e-IIIe s. av. J.-C.)"/ >

STEPPES ART DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Surmont, art tagare

Surmont, art tagare
Crédits : Bridgeman Images

photographie

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Amphore, art gréco-scythe

Amphore, art gréco-scythe
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


La période postclassique (IIIe s. av.-IIIe s. apr. J.-C.)

L'économie florissante des éleveurs du premier millénaire avant notre ère entraînait une organisation administrative de plus en plus complexe, qui peu à peu rejoignait celles des civilisations sédentaires et urbaines et subissait tous les à-coups des rivalités politiques. Cependant d'autres tribus, moins fortunées, profitant de l'expérience, se groupaient et constituaient à leur tour une confédération qui se saisissait du pouvoir.

Il en fut ainsi des Sarmates à l'ouest et des Xiongnu à l'est. À la différence de leurs prédécesseurs, leur culture ne résulta pas de la fusion de deux grandes traditions artistiques, celle des grandes forêts du Nord et celle des riches plaines du Sud. En une première phase, elle perpétue un style animalier ayant perdu de sa vigueur initiale et déjà encombré d'ornements floraux ; dans une seconde phase se crée un art polychrome de plus en plus chargé d'éléments géométriques et végétaux. Sur ces nouveaux fonds s'exercèrent à nouveau et de façon plus vive des influences gréco-iraniennes et chinoises.

Les Xiongnu et les Huns

À partir de 1924, à Noïn-ula, en Mongolie, furent fouillés de grands kourganes princiers. Le type de sépulture est très proche de celui de la Chine : on y trouve des cercueils et des objets laqués, des soieries et brocarts, des mors en fer et des chanfreins en bronze. Mais les somptueux héritiers de l'art classique des steppes sont les tapis de laine : les combats d'animaux (rapaces attaquant des yaks ou des élans) qui s'y déploient sont certes moins fougueux que précédemment, mais ils ne sont pas moins évocateurs de la vie sauvage des plaines herbeuses.

Dans le bassin de Minusinsk, la culture de Taštyk (iie s. av.-ive s. apr. J.-C.) traduit des transformations profondes. Les kourganes ont disparu ; ne restent que des caveaux ou des fosses à incinération. Des masques mortuaires, véritables portraits placés dans les tombes, révèlent un type ethnique nouveau : à l'europoïde de Tagar succède un type fortement mêlé de traits mongo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : conservateur en chef du musée Guimet, directeur d'études à l'École pratique des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  STEPPES ART DES  » est également traité dans :

ALTAÏ TOMBES DE L'

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 552 mots

L'expression « tombes de l'Altaï » est un vocable courant pour désigner les tombes à tumulus ou à kourganes du Haut-Altaï, témoins de la culture de Pasyryk du ~  v e au ~  ii e siècle et de celle de Shibe du ~  ii e siècle au ii e  siècle. La culture de Pasyryk est illustrée par le kourgane I de Pasyryk, fouillé en 1929 par M. P. Gryaznov, les kourganes II et III du même site et ceux de Tuekta, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tombes-de-l-altai/#i_7955

BESTIAIRES

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD, 
  • Daniel POIRION
  •  • 10 708 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'art des steppes »  : […] L'inspiration de l'art préhistorique se poursuit dans ce qu'on a appelé l'art des steppes, dans la mesure où il s'agit là encore d'animaux représentés isolément, et où le thème de l'affrontement, de la lutte, sinon de la chasse, reste dominant . L'originalité de cet art naît de la fusion de trois traditions, celles de l'art chinois archaïque, de l'art mésopotamien et de l'art du Louristan. Les pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bestiaires/#i_7955

HUNS

  • Écrit par 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 3 681 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les styles artistiques »  : […] Le style polychrome constitue l'apport le plus remarquable de l'art des nomades de l'époque hunnique. Les objets de ce style (bijoux, éléments du costume ou du harnachement, armes) portent des pierres semi-précieuses (almandines, cristal, ambre) ou de la verroterie, montées en bate ou formant un décor couvrant, style cloisonné . Le style polychrome des nomades de l'époque hunnique prend ses racin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huns/#i_7955

KOURGANE DE KOUL-OBA (Russie)

  • Écrit par 
  • Huguette MEUNIER
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Le 22 septembre 1830, Paul du Brux, militaire franc-comtois au service du tsar Alexandre I er , et Ivan A. Stempkovski, gouverneur de Kertsch passionné d'Antiquité, découvrent dans la presqu'île de Kertsch, en Crimée, le kourgane (tertre funéraire) de Koul-Oba – la « colline de cendre », en tatar. Ils sont émerveillés par l'abondance du riche mobilier funéraire qu'il contient. Accompagnés d'un ser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kourgane-de-koul-oba/#i_7955

KOURGANES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Huguette MEUNIER
  •  • 957 mots

vi e  siècle avant notre ère Kourgane de Kelermès (Kouban) découvert en 1903. La célèbre panthère d'or abrite, sous ses pattes et tout au long de sa queue, dix petites panthères roulées en boule. C'est un des motifs récurrents de l'art scythe. v e  siècle avant notre ère Kourgane d'Ouliap (Kouban). L'influence ionienne se marque dans la complexité plus grande des sujets et l'apparition de scènes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kourganes-reperes-chronologiques/#i_7955

SCHILTZ VÉRONIQUE (1942-2019)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 831 mots

Née le 23 décembre 1942 à Châteauroux (Indre), où son père était proviseur, avant de l’être du lycée Louis-le-Grand (1955-1968), Véronique Schiltz a grandi dans un milieu d’universitaires adonnés aux études littéraires et classiques. Son père, grand connaisseur de la littérature française du xviii e  siècle, avait noué, lors de son séjour à l’ENS de la rue d’Ulm, une étroite amitié avec l’archéolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veronique-schiltz/#i_7955

SCYTHES

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 3 554 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Art et archéologie »  : […] Les Scythes aimaient à décorer leurs vêtements, leurs harnachements ou leur mobilier d'un grand nombre d'ornements métalliques, le plus souvent en or ou en bronze. On peut relever dans toutes ces pièces deux styles complémentaires, l'un réaliste, s'attachant à rendre la vie des animaux et celle de scènes particulières, et l'autre ornemental, tendant à fondre des éléments les plus divers en des co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scythes/#i_7955

SÉPULTURE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 4 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le mobilier funéraire »  : […] Le mobilier funéraire disposé dans la sépulture constitue un témoignage particulièrement précieux pour l'archéologue et l'historien. Sur les croyances d'abord. Là où règne la conception d'une survie matérielle, le mobilier doit permettre au défunt de poursuivre ses activités ; vaisselle et outillage, parfois accompagnés de réserves alimentaires, lui en fournissent les moyens et renseignent en mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sepulture/#i_7955

Voir aussi

Pour citer l’article

Vadime ELISSEEFF, « STEPPES ART DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-des-steppes/