CLIFT MONTGOMERY (1920-1966)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Montgomery Clift est né le 17 octobre 1920 à Omaha (Nebraska). Acteur américain réputé pour la profondeur émotionnelle et la vulnérabilité qu'il apporte à ses rôles, il participe, avec Marlon Brando et James Dean, à la définition d'un nouveau paradigme de héros du cinéma américain.

Clift connaît une enfance non conventionnelle. Sa famille déménage fréquemment et il passe beaucoup de temps en Europe. À douze ans, il se présente à une audition pour une troupe de théâtre à Sarasota en Floride et décroche un rôle dans la pièce As Husbands Go. Entre 1934 et 1945, il joue régulièrement dans des productions on et off Broadway, notamment dans les remarquables There Shall Be no Night (1940) de Robert Sherwood, The Skin in Our Teeth (1942) de Thornton Wilder et The Searching Wind (1944) de Lillian Hellman. Il travaille, entre autres, avec l'acteur Alfred Lunt et le metteur en scène Robert Lewis (qui furent tous deux ses mentors) et se distingue par son intelligence et son dévouement au travail.

Sa beauté saisissante et ses succès sur les planches font qu'Hollywood ne tarde pas à le courtiser. Mais il refuse plusieurs propositions avant d'accepter de jouer dans Red River (La Rivière rouge, 1948) de Howard Hawks et dans The Search (Les Anges marqués, 1948) de Fred Zinnemann. Ces deux films connaissent un immense succès et propulsent Clift au rang de jeune acteur le plus prometteur de sa génération. S'il est nommé aux oscars pour The Search, Red River, souvent considéré comme le meilleur western de tous les temps, marque un jalon dans l'histoire du cinéma. Dans ce film, Clift incarne un jeune cow-boy sérieux et sensible qui défie l'autorité de son père adoptif, un propriétaire de ranch endurci et brutal incarné par l'archétype du cow-boy, John Wayne. À l'inverse, avec son jeu introspectif et sa capacité à mêler compassion et dureté, Clift ébranle la conception traditionnelle de la virilité et de l'héroïsme à l'écran.

A Place in the Sun (Une place au soleil, 1951) de George Stevens et From Here to Eternity (Tant qu'il y aura des Hommes, 1953) de Fred Zinnemann, deux films pour lesquels il est nommé aux oscars, marquent le sommet de sa carrière hollywoodienne. Dans A Place in the Sun, sa beauté et l'intensité émotionnelle de son jeu dans le rôle d'un amoureux maudit (surtout dans les scènes avec Elizabeth Taylor) confirment son statut d'idole romantique. Dans From Here to Eternity, Clift interprète le rôle d'un jeune soldat à la psychologie complexe et tourmentée qui supporte vexations et brimades pour ne pas trahir ses principes moraux ; on considère souvent que c'est son plus beau rôle.

Au cours du tournage de Raintree County (L'Arbre de vie, 1957), Clift frôle la mort lors d'un accident de la route en rentrant d'une fête chez son amie et partenaire Elizabeth Taylor. En partie défiguré, physiquement amoindri, sa consommation abusive de drogues et d'alcool va être un autre frein à sa carrière. Il continue de tourner, mais joue des personnages plus dérangeants et moins héroïques, souvent victimes des circonstances, ou, comme dans The Misfits (Les Désaxés, 1961) de John Huston, des rôles qui semblent refléter sa propre souffrance et son sentiment d'insécurité. Malgré ses difficultés personnelles, il livre plusieurs performances exceptionnelles ; en effet, son interprétation d'un handicapé mental dans Judgment at Nuremberg (Jugement à Nuremberg, 1961) fut suffisamment poignante pour lui valoir une nomination aux oscars pour le meilleur second rôle, alors qu'il n'apparaît à l'écran que 7 minutes.

Elizabeth Taylor et Montgomery Clift

Photographie : Elizabeth Taylor et Montgomery Clift

Elizabeth Taylor et Montgomery Clift dans «Soudain, l'été dernier» (1959). 

Crédits : 1960 Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  CLIFT MONTGOMERY (1920-1966)  » est également traité dans :

LES DÉSAXÉS, film de John Huston

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 909 mots

Les Désaxés ( The Misfits ) est à l'origine une nouvelle écrite par Arthur Miller à Reno, alors qu'il attendait que soit prononcé le divorce qui lui permettrait d'épouser Marilyn Monroe. Le film, qui n'eut guère de succès à l'époque, est aujourd'hui connu pour des raisons qui tiennent moins à son contenu qu'à la vie de ses interprètes. Clark Gable mourra d'un infarctus quelques semaines après la […] Lire la suite

Pour citer l’article

« CLIFT MONTGOMERY - (1920-1966) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/montgomery-clift/