STEPPES ART DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Surmont, art tagare

Surmont, art tagare
Crédits : Bridgeman Images

photographie

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Amphore, art gréco-scythe

Amphore, art gréco-scythe
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


L'art des steppes est le terme par lequel on désigne l'art animalier des éleveurs nomades qui furent maîtres de la steppe au cours d'une période qui recouvre le premier millénaire avant notre ère et le déborde assez largement. L'espace steppique s'étend approximativement sur des territoires sis entre le 40e et le 50e degré de latitude et qui vont du Danube au fleuve Jaune. Ces steppes ne couvrent pas une aire uniforme : tantôt boisées, tantôt herbeuses, elles sont autant de taches ou de rubans, plus ou moins riches, plus ou moins arides, qui courent le long des piémonts, cernent les dépressions ou relient des oasis.

Chronologiquement, trois moments jalonnent l'évolution de l'art des steppes : la période préclassique du xie au viiie siècle avant J.-C., illustrée par les tombes à charpentes et la culture de Karasouk ; la période classique du viiie au iiie siècle avant J.-C., propre aux Scythes, aux Saces et aux Tagaréens ; la période postclassique du iiie siècle avant J.-C. au iiie siècle après J.-C., durant laquelle dominent les Sarmantes et les Xiongnu. L'ensemble de cette grande époque est précédée au IIe millénaire d'une période qui couvre l'apparition du style animalier dans les différentes cultures périphériques, et elle débouche après le début de notre ère sur la période des Grandes Invasions, moment où l'art des steppes devient l'art des Barbares, prélude, entre autres, à l'art des Turks, à l'art des Vikings, à l'art des Gengiskhanides, et dont l'art roman a conservé des traces.

Surmont, art tagare

Surmont, art tagare

Photographie

Surmont avec un bouquetin dressé. Art tagare. VIIe-VIe siècle avant J.-C. Bronze. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les premières cultures

À la fin du IIe millénaire avant notre ère, les sociétés pastorales avaient un long passé. À l'ouest, à l'estuaire du Dniepr, au IIIe millénaire déjà, la culture d'Usatovo plus encore que sa voisine ukrainienne de Tripolje (3800-2000 av. J.-C.) se spécialise dans l'élevage du gros et du petit bétail et, sans doute, dans le dressage des chevaux, comme en fait foi la découverte d'une aile de mors en os et c [...]

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

Vidéo

Apparition de l'écriture et des premières villes. Début de la métallurgie du cuivre. Expansion de la domestication du cheval.Le IVe millénaire peut être considéré comme le début de l'histoire car il voit apparaître l'écriture.La majeure partie du globe reste cependant occupée par des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : conservateur en chef du musée Guimet, directeur d'études à l'École pratique des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  STEPPES ART DES  » est également traité dans :

ALTAÏ TOMBES DE L'

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 552 mots

L'expression « tombes de l'Altaï » est un vocable courant pour désigner les tombes à tumulus ou à kourganes du Haut-Altaï, témoins de la culture de Pasyryk du ~  v e au ~  ii e siècle et de celle de Shibe du ~  ii e siècle au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tombes-de-l-altai/#i_7955

BESTIAIRES

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD, 
  • Daniel POIRION
  •  • 10 708 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'art des steppes »  : […] L'inspiration de l'art préhistorique se poursuit dans ce qu'on a appelé l'art des steppes, dans la mesure où il s'agit là encore d'animaux représentés isolément, et où le thème de l'affrontement, de la lutte, sinon de la chasse, reste dominant . L'originalité de cet art naît de la fusion de trois traditions, celles de l'art chinois archaïque, de l'art mésopotamien et de l'art du Louristan. Les pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bestiaires/#i_7955

HUNS

  • Écrit par 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 3 681 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les styles artistiques »  : […] Le style polychrome constitue l'apport le plus remarquable de l'art des nomades de l'époque hunnique. Les objets de ce style (bijoux, éléments du costume ou du harnachement, armes) portent des pierres semi-précieuses (almandines, cristal, ambre) ou de la verroterie, montées en bate ou formant un décor couvrant, style cloisonné . Le style polychrome des nomades de l'époque hunnique prend ses racin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huns/#i_7955

KOURGANE DE KOUL-OBA (Russie)

  • Écrit par 
  • Huguette MEUNIER
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Le 22 septembre 1830, Paul du Brux, militaire franc-comtois au service du tsar Alexandre I er , et Ivan A. Stempkovski, gouverneur de Kertsch passionné d'Antiquité, découvrent dans la presqu'île de Kertsch, en Crimée, le kourgane (tertre funéraire) de Koul-Oba – la « colline de cendre », en tatar. Ils sont émerveillés par l'abondance du riche mobilier funéraire qu'il conti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kourgane-de-koul-oba/#i_7955

KOURGANES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Huguette MEUNIER
  •  • 957 mots

vi e  siècle avant notre ère Kourgane de Kelermès (Kouban) découvert en 1903. La célèbre panthère d'or abrite, sous ses pattes et tout au long de sa queue, dix petites panthères roulées en boule. C'est un des motifs récurrents de l'art scythe. v e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kourganes-reperes-chronologiques/#i_7955

SCYTHES

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 3 554 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Art et archéologie »  : […] Les Scythes aimaient à décorer leurs vêtements, leurs harnachements ou leur mobilier d'un grand nombre d'ornements métalliques, le plus souvent en or ou en bronze. On peut relever dans toutes ces pièces deux styles complémentaires, l'un réaliste, s'attachant à rendre la vie des animaux et celle de scènes particulières, et l'autre ornemental, tendant à fondre des éléments les plus divers en des co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scythes/#i_7955

SÉPULTURE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 4 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le mobilier funéraire »  : […] Le mobilier funéraire disposé dans la sépulture constitue un témoignage particulièrement précieux pour l'archéologue et l'historien. Sur les croyances d'abord. Là où règne la conception d'une survie matérielle, le mobilier doit permettre au défunt de poursuivre ses activités ; vaisselle et outillage, parfois accompagnés de réserves alimentaires, lui en fournissent les moyens et renseignent en mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sepulture/#i_7955

Voir aussi

Pour citer l’article

Vadime ELISSEEFF, « STEPPES ART DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-des-steppes/