Cinéastes allemands


AKIN FATIH (1973- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 1 060 mots

Depuis l'ours d'or attribué en 2004 à Gegen die Wand (Head On), et les succès en France de ses deux films suivants, Auf der anderen Seit (De l'autre côté) en 2007 et Soul Kitchen en 2010, Fatih Akin est devenu l'auteur-réalisateur allemand le plus connu des spectateurs français et des grands festiva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatih-akin/#i_0

FAROCKI HARUN (1944-2014)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 757 mots

Né le 9 janvier 1944 à Neutitschein, dans la région des Sudètes (maintenant Nový Jičin, République tchèque), d’un père d’origine indienne et d’une mère allemande, Harun Farocki étudie en cours du soir le théâtre, la sociologie, le journalisme, et intègre en 1966 la toute récente Académie du cinéma de Berlin, où il rejoint la contestation étudiante au sein d’un groupe qui réalise de nombreux films […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harun-farocki/#i_0

FASSBINDER RAINER WERNER (1945-1982)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 896 mots
  •  • 1 média

Mort prématurément, à l'âge de trente-sept ans, Rainer Werner Fassbinder a étonné ses contemporains par la diversité de son inspiration et son exceptionnelle inventivité, lui permettant de réaliser une quarantaine de films et de téléfilms en seulement treize années. La disparition de ce cinéaste inclassable a été annoncée par un important quotidien allemand sous le titre « Notre Balzac est mort ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainer-werner-fassbinder/#i_0

FISCHINGER OSKAR (1900-1967)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 009 mots

Oskar Fischinger est né à Gelnhausen (Allemagne). Il est le seul des trois plasticiens-cinéastes de l'avant-garde allemande des années 1920 à avoir axé toute sa carrière (1922-1961) sur et autour de l'abstraction filmique. Walter Ruttmann mit, par la suite avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-fischinger/#i_0

HARLAN VEIT (1899-1964)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 460 mots

Acteur, scénariste et surtout réalisateur allemand, le plus célèbre du cinéma nazi. Fils d'un romancier et auteur dramatique, Veit Harlan débute après la guerre de 1914-1918 comme comédien à la Volksbühne, poursuit sa carrière au Volkstheater, et joue dans une série de films à partir de 1927. L'avènement du nazisme, l'arriv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veit-harlan/#i_0

HERZOG WERNER (1942- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 132 mots

Né en 1942 à Sachrang (Bavière), Werner Herzog, dont le véritable patronyme est Stipetic, est aux yeux de l'étranger « le plus allemand des cinéastes allemands contemporains », selon son collègue et ami Volker Schlöndorff. De fait, ses films témoignent incontestablement d'une volonté de s'inscrire dans cette tradition littéraire, philosophique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-herzog/#i_0

KAUTNER HELMUT (1908-1980)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 601 mots

Ce cinéaste allemand aura été l'un des très rares à donner quelque dignité à la production de la R.D.A. dans les années du « miracle économique », années qui ne furent pas particulièrement fastes pour l'art cinématographique. Les débuts d'Helmut Kautner, né à Düsseldorf, restent mal connus. Après des études de philologie, il aurait été acteur de cabaret et revuiste. Tout menant à tout, il devint, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helmut-kautner/#i_0

KLUGE ALEXANDER (1932- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 992 mots
  •  • 1 média

Le cinéaste allemand Alexander Kluge est né en 1932 à Halberstadt (Saxe-Anhalt). Après avoir suivi des études de droit, il devient assistant de Theodor W. Adorno, puis stagiaire de Fritz Lang lors du tournage en Allemagne du Tigre du Bengale et du Tombeau hindou. De cette période date sa vocation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-kluge/#i_0

LANG FRITZ

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 133 mots
  •  • 2 médias

De l'expressionnisme allemand (Les Trois Lumières) au romantisme anglais (Moonfleet), quelque genre qu'il abordât Fritz Lang a atteint un sommet. Sa carrière (plus de quarante années et presque cinquante films) est jalonnée de chefs-d'œuvre qui sont en même temps devenus ceux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-lang/#i_0

LUBITSCH ERNST (1892-1947)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 674 mots
  •  • 4 médias

Si la plupart des grands cinéastes, à commencer par Charlie Chaplin, ont connu des moments difficiles au cours de leur carrière, Ernst Lubitsch est l'un des rares qui aient toujours eu du succès. Pas d'éclipse dans une trajectoire aussi heureuse que les films eux-mêmes. Peintre de la séduction, de l'élégance et du raffinement, ce cinéaste a su plaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-lubitsch/#i_0

MARTIN KARL HEINZ (1886-1948)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 104 mots

Metteur en scène de théâtre passé au cinéma, Karl Heinz Martin a adapté la pièce de Georg Kaiser, De l'aube à minuit (Von Morgens bis Mitternacht), en 1920. Le film n'eut aucun succès en dépit de recherches esthétiques qui le situent dans la voie de l'expressionnisme : décors, visages et vêtements striés de lignes ou rehaussés de taches claires ou sombres, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-heinz-martin/#i_0

MURNAU FRIEDRICH WILHELM

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 511 mots
  •  • 3 médias

Au moment où le cinéma cherchait à devenir un art autonome, Murnau (dont on a dit qu'il avait une caméra dans la tête) fut l'un des réalisateurs qui refusèrent les influences de la scène et du livre et qui créèrent de nouveaux moyens d'expression ; celui auquel il recourut par prédilection fut l'éclairage, avec ses reflets et ses ombres mobiles, engendrant une plastique mouvante. Très différents p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-murnau/#i_0

OPHÜLS MAX (1902-1957)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 913 mots
  •  • 1 média

Max Ophüls a longtemps fait l'objet d'une sous-évaluation née d'un malentendu. Longtemps, on n'a voulu voir dans son cinéma que frivolité et formalisme de « petit maître » obsédé par ses recherches stylistiques. Il est vrai que ses films sont plastiquement fort beaux. Ses décors, d'une luxuriance baroque, rassemblent – dans des structures architecturales composites construites sur plusieurs niveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-ophuls/#i_0

PETZOLD CHRISTIAN (1960- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 900 mots

Christian Petzold est né en 1960 à Hilden. Depuis son premier téléfilm en 1995, la période la plus difficile pour la production cinématographique allemande de l'après-guerre, il crée des films où le choix de la narration, très souvent fondée sur des intrigues policières ou de thriller, va de pair avec la volonté de donner figure à l'Allemagne contemporaine dans sa complexité. Attentif aux lieux et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-petzold/#i_0

RICHTER HANS (1888-1976)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 805 mots
  •  • 1 média

Sa vie durant, Hans Richter est resté fidèle à un petit nombre de principes, au premier rang desquels une croyance quasi naïve à l'intérêt des découvertes technologiques. Sa position au sein du dadaïsme est à cet égard l'inverse de celle de Duchamp ou de Picabia, chez lesquels la fascination du machinisme s'acheva en dérision ou en lyrisme ludique.Le jeune peintre berlinois avait rencontré Marinet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-richter/#i_0

RIEFENSTAHL LENI (1902-2003)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 479 mots
  •  • 1 média

Seule grande cinéaste allemande du nazisme, Leni Riefenstahl est née à Berlin. D'abord danseuse, elle joue ensuite dans de nombreux films d'Arnold Franck, parmi lesquels La Montagne sacrée (1926), Tempête sur le Mont-Blanc (1930), S.O.S. Iceberg (1933). En 1932, elle réalisa avec Franck […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leni-riefenstahl/#i_0

RUTTMANN WALTER (1887-1941)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 037 mots
  •  • 1 média

Fils d'un commerçant aisé, Walter Ruttmann est né le 28 décembre 1887 à Francfort-sur-Le-Main. Violoncelliste accompli, il étudie l'architecture à Zurich à partir de 1907, puis la peinture à Munich. Blessé durant la Première Guerre mondiale, il est démobilisé en 1917, se remet à peindre des œuvres abstraites, s'intéresse à la théorie cinématographique et crée, en 1919, sa propre société. La peintu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-ruttmann/#i_0

SCHLÖNDORFF VOLKER (1939- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 976 mots

Accompagnant l'évolution du cinéma allemand depuis le milieu des années 1960, Volker Schlöndorff est l'un des (rares) « passeurs » du cinéma entre la France et l'Allemagne ; il est aussi un authentique représentant du cinéma d'auteur, et ne s'est jamais désintéressé des conditions de la production. À ce titre, il s'est engagé à plusieurs reprises pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volker-schlondorff/#i_0

SCHROETER WERNER (1945-2010)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 030 mots

Né en Thuringe, à Georgenthal, en 1945, Werner Schroeter est un des rares exemples de cinéaste ayant débuté dans le cinéma expérimental et underground, qui, après avoir bénéficié du soutien de la télévision, put accéder en quelques années au monde du cinéma professionnel, et ce alors que plusieurs de ses amis, dont R. W. Fassbinder et Daniel Schmid, occupaient le devant de la scène du cinéma d'aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-schroeter/#i_0

SIODMAK ROBERT (1900-1973)

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Universalis
  •  • 1 151 mots

Le réalisateur allemand Robert Siodmak est connu notamment pour Les Mains qui tuent (Phantom Lady), Les Tueurs (The Killers) et Pour toi j’ai tué (Criss Cross). Avec d’autres cinéastes tels que Paul Leni ou Karl Freund, il fut l’un des introducteurs de l’expressionnisme dans le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-siodmak/#i_0

SIRK DOUGLAS (1897-1987)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 2 107 mots
  •  • 1 média

Douglas Sirk a conquis sa place dans l'histoire du cinéma américain avec une série de mélodrames réalisés dans les années 1950 pour les studios Universal. Produits par Ross Hunter, interprétés par une manière de « troupe » au sein de laquelle se détachent les noms de Rock Hudson, Robert Stack, Dorothy Malone ou J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douglas-sirk/#i_0

STRAUB JEAN-MARIE (1933- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 114 mots

Le nom de Jean-Marie Straub, né le 8 janvier 1933 à Metz, doit être associé à celui de Danièle Huillet (1936-2006), qui fut coauteur de tous ses films, et qu'il épousa en 1959. Son enfance se déroule sous le signe des cultures française et allemande. Après la Libération et un passage chez les Jésuites, il entreprend des études de lettres et aspire à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-straub/#i_0

SYBERBERG HANS-JÜRGEN (1935- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 061 mots

Hans-Jürgen Syberberg, né en 1935 à Nossendorf, dans une famille de propriétaires terriens de la Poméranie orientale, est un des cinéastes les plus singuliers de l'Allemagne des années 1970, un des plus admirés – notamment en France –, un des plus contestés aussi – du moins dans son propre pays. Éloges et critiques sont à la hauteur de ses ambitions qui, après quinze années de travail pour le gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-jurgen-syberberg/#i_0

WENDERS WIM (1945- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 098 mots

Parti d'un cinéma d'auteur, couronné deux fois au festival de Cannes, Wim Wenders a su élargir son univers aux dimensions de la planète et, sans rien perdre de sa singularité, intégrer à sa démarche le plaisir du récit. Wilhelm – dit Wim – Wenders est né à Düsseldorf le 14 août 1945. Fils de médecin, il commence tout naturellement sa médecine avant de suivre une année de philosophie dans sa ville […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wim-wenders/#i_0

WIENE ROBERT (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 248 mots
  •  • 1 média

Metteur en scène allemand, d'origine tchèque, dont le nom reste attaché à l'archétype du film expressionniste : Le Cabinet du docteur Caligari (1919). On a dit que Robert Wiene ne fut qu'un docile exécutant, les qualités du film revenant au scénariste Carl Mayer et aux décorateurs Herman Warm, Walter Röhrig et Walter Reimann. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-wiene/#i_0


Affichage 

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch

photographie

Les metteurs en scène Cecil B. DeMille (1881-1959) et Ernst Lubitsch (1892-1947). 

Crédits : John Kobal Foundation/Hulton Getty

Afficher

Walter Ruttmann

Walter Ruttmann

photographie

Le réalisateur Walter Ruttmann (1887-1941) a inventé une poésie de l'image en mouvement, capable de répondre à la nouvelle réalité des grandes villes. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Josef von Sternberg et Marlene Dietrich

Josef von Sternberg et Marlene Dietrich

photographie

Le réalisateur Josef von Sternberg (1894-1969) et l'actrice Marlene Dietrich (1901-1992). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Max Ophuls

Max Ophuls

photographie

L' acteur James Mason (1909-1984), le réalisateur Max Ophuls (1902-1957) et l'actrice Barbara Bel Geddes pendant le tournage de Caught

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Alexander Kluge

Alexander Kluge

photographie

En revisitant la forme du documentaire, le cinéaste Alexander Kluge propose une réflexion inédite sur l'Allemagne et l'Histoire. Une rétrospective de son œuvre a été présentée en 2013 à la Cinémathèque de Paris. 

Crédits : T. Bozi/ Corbis

Afficher

Fritz Lang

Fritz Lang

photographie

Fritz Lang, réalisateur autrichien naturalisé américain (1890-1976). 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La Lumière bleue, L. Riefenstahl

La Lumière bleue, L. Riefenstahl

photographie

L'Allemande Leni Riefenstahl joue Junta, la fille de la montagne, dans son propre film La Lumière bleue (1932). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch
Crédits : John Kobal Foundation/Hulton Getty

photographie

Walter Ruttmann

Walter Ruttmann
Crédits : Hulton Getty

photographie

Josef von Sternberg et Marlene Dietrich

Josef von Sternberg et Marlene Dietrich
Crédits : Hulton Getty

photographie

Max Ophuls

Max Ophuls
Crédits : Hulton Getty

photographie

Alexander Kluge

Alexander Kluge
Crédits : T. Bozi/ Corbis

photographie

Fritz Lang

Fritz Lang
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La Lumière bleue, L. Riefenstahl

La Lumière bleue, L. Riefenstahl
Crédits : Hulton Getty

photographie