Versification


ACROSTICHE, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 321 mots

La règle de ce jeu littéraire est simple : il suffit d'écrire des vers dont les initiales, lues verticalement et dans l'ordre, forment un mot en rapport avec le poème. La typographie particulière peut faciliter le décryptage du message qui concerne le plus souvent le nom de l'auteur, celui du dédicataire ou le sujet de l'œuvre. Cicéron attribue l'invention de l'acrostiche à Ennius. Apollinaire ins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acrostiche-litterature/#i_0

LAISSE, littérature

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 274 mots

La cellule de base, le couplet de la chanson de geste, unité de contenu et versification. De dimension variable, la laisse se caractérise par une même assonance ou rime. Elle est très souvent encadrée par un vers d'intonation et un vers de conclusion, le développement intérieur étant plus libre, mais structuré pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laisse-litterature/#i_0

RIMES SYSTÈMES DE

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 538 mots

« Quel enfant sourd ou quel nègre fou / nous a forgé ce bijou d'un sou », s'exclame Verlaine, tout en rime et en multipliant les échos sonores à l'intérieur des vers. La poésie ne peut se passer de la rime — grâce à laquelle celle-là se distingue de la prose —, sauf si d'autres éléments rythmiques (système métrique, is […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-de-rimes/#i_0

SONNET

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 040 mots

Poème à forme fixe de quatorze vers répartis en quatre strophes, le sonnet tient dans la littérature européenne, et notamment française, une place extrêmement importante. On sait qu'« un sonnet sans défaut vaut seul un long poème » (Boileau), et qu'il suffit d'un sonnet pour rendre célèbre un écrivain (Arvers) ou pour ridiculiser un personnage de comédie (Oronte). Sans doute élaboré en Sicile au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonnet/#i_0

STROPHE

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 337 mots

Originellement liée à la tragédie grecque dont elle désigne un moment, la strophe est un ensemble de vers reliés entre eux selon un schéma rythmique préétabli et/ou selon un système de rimes. Elle est encadrée par des lignes de blancs ou des silences et comporte parfois une césure. Un poème est composé la plupart du temps de strophes à structure identique. Cependant, il est possible de varier les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strophe/#i_0

VERS

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 1 744 mots

Contrairement au vers latin, divisé en mesures, le système du vers français s'appuie d'abord sur la syllabe. Cette versification est ainsi soumise depuis le xviie siècle, avec Malherbe notamment, à un ensemble de règles. La délimitation de la syllabe se heurte notamment au problème du -e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vers/#i_0

VERSET

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 138 mots

Lorsque le poète renonce à décompter les syllabes ou les mètres et suit le rythme de sa pensée ou, plus modestement, celui de son souffle, il utilise le verset. Forme plus étendue et plus souple que le vers, elle est divisible en segments métriques ou syllabiques, d'où la possibilité de scansion. Le verset n'est pas délimité par la rime, mais par un passage à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verset/#i_0

VERSIFICATION

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 1 216 mots

Dans les langues où la longueur de la syllabe est pertinente (soit par la nature de la voyelle, soit par sa position, c'est-à-dire son environnement consonantique de droite), les vers sont construits et identifiés d'après un nombre relativement fixe de pieds (séquence rythmée de syllabes longues, notées ▂, et de syllabes courtes, notées ⌣). Les vers de six pieds sont dits hexamètres, et sont surto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/versification/#i_0

VERS LIBRE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 685 mots

Bien avant d'être nommément « vers libre », le vers français s'est souvent autorisé la variabilité métrique. Il s'agissait des « vers irréguliers », ceux dont parle La Fontaine dans un Avertissement à ses premiers contes : « L'auteur a voulu éprouver lequel caractère est le plus propre pour rimer de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vers-libre/#i_0