ART NOUVEAU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

La Girandole Coloquintes, É. Gallé

La Girandole Coloquintes, É. Gallé
Crédits : C. Philippot/ Musée de l'Ecole de Nancy

photographie

Vase à couvercle au décor japonisant, É. Gallé

Vase à couvercle au décor japonisant, É. Gallé
Crédits : Sotheby's/ AKG

photographie

Chaise par Charles Rennie Mackintosh

Chaise par Charles Rennie Mackintosh
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Maison d'Ernst-Ludwig, Darmstadt, J. M. Olbrich

Maison d'Ernst-Ludwig, Darmstadt, J. M. Olbrich
Crédits : Hilbich/ AKG

photographie

Tous les médias


La diffusion de l'Art nouveau

Les moyens de diffusion

L'Art nouveau s'est diffusé très rapidement dans le monde grâce aux revues illustrées de photographies et aux expositions. En 1893 paraît à Londres The Studio qui affichait la devise « Use and Beauty » : elle contribua puissamment à faire connaître les Arts and Crafts. D'autres revues suivirent, comme Dekorative Kunst et sa version française L'Art décoratif, Art et décoration, Innen Dekoration, Deutsche Kunst und Dekoration, Jugend en Allemagne, Ver Sacrum à Vienne, Volné Směry à Prague, L'Arte decorativa moderna à Turin.

L'affiche illustrée est un puissant moyen de diffusion ; son essor correspond à l'épanouissement de l'Art nouveau. La carrière d'Alfons Mucha est lancée par ses affiches pour l'actrice Sarah Bernhardt. Au faîte de sa gloire, Mucha ouvre un cours de composition d'art décoratif et publie en 1902 des Documents décoratifs. Les parures élaborées que portent ses personnages féminins incitent le joaillier Fouquet à lui commander des dessins de bijoux.

Les grandes expositions universelles, comme celle de Paris en 1900, contribuaient à répandre les modes : à côté de sections consacrées aux produits de l'industrie ou de l'agriculture, à la présentation de nouvelles technologies, une place était réservée aux expositions d'art et d'arts appliqués : la Salle viennoise de J. M. Olbrich ou celle de l'École des arts décoratifs de Vienne démontraient le renouveau des arts décoratifs autrichiens. Les pavillons des différents pays étaient rarement novateurs : ils évoquaient de préférence des formes d'architecture traditionnelle ou pastichaient des monuments fameux. L'Art nouveau constitua souvent une forme d'expression de révolte. À Prague, la Maison municipale (1903-1912) de Osvald Polívka et Antonin Balšánek, décorée par les plus grands artistes tchèques de l'époque, témoignait d'une volonté de s'approprier un style symbolisant la modernité et l'émancipation. À Paris, le Pa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  ART NOUVEAU  » est également traité dans :

JUGENDSTIL

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 237 mots

Terme allemand dérivé du périodique Jugend fondé à Munich en 1896, « Jugendstil » est utilisé pour désigner l'art néo-baroque des années 1900, lui-même différemment qualifié selon les pays d'Europe où il se développe : Art nouveau, style Guimard (selon les entrées décoratives dessinées par l'architecte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jugendstil/#i_5078

MODERN STYLE

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 509 mots
  •  • 1 média

L'expression « modern style » ou « art nouveau » désigne un courant artistique né au tournant des xixe et xxe siècle en Europe, où il s'épanouit sous des noms différents selon les pays : Jugendstil en Allemagne, Sezessionstil en Autriche, Nieuwe Kunst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modern-style/#i_5078

SÉCESSION, mouvement artistique

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 226 mots
  •  • 4 médias

Né tardivement par rapport à ses homologues européens, le style sécession, version autrichienne de l'Art nouveau, se cristallise autour d'une vingtaine d'artistes (J. Engelhart, J. Hoffmann, G. Klimt, M. Kurzweil, C. Moll, K. Moser, F. von Myrbach, J. Olbrich et A. Roller entre autres), qui unissent leurs forces contre le Künstlerhaus — vaste association […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/secession-mouvement-artistique/#i_5078

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'Art nouveau »  : […] La tendance allant vers une simplification des formes et, partant, vers une plus grande efficacité, est toutefois contrebalancée par les surcharges ornementales de l'Art nouveau, mouvement qui se cristallise sur le plan mondial à la fin du xix e  siècle, et entend se manifester dans tous les domaines des arts majeurs et appliqués. Alfons Mucha, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_5078

ART DÉCO STYLE

  • Écrit par 
  • Christian BONNEFOI
  •  • 1 056 mots
  •  • 2 médias

En ce début de l'ère industrielle, Bonnard et Toulouse-Lautrec dessinent des affiches, Gauguin signe des céramiques, les arts appliqués s'imposent sur la scène artistique. L'Art nouveau gagne peu à peu chaque secteur de la création, négligeant d'ajuster ses normes esthétiques aux exigences désormais fonctionnelles. À Vienne, Adolf Loos dénonce ce délire ornemental ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-art-deco/#i_5078

BASILE ERNESTO (1857-1932)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 387 mots

Né à Palerme, fils d'un architecte célèbre en tant qu'homme politique et constructeur du théâtre Massimo (1878), Ernesto Basile dispose très tôt de nombreuses facilités. Ayant succédé à son père comme professeur à l'Académie royale des Beaux-Arts de Palerme, il en deviendra le directeur à quarante ans. Au moment de l'Exposition internationale d'Art décoratif moderne de Turin en 1902, c'est déjà un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernesto-basile/#i_5078

BIGOT ALEXANDRE (1862-1927)

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST
  •  • 960 mots

Alexandre Bigot naît à Mer, dans le Loir-et-Cher, le 5 novembre 1862, de parents vignerons. Licencié en physique en 1884, il devient, en 1887, professeur à l'École alsacienne. Il passe son doctorat en 1890 avec une thèse sur les dérivés de la glycérine. À l'Exposition universelle de 1889, il s'enthousiasme pour les céramiques orientales. En 1890, Eugène Carriès lui demande des conseils techniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-bigot/#i_5078

BIJOUX

  • Écrit par 
  • Sophie BARATTE, 
  • Catherine METZGER, 
  • Évelyne POSSÉMÉ, 
  • Elisabeth TABURET-DELAHAYE, 
  • Christiane ZIEGLER
  • , Universalis
  •  • 6 086 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Temps modernes (XVIIe-XIXe siècles) »  : […] L'histoire du bijou moderne commence au xvii e  siècle, au moment où le développement de la taille du diamant introduit une nouvelle technique qui influe sur la forme des bijoux et la façon de les porter. Au début du xvii e  siècle, les tailles du diamant en « rose »  ; ou en « table » sont les se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bijoux/#i_5078

BODSON FERNAND (1877-1966)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 391 mots

Le rôle de pionniers des architectes belges dans la genèse de l'Art nouveau européen ainsi que dans la réaction qui suivit, à la veille de 1914 — nouvelles tendances à la géométrisation, retour à la ligne droite avec l'Art déco — est bien connu. Mais la puissante stature d'Antoine Pompe (1873-1980) a quelque peu éclipsé celle de son ami Fernand Bodson, le fondateur des premières revues belges cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-bodson/#i_5078

BUGATTI CARLO (1856-1940) & REMBRANDT (1884-1916)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 592 mots

Né à Milan d'un père qui essaya toute sa vie de prouver le mouvement perpétuel, Carlo Bugatti suivit d'abord les cours de l'Académie Brera, puis s'inscrivit à l'École des beaux-arts de Paris. Il s'intéresse d'abord à l'architecture avant de se tourner vers le mobilier avec une volonté d'exotisme sans précédent ni suite dans le décor intérieur européen. Sa source d'inspiration se situe incontestabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bugatti-carlo-et-rembrandt/#i_5078

D'ARONCO RAIMONDO (1857-1932)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 403 mots

La première exposition internationale d'art décoratif moderne organisée à Turin en 1902 est généralement considérée comme signifiant la fin de l'Art nouveau. Or elle marque le véritable démarrage du mouvement en Italie jusqu'alors toujours dominée par l'académisme. Tous les créateurs du style Liberty ou du Floreale — appellations italiennes de l'Art nouveau — œuvrent au lendemain de la manifestati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raimondo-d-aronco/#i_5078

DE L'ESPRIT DES VILLES (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 015 mots

La ville de Nancy, qui a fêté le quatrième centenaire de la naissance de Jacques Callot en 1992, puis en 2000 le centenaire de l'Art nouveau, dont l'École de Nancy fut l'un des foyers les plus fertiles, mise à l'évidence, dans le cadre de sa politique de développement culturel et de communication, sur ce type de rendez-vous qui permet à la fois de faire le point sur des recherches savantes et d'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-l-esprit-des-villes/#i_5078

DESIGN

  • Écrit par 
  • Christine COLIN
  •  • 8 019 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Art décoratif »  : […] L'appellation art décoratif revêt principalement deux sens qui semblent se contredire. Le premier renvoie à l'ornement, le second à un champ typologique : les objets utilitaires destinés à l'habitat sous toutes ses formes. Le fameux essai Ornement et crime écrit par l'architecte autrichien Adolf Loos en 1908, véhiculé par l'aphorisme « l'ornement est un crime », ponctue l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/design/#i_5078

DINANDERIE

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST
  •  • 642 mots

Le mot dinanderie vient du nom de la ville de Dinant en Belgique qui fut, avec Liège, Namur, Huy et l'ensemble de la vallée de la Meuse au Moyen Âge un centre florissant du travail du cuivre et du laiton. La dinanderie désignait alors la fonte du laiton alors qu'aujourd'hui ce mot désigne l'art de battre le métal, essentiellement le cuivre mais aussi l'étain, le maillechort, le laiton et de lui d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinanderie/#i_5078

ESTHÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 745 mots

Le terme d'esthétisme et celui d'esthète, qui lui est lié, se réfèrent à des notions beaucoup plus récentes et plus particularisées que celle d'« esthétique », mot dont ils sont cependant dérivés. Alors que ce dernier terme remonte au grec et qu'il désigne, depuis Baumgarten au milieu du xviii e siècle, la « science du beau » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetisme/#i_5078

FENOGLIO PIETRO (1865-1927)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 428 mots

L'Exposition internationale d'Art décoratif moderne, organisée à Turin en 1902, fut le point de départ du Floreale , dénomination de la version italienne de l'Art nouveau, la plus tardive et la plus mal connue. Tous les maîtres déjà révélés en Europe depuis les années 1890 y furent représentés. Dans le comité de mise en place figurait un jeune architecte-ingénieur, Pietro Fen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-fenoglio/#i_5078

GALLÉ ÉMILE (1846-1904)

  • Écrit par 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 473 mots
  •  • 2 médias

Né à Nancy où son père possédait une gobeleterie, Émile Gallé fonde une école d'art appliqué à l'industrie, célèbre sous le nom d'École de Nancy, qui a joué un rôle prépondérant dans la diffusion du « style 1900 ». De 1862 à 1866, Émile Gallé séjourne en Allemagne et fait son apprentissage de verrier dans les fabriques de Meisenthal. En 1870, il collabore à la réorganisation de la faïencerie de Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-galle/#i_5078

GAUDÍ ANTONIO (1852-1926)

  • Écrit par 
  • Pierre GRANVEAUD
  •  • 2 146 mots
  •  • 7 médias

Les nombreuses interprétations de l'œuvre de Gaudí donnent de celle-ci une image extrêmement mouvante et variée. On dit de Gaudí qu'il est le plus grand architecte de l' Art nouveau, le créateur d'une architecture fantastique, un pâle imitateur de l'art gothique, le précurseur de l'architecture moderne, l'inventeur du « plan libre », etc. Qu'en est-il en fait ? La lecture de ces différents jugemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-gaudi/#i_5078

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 442 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'avènement de l'Art nouveau »  : […] En Europe, au fil du xix e  siècle, le développement industriel et commercial, encouragé par la libéralisation politique et économique, conduit à un considérable essor de l'affichage, des imprimés administratifs et des travaux de ville – étiquettes, factures, têtes de lettres, etc. À partir des années 1870, grâce à la mise au point de la chromoli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/#i_5078

GROUPE DES XX

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 792 mots
  •  • 2 médias

Au début du xx e siècle, Paris, depuis longtemps grand pôle occidental des arts, draine, en quelque sorte, les énergies dispersées, à la fin du xix e siècle, à Londres, à Glasgow, à Munich et à Bruxelles. Cette dernière est alors un carrefour d'idées et, de surcroît, un centre d'émancipation soc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-des-xx/#i_5078

GUIMARD HECTOR (1867-1942)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 2 234 mots

L'architecture de l'Art nouveau français a eu en Guimard un créateur tel que l'espéraient, depuis le milieu du xix e  siècle, le comte de Laborde et Viollet-le-Duc. Peut-être le premier en France, Guimard a totalement rejeté le modèle antique, enseigné dans les écoles des Beaux-Arts, pour lui préférer l'imitation de la nature à la façon des artist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hector-guimard/#i_5078

HANKAR PAUL (1859-1901)

  • Écrit par 
  • François LOYER
  •  • 88 mots

Architecte, Paul Hankar est l'une des figures majeures de l'Art nouveau belge, au même titre que Victor Horta ou Henry Van de Velde. Élève du maître de l'historicisme flamand, Henri Beyaert (1823-1894), il allie la passion pour Viollet-le-Duc à celle du japonisme. Ses maisons, ses boutiques et surtout ses hôtels particuliers (Hankar 1893, Ciamberlani 1897, Janssens 1898) en font le chef de file d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-hankar/#i_5078

HANNON ÉDOUARD (1853-1931)

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 709 mots

Photographe amateur, né à Ixelles, dans la banlieue de Bruxelles, d'une famille de la haute bourgeoisie belge, Édouard Hannon fit des études d'ingénieur à l'université de Gand. La célèbre firme de produits chimiques Solvay le chargea, en 1877, de fonder une succursale à Dombasle, en Lorraine française. À l'occasion de ce séjour, il découvre l'atelier de verrerie et d'ébénisterie qu'Émile Gallé ven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-hannon/#i_5078

HORTA VICTOR (1861-1947)

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 2 040 mots
  •  • 1 média

Victor Horta est à l'origine, en 1893, d'un style architectural qui va se répandre dans l'Europe entière : l'Art nouveau. Il innove en appliquant à la maison bourgeoise les techniques de construction apparues à l'ère industrielle (essentiellement l'alliance du fer, de la fonte et du verre) et crée la totalité du décor intérieur en harmonie avec l'architecture. Horta a lui-même divisé sa carrière e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-horta/#i_5078

JOURDAIN FRANTZ (1847-1935)

  • Écrit par 
  • Yves BRUAND
  •  • 258 mots

Architecte d'origine belge naturalisé français en 1870. Pamphlétaire et journaliste, Jourdain est, de 1880 à 1910, à la pointe du combat pour la rénovation et la synthèse des arts. Fondateur en 1903 et président des Salons d'automne, il joue un rôle important dans la diffusion des idées nouvelles, la révélation des peintres méconnus de la fin du xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frantz-jourdain/#i_5078

KHNOPFF FERNAND (1858-1921)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 619 mots
  •  • 1 média

Pur produit de la haute bourgeoisie catholique, aristocrate fortuné d'ascendance germanique, premier adepte de Péladan à Bruxelles, misogyne hautain, solitaire et raffiné, trop attaché à sa sœur Marguerite (son modèle privilégié) pour supporter le mariage au-delà de quelques mois, mobilisé en permanence par un sens aigu du paraître, Fernand Khnopff s'est composé un personnage aussi factice que ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-khnopff/#i_5078

KLIMT GUSTAV (1862-1918)

  • Écrit par 
  • Yves KOBRY
  •  • 2 681 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Sécession »  : […] Ce mouvement, qui se développe parallèlement à Munich et à Berlin, prend à Vienne tout son sens. Il implique en effet une rupture radicale dans la peinture autrichienne qui n'a pas connu l'impressionnisme et qui va subitement passer de l'académisme à la modernité. En 1897, Klimt, en compagnie de dix-huit autres artistes (Koloman Moser, Carl Moll, Josef Maria Olbrich, entre autres), quitte la très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-klimt/#i_5078

LALIQUE RENÉ (1860-1945)

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 2 075 mots

Créateur de bijoux et maître verrier, René Lalique participe activement à la révolution esthétique de la fin du xix e  siècle. Grâce à l'emploi de nouvelles techniques, le recours à de nouveaux matériaux et à un répertoire iconographique original va lui permettre d'inventer de véritables manifestes de l'Art nouveau. Puisant son inspiration dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-lalique/#i_5078

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 563 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Orientations des recherches graphiques »  : […] « Aujourd'hui, écrit Huysmans en 1880, pour plaire à cette cohue d'acheteurs qui fait emplette de livres soi-disant de luxe, par prose, par vogue, il faut recommencer les mièvreries du dernier siècle... » Le livre Art nouveau doit d'abord être compris comme une réaction moderniste contre ce passéisme et cet éclectisme régnants. Il rapproche l'art du livre des arts vivants (affiche, architecture, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_5078

MOBILIER

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 4 414 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle »  : […] Le mobilier connaîtra une renaissance stylistique avec ce qu'on appelle l' Art nouveau. L'Angleterre lance le mouvement avec William Morris, qui tire de l'étude du gothique une nostalgie de l'œuvre originale et retrouve une source d'inspiration dans la nature. En Angleterre, l'école de Glasgow avec Mackmurdo et Mackintosh, en France le mouvement Art nouveau (Grasset, Gaillard) et l'école de Nancy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilier/#i_5078

MOSER KOLOMAN (1868-1918)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 2 044 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la Sécession à la Wiener Werkstätte »  : […] En 1898, Moser prend une part importante dans la publication Ver Sacrum où s'élaborent le style et les projets du groupe. Les membres de la Sécession s'inspirent notamment des expériences de Greene, de Charles Rennie Mackintosh en Écosse et de Henry van de Velde en Belgique, afin de mettre en œuvre les éléments d'un « art total » propre à l'Autriche. Le titre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/koloman-moser/#i_5078

MUCHA ALFONS (1860-1939)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 633 mots
  •  • 1 média

L'œuvre du peintre et dessinateur tchèque Alfons Mucha incarne la Belle Époque et son style : l'Art nouveau. Célèbre pour ses affiches de spectacle, d'exposition, ou présentant des produits de consommation courante, l'artiste est aussi un dessinateur d'ornements et de caractères typographiques attentif au renouveau du livre et un décorateur concevant bijoux, vitraux, meubles, services de table, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfons-mucha/#i_5078

NANCY ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Hervé DOUCET
  •  • 1 951 mots
  •  • 3 médias

De 1901, date du dépôt des statuts de l'Alliance provinciale des industries d'art – l'autre nom de l'École de Nancy – à 1909, date de l'Exposition internationale de l'est de la France qui accueillit la dernière exposition collective du groupe d'artistes lorrains , Nancy fut le cadre du développement d'un mouvement Art nouveau qui toucha tous les domaines de la création artistique et dynamisa les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-nancy/#i_5078

NANCY ET L'ART NOUVEAU (exposition)

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 935 mots

De nombreuses manifestations ont, en 1999, salué le centenaire de l'École de Nancy, dans la ville et la région qui l'ont vue naître. Plus qu'un événement précis, c'est une « période » que l'on a voulu célébrer, celle de l'« éclosion d'un style dans les années 1880-1890 », comme l'a expliqué François Loyer, commissaire général des expositions. Cette célébration a d'abord permis de rappeler la diver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nancy-et-l-art-nouveau/#i_5078

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 393 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Unité des arts visuels »  : […] Le deuxième sens concerne le seul domaine des arts visuels. Dans Notre-Dame de Paris (1831), Victor Hugo (1802-1885) avait reproché à l'architecture de n'avoir « plus la force de retenir les autres arts. Ils s'émancipent donc... et s'en vont chacun de leur côté. Chacun gagne à ce divorce. L'isolement grandit tout. La sculpture devient statuaire, l'imagerie devient peinture » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_5078

ORFÈVRERIE

  • Écrit par 
  • Gérard MABILLE
  •  • 5 567 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle : art nouveau, art déco, tendances contemporaines »  : […] Jusque vers 1890, l'orfèvrerie ne s'écarta guère des tendances précédentes. C'est en Lucien Falize qu'il faut voir le précurseur de ce que l'on allait bientôt appeler l'Art nouveau. Doué d'une grande imagination poétique et pourvu d'une solide culture littéraire, il voulait faire de chaque objet un poème ; en cela, il illustre parfaitement les liens qui unissent l'Art nouveau et le symbolisme. Dè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfevrerie/#i_5078

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Beaux-Arts et Art nouveau »  : […] Le passage du siècle est marqué par une série de phénomènes et d'événements qui, bien qu'ayant longtemps paru divergents, voire incompatibles, participent d'un mouvement commun : le retour des architectes sur la scène parisienne, alors dominée par les chantiers de percements lancés par l'administration haussmannienne et dont de rares signatures émergeaient lors de la construction d'édifices public […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_5078

PARIS 1900, LA VILLE SPECTACLE (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel LENIAUD
  •  • 1 006 mots
  •  • 1 média

L’exposition Paris 1900 , la ville spectacle , qui s’est tenue du 2 avril au 17 août 2014 au Petit Palais à Paris, abordait un sujet fécond : l’Art nouveau à Paris à travers des objets présentés dans un cadre parfaitement adapté au sujet, puisque construit comme le Grand Palais pour l’Exposition universelle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris-1900-la-ville-spectacle/#i_5078

PESCE GAETANO (1939- )

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 1 101 mots

Si l'art nouveau a tenté de réconcilier l'Art et l'Utile en faisant de l'architecte un créateur total dominant à la fois le secteur de la construction et celui du décor intérieur, il ne vint jamais à l'esprit de ses maîtres – ni de leurs successeurs de l'entre-deux-guerres – que non seulement il ne fallait plus distinguer l'architecture du design mais encore que celui-ci deviendrait le véritable a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaetano-pesce/#i_5078

PUBLICITÉ ET ART

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 6 477 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une forme d'expression liée à l'écriture »  : […] Au contraire de l'art, la publicité est une expression postérieure à l'invention de l'écriture. Si l'on se réfère aux travaux d'André Leroi-Gourhan qui reposent en partie sur les recherches d'Annette Laming-Emperaire, on voit que l'art pariétal – celui de Lascaux, des Eyzies ou d'Altamira –, malgré son apparent réalisme, est plus qu'un art d'imitation. Les groupements d'animaux en fonction des li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/publicite-et-art/#i_5078

QUATRE GROUPE ANGLAIS DES

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 279 mots
  •  • 1 média

Ce que l'on nomme le groupe des Quatre ( The Four ) est, en fait, moins une association qu'une petite communauté artistique et familiale : outre Charles Rennie Mackintosh (1868-1928), il comprend sa femme Margaret Macdonald (1865-1933), sa belle-sœur Frances Macdonald (1874-1921) et le mari de celle-ci, Herbert McNair (né en 1870). Mackintosh et McNair ont fait leurs études […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-anglais-des-quatre/#i_5078

RELIURE

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER, 
  • Jacques GUIGNARD
  •  • 8 857 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les précurseurs »  : […] Ce fut Henri Marius-Michel (1846-1925), fils d'un relieur parisien de renom Jean Michel, dit Marius-Michel, qui fit entrer la modernité dans la profession. Constatant que les relieurs avaient toujours créé des compositions assujetties au cuir et non des compositions apparentées au contenu du livre, il entreprit d'élaborer un répertoire de style ornemental qui lui permit d'adapter le décor des rel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reliure/#i_5078

RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe

  • Écrit par 
  • Michel ALPATOV, 
  • Olga MEDVEDKOVA, 
  • Cécile PICHON-BONIN, 
  • Andreï TOLSTOÏ
  •  • 18 894 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Un tournant radical à la fin du XIXe siècle »  : […] À la fin du xix e  siècle, la peinture russe subit de profonds changements. Peu à peu, elle se libère, s'affranchit du poids de la responsabilité et de la culpabilité dont elle s'était chargée et se tourne vers l’expression artistique plus que vers les idées. Cette évolution passe en partie par une utilisation de la création populaire, vue à trave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-l-art-russe/#i_5078

SAUVAGE HENRI (1873-1932)

  • Écrit par 
  • Christian BONNEFOI
  •  • 1 084 mots

Après des débuts brillants dans l'Art nouveau, l'architecte Henri Sauvage oriente sa pratique vers une rationalisation de l'habitation collective en concevant des unités d'habitation en gradins qu'il réalisera partiellement. En 1901, il construit la villa Majorelle à Nancy. C'est le meilleur exemple de l'architecture de l'école de Nancy, construit par un architecte parisien qui bientôt abandonnera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-sauvage/#i_5078

SERRURIER-BOVY GUSTAVE (1858-1910)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 425 mots

Redécouvert en 1975 par Jacques-Grégoire Watelet ( Gustave Serrurier-Bovy, architecte et décorateur 1858-1910 , Académie royale de Belgique, Bruxelles), le meublier et décorateur Serrurier-Bovy doit être compté parmi les premiers représentants de l'Art nouveau sur le continent européen. Fils d'un entrepreneur de menuiserie, il fit ses études secondaires à l'Athénée de Liège e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-serrurier-bovy/#i_5078

STYLE 1925

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 4 659 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Exposition des arts décoratifs »  : […] C'est la première fois qu'une manifestation consacrée à l' art décoratif a lieu en France. Le xix e  siècle avait organisé des confrontations internationales des « produits de l'industrie », destinées à stimuler la création et à informer la société nouvelle née du développement industriel. L'art y était associé, ainsi que les « beaux-arts appliqué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1925/#i_5078

TAPIS MODERNES ET CONTEMPORAINS

  • Écrit par 
  • Valérie GLOMET, 
  • Michèle HENG
  •  • 4 844 mots

Dans le chapitre « De l'éclectisme à l'Art nouveau (1851-1900) »  : […] Sous le second Empire, le goût du décor opulent se révéla une aubaine pour les industries d'art. Les tapis devaient couvrir l'intégralité du sol dans un souci qui mêlait le confort et l'ostentation. Les fabriques de la Marche, Aubusson et Felletin (Creuse) connurent un âge d'or tant pour les tapis noués que pour les tapis ras. Les maquettes, souvent anonymes, montrent que les dessinateurs attaché […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tapis-modernes-et-contemporains/#i_5078

THORN PRIKKER JAN (1868-1932)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 198 mots

Peintre, designer et décorateur néerlandais, né le 5 juin 1868 à La Haye, mort le 5 mars 1932 à Cologne. Le jeune Jan (diminutif de Johan) Thorn Prikker est marqué par l'impressionnisme et assimile les influences de divers groupes symbolistes contemporains. De 1891 à 1893, il expose au Salon des XX , un groupe de peintres belges qui met en avant la dimension spirituelle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-thorn-prikker/#i_5078

TIFFANY LOUIS COMFORT (1848-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 622 mots
  •  • 2 médias

Peintre, artisan, philanthrope, décorateur et designer américain de renommée internationale, Louis Comfort Tiffany fut l'un des plus importants représentants de l'Art nouveau, mais aussi un innovateur remarquable dans le domaine de la verrerie d'art . Fils du célèbre bijoutier Charles Lewis Tiffany (1812-1902), Louis naît le 18 février 1848 à New York. Il suit une formation artistique avec les pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-comfort-tiffany/#i_5078

TOOROP JOHANNES THEODORUS dit JAN (1858-1928)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 496 mots
  •  • 1 média

Peintre d'origine javanaise. Né d'un père hollandais qui était fonctionnaire et d'une mère de sang mêlé, Jan Toorop est arrivé en Hollande à l'âge de onze ans. Sa riche personnalité — il semblait, de son vivant, malaisé de parler de cet « artiste excessif et sincère » — a dominé un langage fluent, ondulant, brûlant, celui du désir : langage où la relation entre la forme du contenu et celle de l'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toorop-johannes-theodorus-dit-jan/#i_5078

TYPOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 589 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ère industrielle et l'Art nouveau »  : […] À partir de 1840, la révolution industrielle suscite l'expansion de la presse écrite et la profusion des travaux de ville. La conception du Clarendon par Robert Besley (1794-1876), vers 1845, ouvre la voie à la création de types spécialement destinés à la lecture des quotidiens dans des conditions d'impression moins rigoureuses que celles du livre. Toutefois, de nombreux éditeurs et imprimeurs, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typographie/#i_5078

VERRE ART DU

  • Écrit par 
  • James BARRELET
  •  • 7 306 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les XIXe et XXe siècles »  : […] Le xix e  siècle a été surtout un siècle de progrès techniques avec l'organisation de fabrications massives, grâce à la mise au point de nouveaux moyens de fusion, grâce également à la chimie. Ces recherches se poursuivirent un peu partout et débouchèrent, au xx e  siècle, sur la mécanisation pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-du-verre/#i_5078

VITRAIL

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC, 
  • Louis GRODECKI
  •  • 5 925 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les XIXe et XXe siècles »  : […] Vers le milieu du xviii e  siècle apparaissent les premiers collectionneurs de vitraux anciens, en Angleterre tout d'abord (Horace Walpole). L'intérêt pour cet art se réveille, comme en témoigne le livre de Pierre Le Vieil (1774). Après la Révolution et les guerres qui ont provoqué de très nombreuses destructions, des tentatives sont faites en Fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitrail/#i_5078

VOYSEY CHARLES FRANCIS ANNESLEY (1857-1941)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 342 mots

Architecte et designer anglais, né le 28 mai 1857 à Hessle (Yorkshire), mort le 12 février 1941 à Winchester (Hampshire). Fils du fondateur de l'Église théiste, Charles Francis Annesley Voysey est placé en apprentissage auprès de J. P. Seddon en 1874. En 1880, il devient l'assistant du célèbre architecte George Devey et ouvre son agence à Londres vers 1882. Voysey se fait d'abord connaître comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-francis-annesley-voysey/#i_5078

WAGNER OTTO (1841-1918)

  • Écrit par 
  • Harald R. STÜHLINGER
  •  • 1 770 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Entre art nouveau floral et géométrique »  : […] Dans son ouvrage en quatre tomes publiés entre 1890 et 1922, Einige Skizzen , Projecte und ausgeführte Bauwerke ( Quelques esquisses, projets et édifices réalisés ), Otto Wagner détaille sa nouvelle conception de l'architecture. De plus en plus et selon sa devise, « Artis sola domina necessitas » : la nécessité est seule maître de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-wagner/#i_5078

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise AUBRY, « ART NOUVEAU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-nouveau/