VERS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Contrairement au vers latin, divisé en mesures, le système du vers français s'appuie d'abord sur la syllabe. Cette versification est ainsi soumise depuis le xviie siècle, avec Malherbe notamment, à un ensemble de règles. La délimitation de la syllabe se heurte notamment au problème du -e en fin de mot. Celui-ci s'élide devant une voyelle, mais se prononce devant une consonne : « Leur haine pour Hector n'est pas encor(e) éteinte » (Racine, Andromaque, I, 4).

La rencontre de deux voyelles à l'intérieur d'un mot peut modifier également le compte des syllabes. Lorsque la première voyelle est un i, un u ou un ou, on dénombrera soit une, soit deux syllabes. Dans le premier cas, on parle de synérèse, dans l'autre de diérèse. Basée sur l'étymologie, la détermination du nombre de ces syllabes a subi des influences diverses, qui ont pu en modifier le compte. Enfin, la versification pose l'interdiction de l'hiatus, c'est-à-dire de la succession de deux voyelles, l'une terminant un mot, l'autre commençant le suivant. Il est à noter qu'on interdit également l'-e postvocalique non élidé. Un segment tel que « les nuées ouvertes » est impossible, car l'-e de « nuées » ne peut s'élider devant le -s.

C'est donc le syllabisme qui permet en partie de déterminer les spécificités du vers en France. Les trois types les plus fréquemment utilisés sont l'octosyllabe, le décasyllabe et l'alexandrin. Le premier, le plus ancien, reste très employé, tant dans les formes dramatiques comme les farces ou les mystères que dans les formes lyriques du xixe siècle. Le décasyllabe est d'abord usité dans la poésie épique et lyrique, où il est considéré comme le « vers commun », notamment dans les formes fixes comme la ballade, avant d'être supplanté à partir du xvie siècle par l'alexandrin.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée de lettres modernes, docteure en lettres modernes et en arts du spectacle

Classification

Voir aussi

ROMAN D' ALEXANDRE    ASSONANCE    CÉSURE    ENJAMBEMENT    HÉMISTICHE métrique    HOMOPHONIE    REJET    ROMANTISME littérature

Pour citer l’article

Elsa MARPEAU, « VERS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vers/