ANTICYCLONES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Types de temps liés aux anticyclones

La présence d’une situation anticyclonique agit fortement sur le temps observé à un instant donné, au-dessus d’une région déterminée. Dans le cas des anticyclones permanents ou quasi permanents, c’est la climatologie de cette même région qui est touchée, avec une forte répercussion sur les modes de vie, l’agriculture, l’économie, etc.

Anticyclones et beau temps

La présence de courants descendants au sein des anticyclones pousse de l’air des couches supérieures vers des altitudes de plus en plus basses, où la pression est de plus en plus forte. Comprimé, cet air se réchauffe progressivement et s’assèche, donnant le plus souvent des ciels clairs relativement dépourvus de nuages. Nous ne prenons pas ici en compte le cas des zones de hautes pressions associées aux orages, qui sont de petites dimensions, de courtes durées et le plus souvent couvertes de précipitations.

Ainsi, les conditions anticycloniques sont-elles généralement interprétées comme un signe de beau temps. Ce qui explique que les stations météo amateurs associent directement la hausse de pression à l’arrivée du beau temps et sa baisse à des épisodes de pluie. Évidemment, cette méthode n’est pas infaillible, car toute hausse de pression peut n’être que temporaire et rapidement suivie d’une forte baisse accompagnée, elle, de mauvais temps.

Une autre caractéristique des anticyclones est la présence d’un gradient de pression horizontal généralement faible, ce qui correspond donc à des isobares peu resserrées et à des vents relativement faibles.

Si les conditions anticycloniques sont ainsi le plus souvent accompagnées de ciels ensoleillés, calmes et peu ventés, il paraîtrait cependant inapproprié de dire qu’elles sont forcément synonymes de beau temps clément, car leur persistance peut parfois induire des situations météorologiques ou climatiques difficiles, voire catastrophiques.

Anticyclones et pollution atmosphérique

La faiblesse des vents horizontaux et la présence de courants d’air descendant qui accompagnent les anticyclones ont tendance à maintenir près du sol la pollution atmosphérique générée par les usines, les véhicules automobiles, les systèmes de chauffage, etc. Ce phénomène est particulièrement marqué lorsque des conditions anticycloniques persistent pendant quelques jours au-dessus de grandes zones industrielles ou de grandes agglomérations encaissées comme Paris et Grenoble. La concentration des polluants peut alors rendre l’atmosphère difficilement respirable et présenter un danger pour la population, et plus particulièrement pour les enfants en bas âge et les personnes asthmatiques. D’après l’Agence européenne de l’environnement (AEE), la pollution de l’air causerait chaque année, au sein de l’Union européenne, près de 500 000 décès prématurés rien que chez les moins de soixante-cinq ans.

Anticyclones et sécheresses

En raison de la présence d’air sec et de ciels dégagés, les anticyclones permanents maintiennent des conditions de très sévère sécheresse sur les régions polaires (Antarctique, Arctique…) et sur les ceintures tropicales (Sahara, Arabie, Kalahari) où se trouvent les plus vastes zones désertiques de la planète. Dans ces régions, les conditions de vie sont particulièrement rudes (sols asséchés, rares réserves en eau, faibles rendements agricoles, dégradation des bâtiments et ouvrages d’art, forts risques de feux de forêt…). Des conditions qui peuvent aussi concerner les régions tempérées lorsqu’un anticyclone s’y installe pendant une longue période.

Anticyclones et canicules

Dans les régions tropicales, comme dans les régions tempérées en période estivale, de fortes chaleurs s’installent lorsque, sous l’influence d’une situation anticyclonique, le ciel reste dégagé pendant de longues périodes.

Si de telles situations, associant canicule et forte sécheresse, sont assez fréquentes dans les régions intertropicales, les régions tempérées ne sont pas pour autant épargnées. La France métropolitaine a ainsi régulièrement connu des étés caniculaires comme ceux survenus pendant les années 2015, 2017, 2018, mais surtout 2003.

Moyenne des pressions, juin 2018

Photographie : Moyenne des pressions, juin 2018

Cette carte de pression (au niveau de la mer), établie sur les valeurs moyennes relevées en juin 2018, met en évidence la zone d'influence de l'anticyclone des Açores et la présence prolongée de conditions anticycloniques sur l'Europe de l'Ouest. En France, avec une température moyenne de... 

Crédits : Météo-France, juin 2018

Afficher

Pendant l’été 2003, l’Europe a en effet subi une situation particulièrement dramatique, provoquée par la présence prolongée, au-dessus de sa partie occidentale, d’un puissant anticyclone faisant obstacle à l'arrivée de dépressions atlantiques, sources de précipitations. Avec des températures situées régulièrement au-dessus de 40 0C (on a pu enregi [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Champ de pression observé en surface (niveau moyen des océans)

Champ de pression observé en surface (niveau moyen des océans)
Crédits : Météo-France, février 2018

carte

Circulation générale de l’atmosphère

Circulation générale de l’atmosphère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Anticyclones permanents et anticyclones thermiques

Anticyclones permanents et anticyclones thermiques
Crédits : Météo-France

dessin

Moyenne des pressions, juin 2018

Moyenne des pressions, juin 2018
Crédits : Météo-France, juin 2018

carte

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  ANTICYCLONES  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 447 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] Les climats africains présentent une forte composante zonale, particulièrement nette dans l'hémisphère Nord : se succèdent, du nord au sud, les climats méditerranéen, aride, tropical sec, tropical humide, équatorial. Ce dispositif est déterminé par la dynamique des masses d'air qui a fait l'objet de différents modèles explicatifs depuis celui de la « cheminée équatoriale » attribuant un rôle déc […] Lire la suite

ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Edmond JOUVE, 
  • Jean JOUZEL, 
  • Gérard JUGIE, 
  • Claude LORIUS
  •  • 16 439 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Climat »  : […] Déterminés par la situation géographique, l'altitude et la présence de la calotte glaciaire permanente, les caractères du climat de l'Antarctique sont ceux d'un véritable désert froid : températures très basses, faibles précipitations et vents violents. La durée de la période d'ensoleillement n'est pas en cause dans la genèse des températures très basses que connaît l'Antarctique : l'altitude él […] Lire la suite

ARÉISME

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 1 687 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les causes de l'aréisme »  : […] Cette absence de drainage tient, avant tout, à des causes climatiques. L'élément décisif est l'insuffisance des précipitations. La circulation atmosphérique générale est la grande responsable de ce déficit des précipitations sur une portion notable du globe terrestre : en donnant naissance, aux latitudes subtropicales, à deux chapelets de cellules de hautes pressions, bien établies sur la moitié […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 36 989 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Argentine humide et Argentine sèche »  : […] Cet obstacle combiné avec l'étirement du pays sur 34 degrés de latitude donne naissance à des milieux climatiques fortement contrastés dont les oppositions sont accusées par l'irrégularité et, parfois, la violence des types de temps. La succession des saisons froide et chaude, chacune plus ou moins longue selon la latitude, permet certes de classer l'Argentine parmi les pays tempérés. Mais le mot […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 837 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La mousson indienne »  : […] Les pluies sur l'Inde sont très inégalement réparties ; les contrastes pluviométriques sont très marqués. Entre les Ghāts occidentaux (plus de 6 m de pluie) d'une part, le Chota Nagpur (plus de 3 m) et les collines de l'Assam (plus de 12 m), d'autre part, le cœur du Deccan est une « diagonale sèche » où les pluies sont inférieures à 1 000 mm. Le Nord-Ouest est semi-aride, voire désertique. À l'exc […] Lire la suite

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique terrestre

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 818 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La circulation atmosphérique globale »  : […] L’atmosphère terrestre subit en permanence, de la part de son environnement, un certain nombre de contraintes qui la forcent à se transformer, à se restructurer et à se déplacer. Les principaux acteurs de cette agitation sont le réchauffement solaire qui affecte différemment les régions équatoriales et les régions polaires, la force de gravité terrestre, la poussée d’Archimède et la force de Corio […] Lire la suite

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Vanessa CASTEJON, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  •  • 27 374 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] Véritable petit continent situé de part et d'autre du tropique du Capricorne, entre 10 0 et 40 0 de latitude sud, l'Australie a une position symétrique de celle du Sahara dans l'hémisphère Nord : aussi est-ce un continent sec, les régions bien arrosées ne constituant qu'une frange littorale plus ou moins large au nord, à l'est et au sud. La circulation atmosphérique générale explique un tel cl […] Lire la suite

DÉPRESSION, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 417 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dépressions dynamiques »  : […] Les dépressions dynamiques se forment en présence d’une forte divergence des vents. Elles créent alors un appel d’air qui peut favoriser la formation de courants provenant des couches adjacentes. Dans cette catégorie, on rencontre principalement les dépressions orographiques et les dépressions extratropicales. Les dépressions orographiques apparaissent sous le vent des barrières montagneuses. El […] Lire la suite

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 856 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Climats arides chauds »  : […] Les régions de climats arides chauds s'étendent normalement le long des tropiques, sauf sur les façades orientales des continents. Elles constituent une bande large d'une vingtaine de degrés de latitude. La diversité et l'inégale répartition de ces régions est frappante. Il y a des différences essentielles entre les centres et les marges. Les marges du côté polaire ont un hiver légèrement marqué e […] Lire la suite

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 102 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La circulation générale de l'atmosphère »  : […] Les traits essentiels de la circulation de l'atmosphère suivent trois schémas  : la circulation dite de Hadley aux faibles latitudes (jusqu'aux 35 0 nord et sud), la circulation des moyennes latitudes, la circulation des régions polaires. Toujours fort dans la zone intertropicale, l'apport solaire varie fortement entre été et hiver aux moyennes latitudes, encore plus dans les régions polaires. Fa […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre CHALON, « ANTICYCLONES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/anticyclones/