ANTHROPOCÈNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Vue d'artiste des premiers agriculteurs indiens

Vue d'artiste des premiers agriculteurs indiens
Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

photographie

Rivage pollué de débris d’origine humaine

Rivage pollué de débris d’origine humaine
Crédits : Carlos Cazalis/ Corbis

photographie


L’Anthropocène ou la complexe définition de l’impact de l’homme sur sa planète

La communauté scientifique s’interroge sur l’existence de l’Anthropocène : il s’agit non seulement d’évaluer l’ampleur des modifications de l’environnement induites par l’homme, mais aussi de démontrer que l’homme a effectivement changé le fonctionnement même de la planète. Ceci constituerait alors une rupture dans l’histoire de la Terre et justifierait pleinement la fondation d’une nouvelle époque géologique.

La principale difficulté que les spécialistes rencontrent pour définir l’Anthropocène consiste en la diversité et la complexité des phénomènes en cours. Celui de l’érosion est particulièrement significatif : l’action de l’homme surpasse d’au moins dix fois les mouvements naturels (par l’eau, le vent, les précipitations). Il peut s’agir d’une action délibérée, par exemple par l’utilisation ou le déplacement de matériaux (roches, sables, terres, minerais, etc.), auquel s’ajoute l’érosion découlant directement de l’utilisation des terres agricoles. Il faudrait ajouter à ce rapide inventaire les profondes modifications apportées à l’érosion naturelle par la construction de barrages sur la plupart des grands fleuves.

Vue d'artiste des premiers agriculteurs indiens

Vue d'artiste des premiers agriculteurs indiens

Photographie

Cette gravure, tirée du livre de Jacques Lemoyne de Morgues, Brevis narratio eorum quae in Florida Americae provincia Gallis acciderunt (1591), représente des Indiens Timucua du nord de la Floride travaillant le sol à la houe avant de planter. Lemoyne avait visité une colonie huguenote... 

Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

Afficher

D’autres phénomènes découlent de certaines activités humaines. L’exemple le plus connu – qui est d’ailleurs l’un des éléments clés de la définition de l’Anthropocène – est le réchauffement climatique, entraînant fonte des glaciers, réduction des calottes glaciaires, élévation du niveau des mers principalement du fait de la fonte des glaciers, acidification des océans par diminution du pH de l’eau de mer à la suite du réchauffement (provoquant un dépérissement des récifs coralliens), modification des courants marins, etc.

Les périodes géologiques précédentes se caractérisent notamment par la transformation de la biodiversité : la disparition massive d’un grand nombre d’espèces constituant un repère important pour identifier un horizon géolog [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : docteur en sciences de l'environnement, historienne des sciences et de l'environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE, CNRS, UMR 7219, université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  ANTHROPOCÈNE  » est également traité dans :

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 794 mots
  •  • 8 médias

Le climat s'est réchauffé depuis 1900, et il est certain qu'il changera encore plus au cours du xxi e  siècle. Le réchauffement planétaire en cours, dû en grande partie au renforcement anthropique de l'effet de serre, se poursuivra. Il va vraisemblablement s'accélérer pendant quelques décennies encore, même si une forte réduction des émissions de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique/#i_56486

ENVIRONNEMENT - Un enjeu planétaire

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 2 011 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Environnement et ruptures écologiques »  : […] C'est au cours du xx e  siècle que les relations entre les sociétés humaines et leur environnement planétaire ont atteint un seuil critique. Ce moment singulier marque un bouleversement tout à la fois des cycles géochimiques globaux (cf. cycles biogéochimiques ) et des conditions naturelles d'existence de l'humanité. Cert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-un-enjeu-planetaire/#i_56486

GÉOMORPHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre PECH
  •  • 4 875 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Historique et épistémologie de la géomorphologie »  : […] En dehors des récits mythologiques, comme le Déluge, dès l'Antiquité, avec Ératosthène, ou à la Renaissance, avec Léonard de Vinci, la genèse des formes du relief terrestre a fait l'objet d'hypothèses, à partir de l’observation des fossiles ou de l’étude des éruptions volcaniques, des tremblements de terre ou des catastrophes climatiques. La géomorphologie apparaît en tant que discipline scientif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomorphologie/#i_56486

PÉTROLE - La fin du pétrole : mythes et réalités

  • Écrit par 
  • Claude JABLON
  •  • 2 351 mots

Dans le chapitre « Peak oil et changement climatique »  : […] Ce détour par l'histoire du pétrole permet de mieux appréhender les déterminants futurs. Pas plus que les deux chocs des années 1970, la récente et forte augmentation des prix du pétrole n'a pour cause l'approche d'une limitation physique définitive de la ressource, au sens où l'entendait le Club de Rome. Elle résulte d'un nouveau déséquilibre entre une demande accrue – et étonnamment non prévue – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-la-fin-du-petrole-mythes-et-realites/#i_56486

Voir aussi

Pour citer l’article

Valérie CHANSIGAUD, « ANTHROPOCÈNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropocene/