ALICATADO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme d'alicatado désigne, en Espagne, une mosaïque constituée par des fragments de céramique émaillée de formes et de couleurs différentes, incrustées dans du plâtre. Ces fragments de faïence sont obtenus à partir d'azulejos monochromes sur lesquels on trace un décor et dont on détache ensuite la partie dessinée à l'aide de pinces appelées alicates, en frappant le carreau à petits coups. Cette technique musulmane a été utilisée dès le xiie siècle sous la domination seldjoukide, en Perse puis en Anatolie. Les émaux furent, au début, bruns, bleus, turquoise, ocre clair et blancs. Au xvie siècle, la palette des couleurs s'enrichit du jaune et du rouge. Les décors sont géométriques (entrelacs, polygone étoilé, croix) ou végétaux (palmette), ou encore épigraphiques dans le style coufique. Ce décor de revêtement est utilisé dans l'ornementation architectonique : pavement, lambris, colonne, balcon, tour, stèle funéraire. De l'Orient musulman (Kāchān, Damas, Konia, Iznik, Fusṭāṭ), il a gagné l'Espagne, surtout Séville et Grenade où il fut utilisé du xiiie au xve siècle. Ce procédé décoratif est encore utilisé en Orient et en Afrique du Nord.

—  Colette CROUZET

Écrit par :

  • : diplômée de l'École du Louvre, chargée de missions au musée de Narbonne

Classification


Autres références

«  ALICATADO  » est également traité dans :

AZULEJOS

  • Écrit par 
  • Colette CROUZET
  •  • 977 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Formes, décors, utilisations »  : […] La forme des azulejos est géométrique, carrée le plus souvent, ou bien rectangulaire, triangulaire, en rectangle losangé ( alfardón ) ou encore polygonale (étoile). Ces plaques de revêtement de dimensions très variables peuvent être ornées de divers décors : gravé (en Europe du xiv e au xvi e  siècle), moulé (en Orient du xii e au xviii e  siècle, en Europe au xv e  siècle), estampé, cuenca ou […] Lire la suite

FAÏENCE

  • Écrit par 
  • Henry-Pierre FOUREST, 
  • Jeanne GIACOMOTTI
  •  • 3 908 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le monde islamique : Moyen-Orient et Espagne »  : […] On s'accorde en général à attribuer aux Babyloniens l'invention d'un enduit opacifié par l'oxyde d'étain que les Perses adaptèrent au décor architectural dans les grandes frises de briques émaillées des palais de Suse et de Persépolis vers 550 avant notre ère. Les civilisations musulmanes donnèrent un grand essor à l'art céramique . En Mésopotamie, aux ix e et x e  siècles, sous les Abbassides, h […] Lire la suite

POTERIE

  • Écrit par 
  • Colette CROUZET, 
  • Jeanne GIACOMOTTI, 
  • Henri MORISSON
  •  • 9 198 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le monde islamique »  : […] L'islam n'est pas seulement une religion, c'est une civilisation apportée par les Arabes aussi bien chez les Persans que chez les Turcs et les Berbères. Des artistes venus de différents pays appartenant à différentes religions ont créé des formes d'art qui présentent une unité, celle de l'islam, et une diversité où l'on retrouve le souvenir des civilisations antérieures. Dans les arts musulmans, l […] Lire la suite

Pour citer l’article

Colette CROUZET, « ALICATADO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alicatado/