HARGREAVES JAMES (1720-1778)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le tisserand et charpentier anglais James Hargreaves (1720-1778) met au point vers 1765 une machine à filer le coton qui marque une étape importante dans le processus de mécanisation de l’industrie textile en Angleterre. Elle est appelée spinning jenny, littéralement « machine à filer », jenny étant probablement un terme argotique pour engine.

Le contexte économique de l’Angleterre du milieu du xviiie siècle est fortement marqué par le développement de l’industrie textile. La navette volante, inventée par John Kay (1704-vers 1780) en 1733 et largement répandue dans les années 1760, avait permis un essor du tissage, entraînant une forte demande en fil, notamment de coton. C’est pour assurer cette production importante que plusieurs inventeurs se sont attelés à mécaniser l’opération de filage. Hargreaves est l’un des tout premiers à avoir engagé ce mouvement.

Spinning jenny 

Spinning jenny 

Photographie

En usage dans l'ouest de l'Angleterre vers 1930, ce modèle tardif de spinning jenny, « machine à filer » inventée par James Hargreaves (1720-1778), est doté de plus de trente broches, que l'ouvrier met en mouvement en tournant la manivelle de la main droite. De sa main gauche, il actionne la... 

Crédits : Science & Society Picture Library/ Getty Images

Afficher

Sa spinning jenny est encore rudimentaire dans sa conception. Construite avec son châssis de bois, elle se contente de reproduire mécaniquement les gestes manuels des fileuses au rouet, tout en permettant à un seul ouvrier d’actionner simultanément huit fuseaux. Leur nombre sera par la suite porté à seize, vingt-quatre, puis jusqu’à une centaine, augmentant d’autant la productivité de la filature. Tandis que le fileur actionne de sa main droite la manivelle d’une grande roue horizontale, les opérations d’étirage des mèches et de torsion des fibres sont effectuées l’une après l’autre par la machine, l’ouvrier poussant et tirant alternativement de sa main gauche un châssis roulant. Les fils sont ainsi embobinés sur les fuseaux à la manière d’un ensemble de rouets fonctionnant en parallèle.

La première machine de Hargreaves est encore conçue pour un usage domestique. Grâce à une augmentation de sa capacité et une construction métallique plus solide, elle entrera dans les usines et permettra notamment à la ville de Blackburn, dans le Lancashire, la ré [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  HARGREAVES JAMES (1720-1778)  » est également traité dans :

TISSAGE ET FILATURE DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 236 mots

1728-1734 Des cartons perforés sont mis au point par Basile Bouchon et Jean-Baptiste Falcon pour sélectionner automatiquement les fils de chaîne dont l'enchevêtrement avec les fils de trame forment un tissage. 1733 La navette volante ( flying shuttle ), mise au point par John Kay, permet le tissage de pièces plus larges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissage-et-filature-de-la-revolution-industrielle-reperes-chronologiques/#i_57447

Pour citer l’article

Bruno JACOMY, « HARGREAVES JAMES - (1720-1778) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-hargreaves/