KARIM KHĀN ZAND (1705-1779)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondateur de la dynastie zand (1750-1794) et souverain de fait de la majeure partie de la Perse de 1750 à 1779, Mohammad Karim Khān exerça un pouvoir éclairé, et son action laissa une profonde empreinte dans l'aspect de Chīrāz, sa capitale. Après le règne tourmenté de Nāder Shāh (1736-1747), la Perse connut une période de calme et de modération. La vie économique reprit, et les relations commerciales avec la Grande-Bretagne et l'Inde via Bushire, port du golfe Persique, furent encouragées.

Les Zand étaient à l'origine une branche des Lak ; établis dans le Zagros, au sud d'Hamadan, ils avaient été déportés au Khorāssān par Nāder Shāh ; à sa mort, Karim Khān les ramena dans leurs territoires. Profitant du vide laissé par la désintégration de l'empire de Nāder Shāh, les tribus du Zagros prirent le contrôle de l'Iran central. Karim Khān s'allia avec le chef bakhtyāri ‘Ali Mardān Khān, avec lequel il s'empara d'Ispahan. Ils choisirent et mirent ensemble sur le trône un « prétendant » séfévide, Esmā'il III, qui fut emmené comme une sorte de mascotte dans les armées de ces chefs rivaux. Après l'élimination de ‘Ali Mardān, Karim Khān devint le souverain de l'Iran méridional. Une lutte sévère opposa alors divers prétendants. Après avoir longtemps menacé l'Iran septentrional, Mohammad Hasan Khān Qādjār fut assassiné (1759). Āzād Khān — le général afghan de Nāder Shāh qui tenait l'Azerbaïdjan — dut se soumettre à Karim Khān, de même que l'afshār Fath ‘Ali (1763).

En s'établissant à Chīrāz en 1765, Karim Khān devint souverain de fait de l'Iran occidental et laissa le Khorāssān aux Afshārides. Officiellement il ne prit jamais le titre de shāh, mais conserva celui de vakil (i.e. régent ou mandataire). Toutefois, après qu'il eut fait emprisonner Esmā'il III (un incapable notoire), il préféra au titre de régent celui de « mandataire du peuple ». Bien qu'il eut à réprimer des révoltes locales (notamment dans le Khūzistān, dans le Fārs, au Kermān, à Astarābād et au Māzandarān), il assura à la Perse une sécurité relative qui fut mise à profit po [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  KARIM KHAN ZAND (1705-1779)  » est également traité dans :

ĀQĀ MOHAMMAD KHĀN ou AGHĀ MUḤAMMAD KHĀN (1742?-1797) shāh de Perse (1796-1797)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 1 089 mots

Réunificateur de la Perse après la désagrégation de l'empire de Nāder Shāh (1736-1747) et la période troublée de luttes pour la succession de Karim Khān Zand (1750-1779), Āqā Mohammad Khān est le fondateur de la dynastie des Qādjār (1794-1925) sous laquelle la Perse subit des changements profonds ; d'une monarchie orientale médiévale, elle se trans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aqa-mohammad-khan-agha-muhammad-khan/#i_31411

PERSE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD, 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 8 039 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'isolationnisme séfévide et qādjār »  : […] Les Qïzïlbash étaient commandés par shāh Ismā‘īl, chef de la confrérie des Safavīya d'Ardébil (Azerbaïdjan) passés du sunnisme au shī‘īsme extrémiste dans le courant du xv e  siècle. Bien que se prétendant d'origine alide, cette famille turcophone était probablement d'ascendance kurde. Après avoir pris Tabriz sur les Moutons-Blancs en 1502, shāh I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/#i_31411

QASHQAI ou KACHKAI

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BLANC
  •  • 1 125 mots

Confédération de douze tribus vivant dans le sud de l'Iran, dans la province du Fārs, au sud-est des monts Zagros. Ce sont des nomades dont les lieux d'hivernage ( qislaq ) sont situés près de Firozabad ; au mois d'avril, ils partent vers les lieux d'estivage appelés ailaks et localisés au sud d'Ispahan. Le trajet parcouru lors de la transhumance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qashqai-kachkai/#i_31411

TÉHÉRAN

  • Écrit par 
  • Bernard HOURCADE
  •  • 3 102 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Téhéran capitale bicentenaire »  : […] Située sur un vaste glacis au sud de l'Alborz (ou Elbourz), la ville est séparée du désert tout proche par les riches plaines agricoles de Karaj, Rey et Varāmin. Les différences biogéographiques entre le nord de la ville (1 500-1 700 m d'altitude), frais, arboré, riche en ressources en eau, lieu de villégiature estival, et le sud (1 200-1 000 m) tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teheran/#i_31411

Pour citer l’article

Jean CALMARD, « KARIM KHĀN ZAND (1705-1779) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karim-khan-zand/