque huit siècles, s'étendant de la fin du vi e  siècle ou du début du vii e (débuts de la royauté khmère et premiers monuments datables ) à la fin du xiv e siècle ou aux premières décennies du xv e (moment de l'abandon d'Angkor par les souverains khmers). L'im […] Lire la suite

LA MORT N'EN SAURA RIEN, RELIQUES D'EUROPE ET D'OCÉANIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Jérôme COIGNARD
  •  • 1 023 mots

« La mort n'en dira rien/Priez les dévots mornes/Nous dansons sur les tombes/La mort n'en saura rien. » Ce dernier vers, tiré de « Funérailles », un poème du recueil Le Guetteur mélancolique de Guillaume Apollinaire, sert de titre à l'une des expositions des plus singulières. Les expositions thématiques sont encore trop rares en France où l'on préfère revoir « Chardin » plutôt que se hasarder à […] Lire la suite

MÔN

  • Écrit par 
  • Emmanuel GUILLON
  •  • 1 821 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Plus de mille ans d'histoire »  : […] Les spécialistes – anglais notamment – ont longtemps débattu de l'origine des peuples môn-khmer : venaient-ils de la vallée du Yangzijiang ? Constituaient-ils le fond de population de la péninsule ? Depuis une vingtaine d'années, les chercheurs ont délaissé cette question, issue de l'ethnologie, pour se consacrer, à partir de fouilles archéologiques minutieuses, à l'établissement de périodes préci […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard Philippe GROSLIER, « ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - Les grands empires », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-du-sud-est-art-et-archeologie-les-grands-empires/