WHITEHEAD ALFRED NORTH (1861-1947)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mathématicien

Certes, de l'œuvre de A. N. Whitehead reste principalement la troisième partie de sa carrière consacrée à la philosophie des sciences et à sa théorie de l'organisme, mais il s'est d'abord consacré aux mathématiques pures, algèbre et géométries non euclidiennes. Son étude des fondements logiques des mathématiques, qui culmine avec les trois volumes des Principia mathematica, écrits en collaboration avec Bertrand Russell, est suivie de contributions de physique théorique, sur la théorie de la relativité et sur la gravitation, points de départ de sa réflexion épistémologique.

Le premier ouvrage de Whitehead, A Treatise on Universal Algebra, le place dans la tradition de l'école formaliste des algébristes anglais et fait de lui un héritier direct de Peacock, Augustus De Morgan et George Boole. Ce texte, difficile, est nourri des idées de Robert Grassmann et de William R. Hamilton sur le calcul des extensions, qu'il interprétera dans le cadre des géométries non euclidiennes. Entre 1898 et 1903, Whitehead travaille au deuxième volume de son ouvrage consacré à la théorie générale des algèbres (quaternions, matrices...), mais il découvre que son approche est très semblable à celle que B. Russell adopte dans son deuxième volume, en préparation, des Principles of Mathematics. Les auteurs ne publient donc pas la seconde partie de leurs livres respectifs et décident de collaborer. C'est l'origine de leur ouvrage fondamental, Principia mathematica, dont les trois volumes paraissent respectivement en 1910, 1912 et 1913 (cf.  russell pour une analyse du contenu et de l'importance de l'œuvre).

Vers la même époque, Whitehead s'est intéressé à l'axiomatisation des systèmes géométriques et aux modèles mathématiques du monde sensible. Dans son article « On mathematical concept of the material world » (1906), il se place dans une perspective délibérément non newtonienne et tente une description logico-mathématique du monde comme un ensemble de relations et d'objets, formant le « champ » de ces re[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris
  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  WHITEHEAD ALFRED NORTH (1861-1947)  » est également traité dans :

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 083 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'épistémologie « post-russellienne » »  : […] qui était au cœur de l'épistémologie kantienne. Le monumental ouvrage de Russell et Withehead, Principia mathematica (1910-1913), se présente, en effet, comme la mise en œuvre d'un système symbolique aux règles rigoureuses en vue de formuler toutes les propositions de la mathématique et, par-delà même, de la science en général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epistemologie/#i_37470

IDENTITÉ

  • Écrit par 
  • Annie COLLOVALD, 
  • Fernando GIL, 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Pierre TAP
  •  • 13 234 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les significations de l'identité et la logique de l'identité »  : […] (x) ⊃ f (y)] (Russell et Whitehead, Principia, 13 . 01). Autrement dit, x et y sont identiques s'ils se correspondent dans toutes leurs propriétés ou, selon les termes de Russell et Whitehead, si toute fonction prédicative satisfaite par x est aussi satisfaite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identite/#i_37470

MATHÉMATIQUES FONDEMENTS DES

  • Écrit par 
  • Jean Toussaint DESANTI
  •  • 10 438 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie des types »  : […] La première, la plus ambitieuse, fut celle de Russell et de Whitehead dans les Principia Mathematica (cf. russel, logique mathématique). Elle consiste, pour l'essentiel, à reprendre le projet « logisciste » de Frege, en utilisant un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondements-des-mathematiques/#i_37470

NATURE PHILOSOPHIES DE LA

  • Écrit par 
  • Maurice ÉLIE
  •  • 6 379 mots

Dans le chapitre « Après la « Naturphilosophie » »  : […] Des positions identiques ont été soutenues de manière bien plus organisée par Alfred North Whitehead (1861-1947), qui a été préoccupé par ce qu'il a nommé la « bifurcation » de la Nature, en nature perçue ou vécue et nature construite, telle que nous la présente la physique. Dans son Concept of Nature ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-la-nature/#i_37470

NOTATION MATHÉMATIQUE

  • Écrit par 
  • Hans FREUDENTHAL
  •  • 10 386 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les ensembles »  : […] dû à Peano. Il écrivait l'epsilon à la manière des Européens du Continent ; Russell et Whitehead le remplacèrent par l'epsilon britannique (ε) qui, introduit sur le Continent, fut en général distingué de l'epsilon ordinaire, indispensable dans l'epsilontique. Le nombre de Continentaux qui emploient le ε pour l'appartenance et de Britanniques qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notation-mathematique/#i_37470

OBJET

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 8 222 mots

Dans le chapitre « Logicisme et intuitionnisme »  : […] quantificateur et de fonction (au sens d'application fonctionnelle). Les tentatives logicistes de Frege et Russell-Whitehead, consignées dans deux monuments de la philosophie moderne des mathématiques, ont rencontré deux espèces d'obstacles, reconnus et attaqués en vain par ces mêmes auteurs. C'est d'une part la nécessité de recourir à un axiome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objet/#i_37470

POST EMIL LEON (1897-1954)

  • Écrit par 
  • Bernard JAULIN
  •  • 622 mots

Mathématicien américain né à Augustów (Pologne) et mort à New York. Arrivé aux États-Unis en 1904, Emil Post obtint son Ph.D. à l'université Columbia de New York en 1920. Il était membre de l'American Mathematical Society depuis 1918 et de l'Association for Symbolic Logic dès sa fondation en 1935 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-leon-post/#i_37470

PRÉDICATIVISME, mathématique

  • Écrit par 
  • Philippe de ROUILHAN
  •  • 1 004 mots

étaient disposées, chacune selon son « type », en une hiérarchie assez subtile pour satisfaire aux exigences de départ. Esquissée dans un article paru en 1908, la théorie fut développée par Russell, en collaboration avec Alfred North Whitehead (1861-1947), dans l'ouvrage monumental Principia Mathematica (3 vol., 1910-1913), et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predicativisme-mathematique/#i_37470

PROPOSITION, philosophie

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 658 mots

Il convient d'abord de distinguer la phrase, le jugement, l'énoncé et la proposition. La phrase est une entité linguistique, soumise à des règles grammaticales, qui assurent sa correction, et à d'éventuels critères stylistiques ; on considère qu'elle exprime un jugement ou un énoncé ; elle est susceptible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proposition-philosophie/#i_37470

RUSSELL BERTRAND lord (1872-1970)

  • Écrit par 
  • Philippe DEVAUX
  •  • 6 112 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Construction logique »  : […] technicité, réalisée grâce à l'intervention de la « méthode d'abstraction » inventée par Whitehead (1914). Dans son principe, c'est une procédure extensionniste de traitement des entités théoriques, une analyse systématique exploitant un rapport formel de « contenant-à-contenu », une analyse appliquée à des volumes quelconques non cotangents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-russell/#i_37470

TOPOLOGIE - Topologie algébrique

  • Écrit par 
  • Claude MORLET
  •  • 8 676 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorèmes de Whitehead et de Hurewicz »  : […] f induit un isomorphisme de πi(X, x0) sur πi(Y, f (x0)), pour i ≤ n ; c'est le théorème de Whitehead […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/topologie-topologie-algebrique/#i_37470

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean WAHL, Jean-Luc VERLEY, « WHITEHEAD ALFRED NORTH - (1861-1947) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-north-whitehead/