LEGENDRE ADRIEN MARIE (1752-1833)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien français né le 18 septembre 1752 à Paris et mort le 10 janvier 1833 dans la même ville. L'ouvrage qui rendit célèbre Adrien Marie Legendre a pour titre Éléments de géométrie (1794). Il représente un des premiers essais de formalisation rigoureuse de la géométrie, et il devait exercer une très grande influence sur les mathématiciens de son temps (vingt éditions de son vivant). Mais Legendre n'est pas uniquement connu comme géomètre et les domaines de ses recherches furent des plus variés : équations différentielles, calcul numérique, théorie des fonctions, théorie des nombres. De toutes ses contributions aux mathématiques, il convient de citer : d'une part, les Exercices de calcul intégral (1811-1819) et le Traité des fonctions elliptiques (1825-1832), dans lesquels il introduisit de nouveaux outils d'analyse, qui portent toujours son nom, par exemple les « fonctions de Legendre », solutions des « équations différentielles de Legendre » (les solutions polynômiales pour les valeurs entières de n sont connues sous le nom de « polynômes de Legendre »)( — x2)y″ — 2xy′ + n(n + 1)y = 0 ; d'autre part, la Théorie des nombres (1798), ouvrage célèbre, car il contient la démonstration de la « loi de réciprocité quadratique », qui peut s'énoncer ainsi : soit p un nombre premier et n un nombre premier avec p, on appelle « symbole de Legendre » le nombre (n/p), égal à + 1 si n est résidu quadratique modulo p, et égal à — 1 dans le cas contraire ; on a alors pour tout couple (pq) de nombres premiers impairs(p/q)(q/p) = (—1)((p—1)(q—1))/4, sauf si p et q sont tous deux congrus à 3 modulo 4.

—  Jacques MEYER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LEGENDRE ADRIEN MARIE (1752-1833)  » est également traité dans :

CALCUL INFINITÉSIMAL - Histoire

  • Écrit par 
  • René TATON
  •  • 11 509 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Apports divers »  : […] ; problèmes qui conduisirent à l'introduction des polynômes de Legendre, de la fonction potentielle et de l'équation de Laplace. Enfin, grâce à Fagnano, à Euler et à Legendre, l'étude des intégrales elliptiques fut abordée de façon systématique. Legendre, en particulier, consacra à ce thème d'importantes recherches et publia plusieurs mises au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-infinitesimal-histoire/#i_28129

CALCUL INFINITÉSIMAL - Calcul à plusieurs variables

  • Écrit par 
  • Georges GLAESER
  •  • 5 618 mots

Dans le chapitre « Le formalisme des dérivées partielles »  : […] . La notation utilisant le ∂ pour désigner la dérivation partielle, par opposition au d désignant la dérivation ordinaire, a été préconisée par Legendre (1786) et vulgarisée par Jacobi (1841). Si, maintenant, on fait varier x et y en fonction d'une même variable t, on trouve que :ce qui fait apparaître les dérivées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-infinitesimal-calcul-a-plusieurs-variables/#i_28129

DIOPHANTIENNES ÉQUATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COLLIOT-THÉLÈNE, 
  • Marcel DAVID, 
  • Universalis
  •  • 6 367 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le grand théorème de Fermat »  : […] Pour n = 5, la démonstration faite par Legendre en 1825 repose sur :cela permet d'établir que ϕ (x, y) doit avoir des diviseurs aussi grands qu'on veut (méthode de montée infinie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equations-diophantiennes/#i_28129

GAMMA FONCTION

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 1 649 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Comportement asymptotique »  : […] Indiquons maintenant une formule due à Legendre pour p = 2 et à Gauss dans le cas général : formule de Legendre-Gauss :pour tout entier p > 1. Pour p = 2, on a donc : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonction-gamma/#i_28129

JACOBI CARL (1804-1851)

  • Écrit par 
  • Jean ITARD
  •  • 984 mots

Dans le chapitre « Fonctions elliptiques »  : […] ], analyse mathématique, chap. 2). A. M. Legendre remarqua ses travaux et signala « la grande sagacité de l'auteur et la fécondité de ses méthodes ». C'est alors que débuta la correspondance entre le jeune chercheur et le vieux et opiniâtre mathématicien français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-jacobi/#i_28129

NOMBRES (THÉORIE DES) - Nombres algébriques

  • Écrit par 
  • Christian HOUZEL
  •  • 14 051 mots

Dans le chapitre « « Dernier théorème de Fermat » »  : […] Avant les travaux de Kummer (cf. infra), deux nouveaux cas du « dernier théorème de Fermat » ont été établis par Dirichlet, Legendre et Lamé ; il s'agit de l'impossibilité de résoudre en nombres entiers non triviaux l'équation xn + yn = z […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombres-theorie-des-nombres-algebriques/#i_28129

NUMÉRIQUE CALCUL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis OVAERT
  •  • 5 699 mots

Dans le chapitre « Développements asymptotiques »  : […] arithmétiques, et en particulier dans l'évaluation du nombre π(n) de nombres premiers inférieurs à n. Ainsi, Legendre a conjecturé que π(n) est de l'ordre de :Gauss a amélioré cette hypothèse, en comparant expérimentalement π(n) au logarithme intégral de n, défini par la relation : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-numerique/#i_28129

RÉELS NOMBRES

  • Écrit par 
  • Jean DHOMBRES
  •  • 15 294 mots

Dans le chapitre « Classification des nombres réels »  : […] pour les problèmes de résolution d'équations. On tient là l'embryon de la classification purement algébrique des nombres réels, qui remonte à Legendre (1752-1833). On appelle nombre algébrique toute solution d'une équation polynomiale à coefficients entiers (relatifs) ; ainsi 2 est-il algébrique comme solution de x− 2 = 0. La racine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombres-reels/#i_28129

VARIATIONS CALCUL DES

  • Écrit par 
  • Claude GODBILLON
  •  • 3 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Conditions de Legendre et Jacobi »  : […] On va, suivant Legendre, transformer l'expression de cette variation seconde en remarquant que, si w est une fonction continûment dérivable sur [ab], on a :pour toute fonction ω ∈ E. On peut donc écrire : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-des-variations/#i_28129

Pour citer l’article

Jacques MEYER, « LEGENDRE ADRIEN MARIE - (1752-1833) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrien-marie-legendre/