ANTHROPOCÈNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Vue d'artiste des premiers agriculteurs indiens

Vue d'artiste des premiers agriculteurs indiens
Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

photographie

Rivage pollué de débris d’origine humaine

Rivage pollué de débris d’origine humaine
Crédits : Carlos Cazalis/ Corbis

photographie


L’Anthropocène, une vision du futur

On ne ressent pas le besoin de fonder une nouvelle ère géologique uniquement pour décrire ce qui s’est passé (ce qui est le fondement de la démarche des géologues lors de la définition des époques géologiques, ou ères), mais également pour prédire ce qui pourrait advenir. La géologie sert, dès lors, d’outil pour évaluer l’évolution et les conséquences de l’empreinte des activités humaines sur l’environnement. On se sert notamment du niveau des océans ou du taux de CO2 dans l’atmosphère (obtenu par l’examen d’échantillons anciens) pour déterminer comment le système géoclimatique pourrait réagir à l’augmentation des rejets de gaz à effet de serre. Le comportement passé de la planète est également sollicité pour déterminer la probabilité (ou la possibilité) d’un feedback imprédictible. Par exemple, on essaie d’évaluer les conséquences, difficilement mesurables, de la libération du méthane piégé dans les sédiments océaniques ou dans le permafrost. En accélérant le réchauffement climatique, ce méthane augmenterait l’ampleur des conséquences des activités humaines sur le réchauffement climatique. Même s’il évoque les œuvres fantastiques ou de science-fiction dans lesquelles l’arrogance humaine déchaîne des monstres incontrôlables et destructeurs, le scénario est loin d’être invraisemblable.

Ce n’est pas la première fois que les scientifiques s’inquiètent de l’avenir de l’humanité et tentent d’alerter l’opinion sur les dangers encourus. L’« horloge de la fin du monde », imaginée en 1947 par un groupe de chercheurs ayant participé au projet Manhattan de création de la bombe A, avait pour but de sensibiliser le public aux dangers de la guerre nucléaire. Le cadran représente la durée de la vie de l’humanité, minuit symbolisant son extinction. En 1947, les chercheurs ont pour la première fois réglé les aiguilles sur 7 minutes avant minuit, signifiant l’imminence d’une apocalypse. Depuis 1947, on a modifié 21 fois ce compte à rebours pour tenir compte des soubresauts géopolitiques. En 1968, l’horloge est de nouveau réglée à 23 h 53, tenant co [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : docteur en sciences de l'environnement, historienne des sciences et de l'environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE, CNRS, UMR 7219, université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  ANTHROPOCÈNE  » est également traité dans :

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 794 mots
  •  • 8 médias

Le climat s'est réchauffé depuis 1900, et il est certain qu'il changera encore plus au cours du xxi e  siècle. Le réchauffement planétaire en cours, dû en grande partie au renforcement anthropique de l'effet de serre, se poursuivra. Il va vraisemblablement s'accélérer pendant quelques décennies encore, même si une forte réduction des émissions de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique/#i_56486

ENVIRONNEMENT - Un enjeu planétaire

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 2 011 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Environnement et ruptures écologiques »  : […] C'est au cours du xx e  siècle que les relations entre les sociétés humaines et leur environnement planétaire ont atteint un seuil critique. Ce moment singulier marque un bouleversement tout à la fois des cycles géochimiques globaux (cf. cycles biogéochimiques ) et des conditions naturelles d'existence de l'humanité. Cert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-un-enjeu-planetaire/#i_56486

GÉOMORPHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre PECH
  •  • 4 875 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Historique et épistémologie de la géomorphologie »  : […] En dehors des récits mythologiques, comme le Déluge, dès l'Antiquité, avec Ératosthène, ou à la Renaissance, avec Léonard de Vinci, la genèse des formes du relief terrestre a fait l'objet d'hypothèses, à partir de l’observation des fossiles ou de l’étude des éruptions volcaniques, des tremblements de terre ou des catastrophes climatiques. La géomorphologie apparaît en tant que discipline scientif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomorphologie/#i_56486

PÉTROLE - La fin du pétrole : mythes et réalités

  • Écrit par 
  • Claude JABLON
  •  • 2 351 mots

Dans le chapitre « Peak oil et changement climatique »  : […] Ce détour par l'histoire du pétrole permet de mieux appréhender les déterminants futurs. Pas plus que les deux chocs des années 1970, la récente et forte augmentation des prix du pétrole n'a pour cause l'approche d'une limitation physique définitive de la ressource, au sens où l'entendait le Club de Rome. Elle résulte d'un nouveau déséquilibre entre une demande accrue – et étonnamment non prévue – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-la-fin-du-petrole-mythes-et-realites/#i_56486

Voir aussi

Pour citer l’article

Valérie CHANSIGAUD, « ANTHROPOCÈNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropocene/