Mécanique appliquée: histoire


ARITHMOMÈTRE DE THOMAS DE COLMAR

  • Écrit par 
  • Valéry MONNIER
  •  • 1 112 mots
  •  • 1 média

L’arithmomètre occupe une place prépondérante dans l’histoire du calcul mécanique. Il a été inventé en 1820 par le Français Charles-Xavier Thomas (1785-1870), assureur parisien plus connu sous le nom de Thomas de Colmar. Avec cinq mille exemplaires construits entre 1850 et 1910, c’est la première machine à calculer à avoir été produite en série et commercialisée dans le monde. L’arithmomètre est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arithmometre-de-thomas-de-colmar/#i_0

DIESEL MOTEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 235 mots
  •  • 1 média

Ingénieur de l'École polytechnique de Munich, Rudolf Diesel (1858-1913) met au point un moteur à pétrole dont le rendement thermique est supérieur à celui des mécaniques existantes. Il dépose pour ce moteur à deux temps à pression constante un brevet en 1892, puis en expose les principes en 1893 dans Théorie et construction du moteur the […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moteur-diesel/#i_0

HARGREAVES JAMES (1720-1778)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 575 mots
  •  • 1 média

Le tisserand et charpentier anglais James Hargreaves (1720-1778) met au point vers 1765 une machine à filer le coton qui marque une étape importante dans le processus de mécanisation de l’industrie textile en Angleterre. Elle est appelée spinning […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-hargreaves/#i_0

HORLOGE À POIDS

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 231 mots

Le développement des horloges à poids, premières horloges mécaniques, date du milieu du xive siècle. Les premières mentions évoquent des machines de gros volume (plusieurs mètres cubes) installées dans les tours : la première horloge publique frappant les heures est érigée à Milan en 1335, alors que les horloges domestiques n'apparaissent qu'à la fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horloge-a-poids/#i_0

LANTERNE, mécanique

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 111 mots

Décrivant le moulin à eau, Vitruve signale un engrenage de renvoi qui transmet à la meule inférieure le mouvement reçu de la roue à palettes. Un axe vertical, solidaire de la meule, porte un pignon cylindrique, formé de deux disques plus ou moins écartés l'un de l'autre mais reliés par des fuseaux. Tournant avec la roue hydraulique, une roue à chevilles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanterne-mecanique/#i_0

MACHINE À COUDRE DE THIMONNIER

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 198 mots

Le Français Barthélémy Thimonnier brevète, en 1830, la première machine à coudre. Celle-ci, construite en bois, peut effectuer une couture continue à un fil, en point de chaînette. Pour confectionner des uniformes militaires, Thimonnier en fabrique 80 exemplaires. C'est l'Américain Elias Howe qui améliore ensuite ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machine-a-coudre-de-thimonnier/#i_0

MACHINE À FABRIQUER LE PAPIER EN CONTINU

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 250 mots

Après avoir conçu son projet en 1798, le Français Louis-Nicolas Robert, alors contremaître à la papeterie Didot à Essonnes, obtient un brevet l'année suivante pour construire une machine « à faire du papier d'une très grande longueur ». Celle-ci doit assurer toutes les opérations nécessaires pour obtenir un ruban contin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machine-a-fabriquer-le-papier-en-continu/#i_0

MACHINE À FILER LE LIN DE GIRARD

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 481 mots

Au printemps de 1810 paraît dans Le Moniteur, journal officiel du premier Empire, le règlement d'un concours pour la réalisation d'unemachine industrielle à filer le lin. Napoléon Ier promet un prix d'un million de francs à celui qui, avant mai 1813, inventera une telle machine. L'opération de filage du lin se faisait encore manuellement à cette époque.Dè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machine-a-filer-le-lin-de-girard/#i_0

MACHINE À VAPEUR DE WATT-BOULTON

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 225 mots
  •  • 2 médias

En 1775, le mécanicien écossais James Watt (1736-1819) s'associe à l'entrepreneur Matthew Boulton pour fabriquer, à partir de 1776, des machines à vapeur pour lesquelles il a déposé des brevets dès 1769. Reprenant le principe des premières machines de Thomas Newcomen (1712) – qui était lui-même associé à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machine-a-vapeur-de-watt-boulton/#i_0

MACHINES-OUTILS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 254 mots

1751 Tour à charioter en fer du Français Jacques Vaucanson.1751 Machine à raboter du Français Nicolas Focq.1775 Machine à aléser de l'Anglais John Wilkinson.1795 Tour à fileter du Français Senot.1797 Tour parallèle de l'Anglais Henry Maudslay.1798 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machines-outils-reperes-chronologiques/#i_0

MACHINES SIMPLES

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 670 mots

Il est malaisé de déterminer le moment précis de l'apparition des différentes machines simples dans l'histoire de la civilisation ; le levier a sans doute été utilisé très tôt, peut-être avant la période historique, alors que la poulie et la balance, de conception plus difficile, lui sont bien postérieures. L'utilisation de la balance est attestée par les pei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machines-simples/#i_0

MACHINISME

  • Écrit par 
  • Bertrand GILLE, 
  • Pierre NAVILLE
  •  • 6 802 mots
  •  • 5 médias

On appelle « machinisme » un ensemble de conceptions et de pratiques nées de la prolifération des machines de production, elles-mêmes produites, et «  mécanisme » certaines conceptions scientifiques ou philosophiques qu'on a tirées depuis bien longtemps des principes physiques de la mécanique. Mêchanê et téchnê, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machinisme/#i_0

MOISSONNEUSE DE MCCORMICK

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 207 mots

L'Américain Cyrus Hall McCormick dépose, en 1834, un brevet pour une machine faucheuse, tirée par un cheval, en vue de réduire l'importante main-d'œuvre que nécessite la moisson et qui est insuffisante aux États-Unis. Même s'il parvient à vendre quelques unités par an de cette moissonneuse mécanique, ce n'est qu'en 1844 qu'une visite dans le Midwest le conva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moissonneuse-de-mccormick/#i_0

MOTEUR À EXPLOSION

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 246 mots

Dans la bataille technique que se livrent les partisans de la vapeur, de l'électricité et du pétrole, les nombreux ingénieurs adeptes du moteur à essence sont de leur côté en pleine rivalité. Au sein de la société Gauthier à Paris, le Wallon Étienne Lenoir (1822-1900) accomplit une réalisation déterminante. En 1860, s'inspirant des travaux de Paul Hugon, il parvient à mettre au point un moteur à d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moteur-a-explosion/#i_0

MOUFLE, mécanique

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 108 mots

Chape contenant une ou plusieurs poulies, la moufle est décrite par Vitruve (ier s.) et par Héron d'Alexandrie (iiie s.). Elle est associée aux appareils de levage, dont le plus simple est le tripaste : chape supérieure fixe (deux poulies) à laquelle on suspend la moufle mobile (une poulie) qui retient le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moufle-mecanique/#i_0

MOULIN À EAU

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 546 mots

L'existence du moulin à eau est attestée, peu avant l'ère chrétienne, en Illyrie. Sa roue à palettes, en position horizontale dans le courant qui l'entraîne, est surmontée d'un axe vertical. Ce dernier, soumis à un mouvement de rotation, traverse une meule inférieure gisante et fait tourner la meule supérieure dont il est solidaire. Les Romains devaient adopter un moulin à eau dont le mécanisme, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moulin-a-eau/#i_0

MOULIN À VENT

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 271 mots
  •  • 1 média

Connu au viie siècle sur les plateaux iraniens, le moulin à vent est alors une tour assez haute percée de meurtrières qui remplacent le bief : par ces ouvertures, le vent s'engouffre avec plus de violence, entraînant une roue à palettes, disposée horizontalement au sommet de la construction. L'axe vertical de cette roue est solidaire, au bas du moulin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moulin-a-vent/#i_0

MULTIPLICATION DES INVENTIONS

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 310 mots

Au tournant des années 1760 se multiplient les découvertes qui donnent corps à l'idée de « révolution industrielle ». Le phénomène est surtout spectaculaire dans la filature de coton. En 1765, James Hargreaves met au point la spinning jenny, métier à filer dans lequel un mécanisme en bois rud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/multiplication-des-inventions/#i_0

NAVETTE VOLANTE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 221 mots

Fils d'un fabricant de laine, l'Anglais John Kay (1704-vers 1780) apporte la première amélioration aux métiers à tisser traditionnels. En 1733, il reçoit un brevet pour une machine incorporant une navette volante (flyingshuttle) qui est actionnée par u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navette-volante-en-bref/#i_0

NAVIGATION MARITIME

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 580 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Propulsion mécanique et navigation moderne »  : […] La troisième grande étape de l'histoire de la propulsion du navire commence au xviiie siècle lorsque, pour s'affranchir du vent, l'homme a l'idée d'utiliser l'énergie produite par la détente de la vapeur d'eau. Denis Papin (1690) puis Jonathan Hulls (1736) ouvrirent la voie en associant la roue à aubes à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navigation-maritime/3-propulsion-mecanique-et-navigation-moderne/

NOUVELLE MANIÈRE POUR LEVER L'EAU...

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 188 mots
  •  • 1 média

Après des études de médecine à Blois, Denis Papin (1647-1714) s'était installé à Paris en 1673, où il seconda pendant deux ans le savant néerlandais Christiaan Huygens dans un laboratoire aménagé spécialement à la Bibliothèque royale. Dans son premier livre Nouvelles Expériences du vide, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-maniere-pour-lever-l-eau/#i_0

ROBOTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 713 mots

iie siècle avant J.-C. Héron d'Alexandrie, dans son traité sur les Automates, décrit de nombreux appareils utilisant cames, leviers et contrepoids, qui constituent à la fois des divertissements et des exploits mécaniques pour les techniciens de l'Antiquité hellénistique. 1725-1734 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robotique-reperes-chronologiques/#i_0

ROUE À EAU

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 149 mots

Les premières roues à eau auraient été utilisées pour l'irrigation, pour monter l'eau à un niveau supérieur et pour la mouture du grain. Leur existence est attestée par le traité d'architecture du Romain Vitruve au ier siècle avant notre ère. La roue est vraisemblablement apparue simultanément dans de nombreux lieux, notamment en Chine. Peu d'exemples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roue-a-eau/#i_0

TISSAGE ET FILATURE DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 235 mots

1728-1734 Des cartons perforés sont mis au point par Basile Bouchon et Jean-Baptiste Falcon pour sélectionner automatiquement les fils de chaîne dont l'enchevêtrement avec les fils de trame forment un tissage.1733 La navette volante (flying shuttle), mise au point par John Kay, per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissage-et-filature-de-la-revolution-industrielle-reperes-chronologiques/#i_0

TOUR PARALLÈLE DE MAUDSLAY

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 196 mots

Le propre de la machine-outil est d'associer directement un outil (exemple : le rabot) au mécanisme qui entraîne son mouvement. L'Anglais Henry Maudslay (1771-1831) occupe une place centrale dans l'histoire de ces machines qui débute au milieu du xviiie siècle. Invention majeure en 1797, son tour parallèle pour us […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-parallele-de-maudslay/#i_0


Affichage 

Machine à vapeur : les premières machines

Machine à vapeur : les premières machines

vidéo

Si l'idée de se servir de la vapeur remonte au moins à Héron d'Alexandrie au Ier siècle après J.-C., il faut attendre la fin du XVIIe siècle pour en voir les premières utilisations pratiques. Les premières machines, développées par Thomas Savery et Denis Papin puis par... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Machine à vapeur : Les améliorations de James Watt

Machine à vapeur : Les améliorations de James Watt

vidéo

Après avoir analysé la machine à vapeur de Thomas Newcomen, qui a été mise au point en 1712, James Watt dépose, en 1769, un premier brevet pour la perfectionner. Dans les machines précédentes, c'est la pression atmosphérique, du fait de la condensation de la vapeur, qui... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pompe à feu de Savery

Pompe à feu de Savery

photographie

Gravure sur cuivre représentant la «pompe à feu» du mécanicien anglais Thomas Savery (1650-1715). Appelée aussi l'«Amie du mineur», cette machine à vapeur atmosphérique (brevet no 356 déposé le 25 juillet 1698), qui ne comportait ni piston ni soupape de sûreté,... 

Crédits : Photos.com/Jupiterimages

Afficher

Éolipile

Éolipile

photographie

Héron d'Alexandrie (vers le Ier siècle après J.-C.) faisant une démonstration, devant les savants de l'école d'Alexandrie, du fonctionnement de son éolipile. Dans cet objet, une petite boule métallique, reliée à une marmite par deux tubes courbés, se met à tourner... 

Crédits : D.R.

Afficher

Presse hydraulique de Bramah

Presse hydraulique de Bramah

photographie

Sur le dessin de gauche, la vue en coupe de la presse hydraulique de Bramah, on peut distinguer deux parties. À gauche, la presse elle-même, dont le piston pp peut s'élever sous l'action du liquide introduit dans le cylindre cc via le tuyau tt.... 

Crédits : Bibliothek allgemeinen und praktischen Wissens für Militäranwärter Band III, 1905/ Deutsches Verlaghaus Bong & Co Berlin

Afficher

Usine Ford

Usine Ford

photographie

Les ouvriers de l'usine Ford, de Dearborn, dans le Michigan, devant la chaîne d'assemblage de voitures, en 1928. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Horlogerie suisse

Horlogerie suisse

photographie

La section de l'horlogerie suisse à l'Exposition internationale de 1900, à Paris. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Filature

Filature

photographie

L'atelier de tissage dans une filature du Lancashire, Grande-Bretagne (vers 1900). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Machine à vapeur : les premières machines

Machine à vapeur : les premières machines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Machine à vapeur : Les améliorations de James Watt

Machine à vapeur : Les améliorations de James Watt
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Pompe à feu de Savery

Pompe à feu de Savery
Crédits : Photos.com/Jupiterimages

photographie

Éolipile

Éolipile
Crédits : D.R.

photographie

Presse hydraulique de Bramah

Presse hydraulique de Bramah
Crédits : Bibliothek allgemeinen und praktischen Wissens für Militäranwärter Band III, 1905/ Deutsches Verlaghaus Bong & Co Berlin

photographie

Usine Ford

Usine Ford
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Horlogerie suisse

Horlogerie suisse
Crédits : Hulton Getty

photographie

Filature

Filature
Crédits : Hulton Getty

photographie