ELSHEIMER ADAM (1578-1610)

Le plus célèbre des peintres allemands du xviie siècle. Adam Elsheimer est, à vrai dire, un artiste dont le retentissement exceptionnel eut des dimensions supranationales. Par son langage du clair-obscur et la perfection de ses petits tableaux, il a avec Caravage (carrière fulgurante analogue arrêtée par une mort précoce, en 1610, pour l'un comme pour l'autre) un rôle déterminant dans l'élaboration d'une peinture d'histoire « moderne » dépassant le maniérisme et annonçant la grande manière du xviie siècle.

En apprentissage chez Philip Uffenbach à Francfort, entre 1593 et 1598, et par suite de la proximité du foyer artistique de Frankenthal, d'abord sous l'influence des paysagistes nordiques de fantaisie tels que Gillis Van Coninxloo et Mirou (d'où lui vient toute une partie de son inspiration sylvestre féerique et le goût des éclairages capricieux et pittoresques), Elsheimer passe ensuite en Italie en faisant un détour par Munich, pour rencontrer à Venise un autre Allemand, Hans Rottenhammer, avec lequel il collabore jusqu'en 1600 environ. Il manifeste alors une vive prédilection, qu'il partage avec Rottenhammer, pour les petits formats (presque toujours sur cuivre), les effets piquants, une facture soignée et menue. D'une poétique charmante, mais qui reste rassurante et limitée — somme toute d'essence décorative et maniériste —, sont les Prédication de saint Jean-Baptiste de Hambourg (env. 1598) et de Munich, aux sous-bois frankenthaliens, ou Le Repos pendant la fuite en Égypte de Berlin, marqué à la fois par Tintoret et par les délicats peintres de Parme dans la lignée de Corrège et de Parmesan.

La mutation à partir du séjour romain (1600) est brusque et peu explicable, mais le progrès est surprenant : désormais Elsheimer creuse davantage ses tableaux, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : conservateur des Musées nationaux, service d'études et de documentation, département des Peintures, musée du Louvre

Classification

Pour citer l’article

Jacques FOUCART, « ELSHEIMER ADAM - (1578-1610) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-elsheimer/