ANTHROPOLOGIE DU PATRIMOINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le patrimoine, une fabrique de l’humain

Ne pas considérer le patrimoine comme un donné ou un acquis dans les sociétés qui s’en dotent conduit finalement à l’approcher comme une construction sociale du passé dans laquelle se réalise une représentation de la culture au présent et au futur. En ce sens, les patrimonialisations susceptibles de faire l’objet d’une approche critique (Hertz et Chappaz-Wirthner, 2012 ; Harrison 2013) qui vise à défaire les idées préconçues sur la moralité, le bien-fondé et l’évidence de l’existence du patrimoine, apparaissent comme des discours et des pratiques réflexives sur la place du groupe dans l’histoire, en matérialisant et signifiant un rapport au temps spécifique. L’anthropologie du patrimoine interroge ainsi deux thématiques englobantes.

D’une part, l’anthropologie permet de révéler la dimension sociale et politique du patrimoine, en déconstruisant le rôle transcendant ou moraliste dont le parent les usages nationalistes, intergouvernementaux, les ministères et l’UNESCO, ouvrant alors des terrains ethnographiques à partir desquels interroger le patrimoine. Il est nécessaire de démêler les jeux de pouvoir et de diplomatie internationale qui valorisent certains objets et en cachent d’autres. Il devient également possible de suivre la circulation des modèles de fabrication du patrimoine qui induisent certaines modalités de mise en scène et ferment le champ des possibles. L’approche anthropologique analyse en outre les parcours, les motivations et les activités des professionnels ou des acteurs qui agissent en dehors des institutions afin de mieux contextualiser leurs contraintes et leurs marges de manœuvre. Elle montre finalement comment se combinent les idéaux rassembleurs portés par les institutions nationales ou intergouvernementales du patrimoine et l’irréductible fabrication des différences culturelles qui anime chaque groupe humain.

D’autre part, l’anthropologie expose le patrimoine au risque du comparatisme. L’Inventaire général de la France, les listes de biens représentatifs de l’UNESCO, les parcs naturels, les banques de seme [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages



Médias de l’article

Galerie des Offices, Florence

Galerie des Offices, Florence
Crédits : Gordon Bell/ Shutterstock

photographie

Palais du facteur Cheval, Hauterives (Drôme)

Palais du facteur Cheval, Hauterives (Drôme)
Crédits : Emmanuel Georges/ Collection Palais Idéal

photographie





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Cyril ISNART, « ANTHROPOLOGIE DU PATRIMOINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-du-patrimoine/