Mécanique appliquée: personnalités


ARKWRIGHT sir RICHARD (1732-1792)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 355 mots

Le « père du système usinier » est l'un des grands inventeurs et hommes d'affaires de la révolution industrielle anglaise. Né de parents pauvres, barbier de profession à Bolton à partir de 1760, Richard Arkwright s'intéresse à la mécanique ; aidé par l'horloger Kay, volant peut-être les idées de High, il met au point en 1768 une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arkwright-sir-richard/#i_0

BRAMAH JOSEPH (1748-1814)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 459 mots
  •  • 1 média

Joseph Bramah est l'un des mécaniciens anglais les plus remarquables du tournant du xixe siècle, tant pour ses propres inventions que pour celles des ingénieurs qui, passés par son atelier, ont bâti l'industrie de la machine-outil britannique.Ébéniste de formation, Joseph Bramah, né le 13 avril 1748 à Stainborough dans le Yorkshire, s'est rapidement r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-bramah/#i_0

CARTWRIGHT EDMUND (1743-1823)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 142 mots

Inventée par Watt en 1783, la machine rotative à vapeur devait trouver de multiples applications industrielles. L'inventeur anglais Cartwright, l'un des premiers, à partir de 1785, cherche à l'utiliser dans le tissage. Un mouvement continu, imposé au métier, assurera l'automatisme de certaines opérations : passage de la navette, tassement du peigne, progression de la chaîne. Cartwright construira […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmund-cartwright/#i_0

CHRISTIAN GÉRARD JOSEPH (1778-1832)

  • Écrit par 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 367 mots

D'abord professeur de physique et de mathématiques au lycée de Bruxelles, lié d'amitié avec des mathématiciens (dont Lazare Carnot) et des philosophes parisiens, Christian fut nommé, en 1816, directeur du Conservatoire royal des arts et métiers. Il est chargé de réorganiser cette institution, qui devient sous sa direction (et sous la supervision du duc de La Rochefoucauld-Liancourt) une « haute éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-joseph-christian/#i_0

COULOMB CHARLES AUGUSTIN (1736-1806)

  • Écrit par 
  • C. Stewart GILLMOR
  •  • 2 024 mots
  •  • 1 média

Charles Augustin Coulomb est l'une des personnalités les plus marquantes de l'histoire des sciences et des techniques. Ses travaux ont contribué à une meilleure connaissance des phénomènes de l'électricité, du magnétisme et de la mécanique appliquée à l'étude des frottements et des torsions.Il peut être considéré comme l'un des plus grands ingénieurs du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-augustin-coulomb/#i_0

DAIMLER GOTTLIEB (1834-1900)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 345 mots
  •  • 1 média

Ingénieur allemand, né à Schorndorf (Wurtemberg) et mort à Cannstatt (aujourd'hui Stuttgart-Bad Cannstatt), près de Stuttgart. D'abord ouvrier mécanicien, puis directeur des ateliers Otto, en Allemagne, Daimler est devenu un spécialiste du moteur. Dès 1875, il a pris un brevet pour un moteur fonctionnant au gaz ou au pétrole. En 1885, il construit un premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottlieb-daimler/#i_0

DIESEL RUDOLF (1858-1913)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 459 mots

Ingénieur allemand, né à Paris. Ingénieur frigoriste dans une entreprise parisienne de machines à glace, Diesel étudie le projet d'un moteur à ammoniac. Des circonstances particulières l'obligent à s'installer en Allemagne où, finalement, avec l'aide d'une société augsbourgeoise, la Maschinenfabrik Augsbourg, il concevra la moins onéreuse et la plus efficace d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-diesel/#i_0

DION ALBERT marquis de (1856-1946)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 328 mots
  •  • 2 médias

Industriel français, né à Nantes et mort à Paris. Après Bollée (1873), de Dion va créer, en association avec Bouton et Trépardoux, fabricants de jouets mécaniques, la deuxième entreprise française de véhicules à vapeur (1881). Une chaudière, due à Trépardoux, équipe d'abord un quadricycle (1883). En 1885, l'entreprise construit un tricycle à vapeur, puis un phaéton avec sa chaudière au milieu de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-dion/#i_0

FORTIN JEAN NICOLAS (1750-1831)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 266 mots

Mécanicien français, né à Mouchy-la-Ville (Île-de-France) et mort à Paris. Après l'expérience du premier ballon à hydrogène (Charles, 1783), l'Académie des sciences se préoccupe des aérostats qui posent surtout deux problèmes : la production rationnelle du gaz et l'imperméabilité de l'enveloppe. Consulté parmi d'autres, Fortin étudiera les meilleurs procédés pour obtenir un tissu léger, solide et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nicolas-fortin/#i_0

HOLLERITH HERMANN (1860-1929)

  • Écrit par 
  • Pierre GOUJON
  •  • 274 mots

Ingénieur américain, diplômé de l'université Columbia (1879), Hollerith est, en 1880, l'assistant du statisticien William Petit à la même université, puis professeur de mécanique au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) en 1882. De 1884 à 1890 il travaille à l'Office des brevets, à Washington. Enfin, en 1911, il entre au conseil d'administration de la Computing Tabulating Recording Compan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-hollerith/#i_0

HOWE ELIAS (1819-1867)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 393 mots
  •  • 1 média

L’Américain Elias Howe est moins connu que son compatriote Isaac Merritt Singer (1811-1875) ou le Français Barthélemy Thimonnier (1793-1857), mais c’est pourtant ce mécanicien qui a mis au point la machine à coudre dans le principe qui subsiste aujourd’hui.Né le 9 juillet 1819 à Spencer (Massachusetts), Howe est considéré outre-Atlantique comme le véritable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elias-howe/#i_0

JACQUARD JOSEPH-MARIE (1752-1834)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 373 mots

Mécanicien français, né à Lyon et mort à Oullins (Rhône). À la fin du xviiie siècle, le tissage des étoffes brochées s'effectuait encore à la main. Les fils de chaîne, entre lesquels on passait les fils de trame polychromes du dessin, étaient soulevés par des « tireurs de lacs ». Tisserand comme son père, Joseph-Marie Jacquard recherche dès 1790 un mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-marie-jacquard/#i_0

NEWCOMEN THOMAS (1663-1729)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 392 mots

Inventeur anglais né à Dartmouth et mort à Londres. Newcomen, forgeron dans sa ville natale, construit, en 1712, le premier moteur thermique d'une « pompe à feu ». Aux extrémités d'un balancier horizontal, soutenu en son centre par un pilier de maçonnerie, il suspend deux tiges : d'un côté, celle d'une pompe aspirante ; de l'autre, celle d'un piston coulissant dans un cylindre disposé au-dessus d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-newcomen/#i_0

OTTO NIKOLAUS (1832-1891)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 366 mots

Ingénieur allemand né à Holzhausen et mort à Cologne. Tandis qu'Alphonse Beau de Rochas formule la théorie du cycle à quatre temps pour le moteur à explosion (1862), Nikolaus Otto construit en Allemagne, très empiriquement, un moteur du même genre. Mais à l'encontre de la théorie de Beau de Rochas, il ne prévoit pas de volume mort pour la phase de compression du gaz : il obtient ainsi une explosio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolaus-otto/#i_0

PAPIN DENIS (1647-vers 1712)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 845 mots
  •  • 1 média

Inventeur et physicien français né à Chitenay, près de Blois, et mort à Londres. Abandonnées depuis Héron d'Alexandrie (iiie s.), les recherches sur la vapeur sont reprises, au xviie siècle, après la découverte, toute récente, de la pression atmosphérique. Denis Papin, élève de Huygens, devra beaucoup, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-papin/#i_0

SEGUIN MARC (1786-1875)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 317 mots

Ingénieur et inventeur français, né le 20 avril 1786 à Annonay (Ardèche), mort le 24 février 1875 dans cette même ville.Neveu de Joseph Montgolfier, inventeur du célèbre ballon à air chaud, Marc Séguin s'intéresse très tôt à la mécanique. Il mène ses travaux en dilettante mais obtient tant de succès qu'en 1822 ses expériences sur la résistance des câbles métalliques s'avèrent très prometteuses. Av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-seguin/#i_0

VAN LEEUWENHOEK ANTONIE (1632-1723)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 536 mots
  •  • 1 média

La même année que son ami Jan Vermeer, Antonie Van Leeuwenhoek naît à Delft. Après quelques années d'étude dans un collège de Leyde, il est placé comme apprenti chez un drapier d'Amsterdam. Reçu maître drapier lui-même, il s'installe, en 1649, dans sa ville natale, à l'enseigne de la Tête d'or (Het Gouden Hoofd).C'est sans doute en exerçant son métier qu'il cherche à améliorer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-van-leeuwenhoek/#i_0

WANKEL FELIX (1902-1988)

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 808 mots
  •  • 1 média

Ingénieur allemand, Felix Wankel est à l’origine du principe du moteur à piston(s) rotatif(s). Ayant connu au cours des années 1960 une phase d’industrialisation dans le monde automobile, ce type de moteur, aussi appelé moteur Wankel, a pu un temps être perçu comme un mode alternatif à la combustion interne à pistons traditionnels (animés d’un mouvement linéaire alternatif). Né le 13 août 1902 à L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-wankel/#i_0

WATT JAMES (1736-1819)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 1 218 mots
  •  • 1 média

James Watt est généralement reconnu comme l’homme qui a fait de la machine à vapeur le véritable moteur de la civilisation industrielle, en apportant à la machine de Thomas Newcomen (appelée alors « pompe à feu ») des perfectionnements fondamentaux. Mais cet ingénieur écossais est un personnage plus complexe qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-watt/#i_0


Affichage 

Thomas Savery

Thomas Savery

photographie

Thomas Savery (1650-1715), mécanicien anglais qui mit au point, en 1698, la première véritable machine à vapeur atmosphérique utilisable. Appelée l'«Amie du mineur», celle-ci, encore peu efficace, servait à pomper l'eau dans les mines. 

Crédits : AKG

Afficher

Thomas Savery

Thomas Savery
Crédits : AKG

photographie