MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

22 novembre

Plus de cent mille spectateurs et quelque six cents journalistes assistent à la cérémonie d'ouverture, dans le Melbourne Cricket Ground écrasé par la chaleur. Mille deux cents choristes et la fanfare de la Royal Australian Navy interprètent le nouvel hymne olympique, composé par Michal Spisak. Kent Hughes, président du comité d'organisation, fier et ému, prononce une courte allocution. Avery Brundage, président du C.I.O., invite Sa Majesté le duc d'Édimbourg à déclarer les Jeux ouverts. Vingt et un coups de canon sont tirés, des milliers de pigeons s'envolent dans le ciel, le drapeau olympique est hissé au mât. Allumée à Olympie, la flamme, placée dans une lampe de mineur, a été acheminée par avion jusqu'en Australie, où mille cinq cents relayeurs l'ont conduite jusque dans les mains de Jim Clarke, un jeune athlète australien qui a mission d'embraser la vasque : le flambeau de 47 centimètres de longueur pour un poids de 960 grammes a beau lui brûler la main, il s'acquitte avec honneur de ce prestigieux privilège. John Landy, recordman du monde du mile, prononce le serment des athlètes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1956-13es-jeux-olympiques-d-ete/