CASSEL KARL GUSTAV (1866-1945)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Économiste suédois né le 20 octobre 1866 à Stockholm, mort le 14 janvier 1945 à Djursholm, dans la banlieue de Stockholm.

Karl Gustav Cassel étudie à l'université d'Uppsala, puis à celle de Stockholm où il devient professeur d'économie de 1904 à 1933. Il occupe le devant de la scène internationale grâce à sa contribution sur les problèmes monétaires internationaux lors de la conférence de Bruxelles de 1920 et à son appartenance au comité financier de la Société des nations en 1921.

Sa contribution la plus importante à la théorie économique est le concept de parité de pouvoir d'achat. Par exemple, si le baril de pétrole se vend 90 dollars aux États-Unis, et si un dollar vaut 120 yens, ce même baril de pétrole doit coûter 10 800 yens au Japon (90 × 120 = 10 800). En d'autres termes, il doit exister une parité entre le pouvoir d'achat du dollar aux États-Unis et le pouvoir d'achat de ce même dollar, converti en yens, au Japon. Cassel pense que si le taux de change ne réalise pas la parité, il n'est pas à son niveau d'équilibre : soit le prix, soit le taux de change doit être modifié jusqu'à ce que la parité soit à nouveau atteinte. Celle-ci est assurée par l'arbitrage, transaction fondée sur les écarts de prix entre les marchés internationaux. Généralement, les arbitragistes achètent à bas prix et vendent à prix fort jusqu'à ce que la différence de prix disparaisse. Pour reprendre l'exemple précédent, si 900 dollars permettent d'acheter 10 barils de pétrole aux États-Unis contre 8 seulement au Japon (en raison d'un prix du baril en yens plus élevé), alors les arbitragistes achèteront du pétrole aux États-Unis (ce qui fera monter le prix du baril en dollars) et le revendront au Japon (ce qui fera baisser le prix du baril en yens). De telles opérations d'arbitrage se poursuivront jusqu'à ce que l'écart de prix soit complètement résorbé et la parité de pouvoir d'achat des monnaies rétablie. La théorie de Cassel est à strictement parler fausse, car tous les biens ne font pas l'objet d'éch [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  CASSEL KARL GUSTAV (1866-1945)  » est également traité dans :

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « Les premières approches réelles du taux de change »  : […] Les deux principales théories traditionnelles de la détermination du taux de change sont la parité des pouvoirs d'achats et l'approche du taux de change par la balance des paiements. Elles ont en commun, outre leur développement déjà ancien, de reposer sur une approche réelle du taux de change, dans laquelle le marché des biens et services joue un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_33497

CHANGE, notion de

  • Écrit par 
  • Marc POURROY, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 780 mots

Au xii e  siècle, lors des grandes foires de Champagne, les commerçants venus d'horizons divers avaient recours aux changeurs, qui procédaient à la conversion des différentes monnaies en circulation. Ce n'est toutefois qu'à l'époque de la Renaissance que les banquiers d'Italie du Nord réunirent les fonctions d'achat et de vente de devises, institu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-notion-de/#i_33497

Pour citer l’article

« CASSEL KARL GUSTAV - (1866-1945) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gustav-cassel/