MILLER ARTHUR (1915-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le désespoir surmonté

Par ailleurs, la vie privée d'Arthur Miller, qui considère que « l'homme et la femme sont toujours en conflit, le pire c'est la victoire de l'un ou l'autre », a également alimenté son œuvre au même titre que la cellule familiale originelle. Ses trois mariages, d'abord avec sa condisciple de l'université du Michigan, Mary Slattery, de 1940 à 1956, puis avec Marilyn Monroe, de 1956 à 1961 – pour qui il écrit le scénario des Misfits (Les Désaxés), tourné en 1961 par John Huston avec Clark Gable et Montgomery Clift, union qui lui fournira de surcroît l'argument d'Après la chute (After the Fall, 1964) –, et enfin avec la photographe de chez Magnum, Inge Morath, de 1962 à sa mort en 2002, ont enrichi les figures de femmes qui hantent des pièces graduellement plus intimes, plus sobres et plus brèves. Il en va ainsi de la double affiche Two-Way Mirror (Elegy for a Lady, Some Kind of Love Story, 1982), de Clara et Je ne me souviens de rien, réunies sous le titre Danger : Memory ! en 1986, ainsi que de la pièce en un acte The Last Yankee, donnée « off-Broadway » en 1993, qui, sous la détresse psychique de Patricia, mariée à un pâle descendant du grand Alexander Hamilton, dessine l'entropie américaine. Arthur Miller tire sa révérence avec Resurrection Blues, montée en 2002 à Minneapolis.

L'œuvre intégrale de cet auteur prolifique, est considérable : dix-sept pièces pour le théâtre, une adaptation d'Ibsen (L'Ennemi du peuple [An Enemy of the People, 1951]), deux scripts pour le cinéma (The Misfits et Chacun sa chance [Everybody Wins], 1990), des nouvelles (I Don't Need You Anymore, 1967), une comédie musicale (Up from Paradise, 1974), deux romans (Focus, 1945, et Une fille quelconque [Plain Girl, 1995]), un conte pour enfants, des pièces radiophoniques, des préfaces, des articles et essais (Echoes down the Corridor. Collected Essays 1944-2000, 2000), des récits de voyage [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeure des Universités, présidente de l'Institut franco-américain de Rennes

Classification


Autres références

«  MILLER ARTHUR (1915-2005)  » est également traité dans :

LES DÉSAXÉS, film de John Huston

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 909 mots

Les Désaxés ( The Misfits ) est à l'origine une nouvelle écrite par Arthur Miller à Reno, alors qu'il attendait que soit prononcé le divorce qui lui permettrait d'épouser Marilyn Monroe. Le film, qui n'eut guère de succès à l'époque, est aujourd'hui connu pour des raisons qui tiennent moins à son contenu qu'à la vie de ses interprètes. Clark Gable mourra d'un infarctus quelques semaines après la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-desaxes/#i_9521

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 197 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'homme du progrès »  : […] Même si les bois de Concord ou du Michigan, l'étang de Walden ou les rives du Mississippi et, de nos jours, la nature domestiquée des jardins de faubourgs résidentiels et des ports du cap Cod semblent être immédiatement accessibles, ils ne sont perçus et décrits que dans un univers dominé ou cerné par la machine, le chemin de fer, le bateau à vapeur, l'automobile, l'avion. Les valeurs de la nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_9521

MONROE MARILYN (1926-1962)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 603 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le désir d'être actrice »  : […] Mais Marilyn Monroe ne se satisfait pas de cet amour superficiel et de cette gloire qu'elle pressent éphémère. Elle veut qu'on l'aime pour son intelligence, pour son âme, pour son talent d'actrice. La plus grande star du moment se faufile dans les derniers rangs des cours de Lee Strasberg à l'Actors Studio de New York et apprend son métier avec le dévouement appliqué d'une bûcheuse. Avec Sept Ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marilyn-monroe/#i_9521

SALEM PROCÈS DE (1692)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 261 mots

L'un des ultimes procès de sorcellerie de l'Amérique coloniale. Au printemps de 1692, à Salem Village (Mass.), bourg puritain, surgit une vague d'excitation parmi des jeunes femmes, en particulier dans l'entourage du révérend Samuel Parris (1653-1720) ; son esclave, Tituba, y est aussi impliquée. Il s'ensuit une série de délations, qui n'épargnent ni les notables ni les bourgs voisins et qui sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-salem/#i_9521

SIGNORET SIMONE (1921-1985)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 759 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le choix de l'engagement »  : […] Étonnant parcours que celui de cette femme qui fut l'une des rares comédiennes françaises à atteindre une stature internationale. Rarement vedette de l'écran aura été plus populaire. Pourtant, Simone Signoret a toujours récusé l'étiquette de « star », encore plus celle de « monstre sacré ». Peut-être fut-elle davantage que cela : une sorte de conscience critique, qui jugea avec intransigeance l'hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-signoret/#i_9521

WILLIAMS TENNESSEE (1911-1983)

  • Écrit par 
  • Marie-Claire PASQUIER
  •  • 2 550 mots
  •  • 2 médias

Tennessee Williams est, avec Arthur Miller, l'une des deux figures qui émergent le plus nettement du théâtre américain contemporain. Ils prennent tous deux la relève d'Eugene O'Neill, assurent le pont entre la génération des années 1930 (Clifford Odets, Maxwell Anderson, Elmer Rice, Thornton Wilder) et celle de l'après-guerre. Tous deux ont un répertoire qui continue à faire les beaux jours des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tennessee-williams/#i_9521

Pour citer l’article

Liliane KERJAN, « MILLER ARTHUR - (1915-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-miller/