ARMÉE ROUGE, Chine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Le pouvoir est au bout du fusil » : quand Mao Zedong énonce, en novembre 1938, cette formule désormais célèbre, il parle en orfèvre. Il fait la guerre à Tchiang Kaï-chek depuis plus de dix ans. Il lui faudra encore combattre plus d'une décennie pour prendre le pouvoir en 1949. En guerre près d'un quart de siècle, le Parti communiste chinois, poursuivant l'idée de Sun Yat-sen, s'est attaché à forger un puissant et loyal outil de sa stratégie révolutionnaire, l'Armée rouge. Rebaptisée Armée populaire de libération (ou Armée de libération du peuple, A.L.P., « Renmin jiefang zhun », en 1946), l'Armée rouge chinoise naît officiellement et symboliquement à Nanchang le 1er août 1927 d'éléments nationalistes passés aux communistes sous l'impulsion des généraux Zhu De, He Long, Chen Yi et d'autres membres du parti. Encadrée de chefs qui ont acquis leur expérience lors des combats contre les seigneurs de la guerre dans les campagnes des armées républicaines de Sun Yat-sen, puis dans celles de Tchiang Kaï-chek, elle s'endurcit et affirme peu à peu sa puissance dans la rude école de la guérilla contre le Guomindang durant deux périodes (1927-1937 et 1946-1949), séparées par les années de front uni anti-japonais (1937-1945) ; bientôt elle intervient également dans la guerre de Corée (1950-1953). Prestigieuse, trempée par des épreuves héroïques et décisives (« Longue Marche », Yan'an, etc.), première armée chinoise véritablement populaire, l'A.L.P. voit naître dans ses rangs, une génération durant, des volontaires animés d'une idéologie révolutionnaire et d'une ferveur patriotique intense, que contrôlent les commissaires politiques ; ceux-ci, formés le plus souvent dans l'esprit défini à l'académie de Huangpu (Whampoa), font de l'A.L.P. une école d'idées et de pratiques révolutionnaires.

Naissance de la République populaire de Chine, 1949

Vidéo : Naissance de la République populaire de Chine, 1949

Vidéo

À partir de 1927, le Parti communiste chinois opte, sous l'influence de Mao Zedong, pour une nouvelle stratégie révolutionnaire, appuyée sur les masses paysannes. Le pouvoir nationaliste de Tchang Kai-chek entend réduire la rébellion communiste, notamment dans la province du Jiangxi, où Mao... 

Crédits : The Image Bank

Afficher

Mao Zedong à Yan'an, 1938

Photographie : Mao Zedong à Yan'an, 1938

Photographie

À Yan'an, en 1938, Mao Zedong (1893-1976) engage la foule rassemblée à poursuivre les efforts de résistance contre l'attaque japonaise. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La Longue Marche

Photographie : La Longue Marche

Photographie

Un chef communiste harangue la foule des survivants de la Longue Marche, dans le nord de la Chine, en 1935. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Avec le retour à la paix et l'élaboration de la Constitution de 1954, l'A.L.P., faible en matériel et encore formée essentiellement de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Naissance de la République populaire de Chine, 1949

Naissance de la République populaire de Chine, 1949
Crédits : The Image Bank

vidéo

Mao Zedong à Yan'an, 1938

Mao Zedong à Yan'an, 1938
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La Longue Marche

La Longue Marche
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Armée populaire de libération

Armée populaire de libération
Crédits : Hulton Getty

photographie


Écrit par :

Classification

Autres références

«  ARMÉE ROUGE, Chine  » est également traité dans :

BLÜCHER VASSILI KONSTANTINOVITCH (1890-1938)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 786 mots

Issu d'un milieu de paysans, Blücher, qui exerce de multiples petits métiers, est emprisonné de 1910 à 1913, vraisemblablement pour incitation à la grève. La Grande Guerre en fait un officier mobilisé dans l'armée du front sud-ouest. Hospitalisé entre 1915 et 1916, il reprend bientôt du service comme volontaire et commande un détachement de gardes rouges dans la région de l'Oural. Faisant preuve d […] Lire la suite

CHINE, histoire, de 1949 à nos jours

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • François GODEMENT
  •  • 19 149 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le lancement de la révolution culturelle »  : […] Comme pour la campagne de rectification des Cent Fleurs, l'appareil freine l'extension par Mao du mouvement d'éducation socialiste à d'autres domaines. En novembre 1965, Mao fait publier, sous la plume de Yao Wenyuan, un pamphlet dans la presse de Shanghai contre le dramaturge Wu Han. À cette époque, Mao ne réside presque plus à Pékin, et c'est de province qu'il fait partir son attaque. En février […] Lire la suite

GIAP VÔ NGUYÊN (1911-2013)

  • Écrit par 
  • Christian LECHERVY
  •  • 2 082 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'homme de légende »  : […] Ironie de l'histoire, c'est non loin du 17 e  parallèle qui sépara pendant trente ans le pays en deux que serait né en 1911, dans le village de An Xa (province de Quang Binh), Vo Nguyên Giap. À l'âge de quatorze ans, alors qu'il était encore élève au lycée de Hué, il rejoint les rangs du mouvement nationaliste Tan Viet Cach Mang Dang, ce qui lui vaudra d'être arrêté quelque temps en 1930. Mais c' […] Lire la suite

HE LONG [HO LONG] (1896-1969)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 588 mots

Né à Dayong (Hunan), l'ancien maréchal He Long est le fils d'un officier pauvre de l'armée mandchoue, membre important de la Gelaohui (la Société des aînés et des anciens) résolument antimandchoue et bien implantée en milieu militaire. Sous l'influence de son père, He Long entre dans l'armée ; en 1912, on le trouve à la tête de milliers de paysans poussés à la révolte par une terrible famine, prat […] Lire la suite

LIN BIAO [LIN PIAO] (1907-1971)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 069 mots

Né au Hubei dans un milieu de petits propriétaires terriens, Lin Biao s'intéresse très tôt aux mouvements radicaux de l'intelligentsia. Au sortir de l'école secondaire, il devient membre de la Ligue de la jeunesse socialiste puis entre, en 1925, à l'Académie militaire de Whampoa, où ses qualités attirent l'attention de ses instructeurs, parmi lesquels Tchiang Kai-chek, le général Blücher, le princ […] Lire la suite

LIU BOCHENG [LIEOU PO-TCH'ENG] (1892-1986)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 520 mots

Fils d'un musicien ambulant, originaire de Kaixian au Sichuan, Liu Bocheng embrasse la carrière des armes ; sous l'influence de Wu Yuzhang, universitaire révolutionnaire, il entre au Parti communiste chinois en 1926. Il sert dans les troupes de l'« expédition du Nord » dirigée par le Guomindang contre les féodaux militaristes (« seigneurs de la guerre ») et fait aussi partie du mouvement insurrect […] Lire la suite

LONGUE MARCHE (LA)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 069 mots
  •  • 2 médias

Épopée militaire que l'on a comparée aux plus fabuleux exploits guerriers de l'histoire, la Longue Marche ( Chang Zheng ) constitue le meilleur symbole de l'accomplissement de la révolution chinoise. Elle a pour origine une défaite : celle de l'Armée rouge acculée dans ses bases rouges de plus en plus réduites par les troupes nationalistes du Guomindang (GMD) commandées par Tchiang Kai-chek . Aprè […] Lire la suite

PENG DEHUAI [P'ENG TÖ-HOUAI] (1898-1974)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 033 mots
  •  • 1 média

Né au Hunan, Peng Dehuai a une enfance misérable ; il exerce divers petits métiers avant de s'engager dans les armées provinciales et il est emprisonné pour avoir attenté à la vie d'un gouverneur. En 1918, il reçoit un commandement qui va l'amener à participer à l'« expédition du Nord » des républicains contre les potentats septentrionaux (1926). Introduit par sa femme au mouvement révolutionnaire […] Lire la suite

YE JIANYING [YE KIEN-YING] (1898-1986)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 943 mots

C'est à Meixian, un district hakka du Guangdong, que naît Ye Jianying, dans une famille de commerçants ; après une instruction scolaire classique, il s'expatrie en Malaisie où il se prépare à une carrière dans les affaires. En décembre 1915, des généraux du Yunnan dirigent une révolte contre le despotisme de Yuan Shikai et contre ses velléités de restauration monarchique. De nombreux Chinois d'out […] Lire la suite

ZHU DE [TCHOU TÖ] (1886-1976)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 930 mots
  •  • 1 média

Né à Dawan (Sichuan), mais d'origine cantonaise, Zhu De fait des études classiques et, après l'abrogation du système traditionnel des examens, fréquente l'école moderne de Nanchang puis entre en 1909 à l'académie militaire du Yunnan ; il est, en 1911, l'un des premiers lieutenants diplômés de l' « armée étrangère » formée sur les modèles européens. Membre d'organisations progressistes (Tongmenghui […] Lire la suite

Les derniers événements

Syrie. Tentatives internationales de règlement de la crise et siège meurtrier des quartiers rebelles d'Homs. 3-29 février 2012

Le 3, l'armée bombarde les quartiers de Khaldiyé et de Baba Amro, à Homs, bastion de l'insurrection contre le régime de Bachar al-Assad, faisant plus de deux cents morts, des civils pour la plupart. L'Armée libre de Syrie, qui regroupe des insurgés et des soldats déserteurs, contrôle plusieurs […] Lire la suite

Cambodge. Éviction du prince Norodom Ranariddh du gouvernement de coalition. 5-26 juillet 1997

déclare renoncer à toute « résistance armée ». Depuis Bangkok, il annonce bientôt la formation d'un nouveau parti, l'Union des démocrates cambodgiens. Le 26, la radio khmère rouge annonce la condamnation à la prison à vie, le 25, de Pol Pot, qui avait été arrêté en juin par ses anciens lieutenants. […] Lire la suite

U.R.S.S. – Japon. Visite du président Mikhaïl Gorbatchev à Tōkyō. 16-18 avril 1991

est soumis, sur cette question, à l'opposition des conservateurs et de l'Armée rouge, qui entretient dix mille hommes dans les Kouriles, ainsi qu'à la menace de dislocation de l'empire dès la première concession territoriale. Le 17, devant la Diète, Mikhaïl Gorbatchev évoque le projet de système […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel HOANG, « ARMÉE ROUGE, Chine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-rouge-chine/