MUCHA ALFONS (1860-1939)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un créateur pluridisciplinaire

À l'instar des autres grands créateurs de l'Art nouveau, Mucha entend intervenir dans tous les champs des arts décoratifs. Une première opportunité lui est offerte par le joaillier Georges Fouquet, qui lui commande un ensemble de créations originales pour l'exposition universelle de 1900, puis lui confie la conception de son nouveau magasin rue Royale. Il obtient par ailleurs une médaille d'argent à l'Exposition universelle pour la décoration du pavillon de la Bosnie-Herzégovine.

En 1899, il illustre une luxueuse édition du Pater et publie avec George Auriol et M. P. Verneuil, les Combinaisons ornementales proposant notamment des modèles de vignettes et de fleurons pour les imprimés. En 1902, il fait paraître ses Documents décoratifs, suite de planches couvrant l'ensemble de sa création : affiches et estampes, papiers peints, frises, vitraux, orfèvrerie, luminaires, mobilier, en passant par ses recherches typographiques ; une présentation complétée par la publication de ses Figures décoratives, en 1905. Ce dernier recueil marque la fin de l'Art nouveau, dont la plupart des jeunes créateurs rejettent désormais la surcharge ornementale, même s'ils cherchent à en développer l'esprit de synthèse des arts, reconnaissant en Mucha un maître en la matière.

À partir de 1902, Mucha multiplie les voyages. Aux États-Unis, où il réalise plusieurs affiches, il rencontre le mécène américain Charles Richard Carter qui accepte de financer un projet de peintures monumentales. Intitulé L'Épopée slave, ce cycle va occuper la dernière partie de l'existence de Mucha. En 1912, sont présentées à Prague les premières toiles de l'œuvre qui fait l'objet d'une exposition complète en 1928 (cycle aujourd'hui conservé au château de Moravsky Krumlov, en République tchèque).

En 1918, il est également appelé à concevoir les nouveaux timbres-poste, les bi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : historien du graphisme et de la typographie, diplômé en histoire de l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification


Autres références

«  MUCHA ALFONS (1860-1939)  » est également traité dans :

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'Art nouveau »  : […] La tendance allant vers une simplification des formes et, partant, vers une plus grande efficacité, est toutefois contrebalancée par les surcharges ornementales de l'Art nouveau, mouvement qui se cristallise sur le plan mondial à la fin du xix e  siècle, et entend se manifester dans tous les domaines des arts majeurs et appliqués. Alfons Mucha, qui réalise à partir de 1894 des affiches de théâtr […] Lire la suite

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 789 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les moyens de diffusion »  : […] L'Art nouveau s'est diffusé très rapidement dans le monde grâce aux revues illustrées de photographies et aux expositions. En 1893 paraît à Londres The Studio qui affichait la devise «  Use and Beauty  » : elle contribua puissamment à faire connaître les Arts and Crafts. D'autres revues suivirent, comme Dekorative Kunst et sa version française L'Art décoratif , Art et décoration , Innen Dekora […] Lire la suite

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 442 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'avènement de l'Art nouveau »  : […] En Europe, au fil du xix e  siècle, le développement industriel et commercial, encouragé par la libéralisation politique et économique, conduit à un considérable essor de l'affichage, des imprimés administratifs et des travaux de ville – étiquettes, factures, têtes de lettres, etc. À partir des années 1870, grâce à la mise au point de la chromolithographie et des machines à composer, les imprimés […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel WLASSIKOFF, « MUCHA ALFONS - (1860-1939) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfons-mucha/