Paul LARIVAILLE

professeur à l'université de Paris-IV

ARÉTIN L' (1492-1556)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 3 064 mots

Pietro Aretino, dit l'Arétin, conteur et polémiste, hagiographe aussi et auteur dramatique, est né à Arezzo en 1492 et mort à Venise en 1556. Il est le fruit de la mésalliance d'une jeune bourgeoise, Tita (ou Margherita) Del Boncio, avec un cordonnier prénommé Luca. Ce dernier, à une date difficile à préciser, quitte Are […] Lire la suite

BARTOLI DANIELLO (1608-1685)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 331 mots

Admis très jeune parmi les novices de la Compagnie de Jésus, Daniello Bartoli, après des études approfondies de rhétorique, puis de philosophie et de théologie, enseigne d'abord la rhétorique et devient bientôt un prédicateur apprécié. En 1646, il se voit conférer la lourde charge d'historien de la Compagnie de Jésus. Il publie, dès 1650, une biographie en cinq livres de saint […] Lire la suite

BASILE GIAMBATTISTA (1575-1632)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 851 mots

Napolitain engagé dans l'armée vénitienne, c'est lorsqu'il se trouvait en garnison dans l'île de Candie, que Giambattista Basile fut admis à l'Académie des extravagants, fondée par le noble vénitien Andrea Cornaro. Rentré dans sa patrie en 1608, il ne quittera plus le territoire de Naples que pour un séjour de quelques mois à Mantoue en 1612-1613. À partir de 1615, il est chargé de divers postes d […] Lire la suite

BETTELONI VITTORIO (1840-1910)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 264 mots

Né à Vérone, fils unique du poète Cesare Betteloni, qui se suicida en 1858, Vittorio fut inscrit par son tuteur, le poète Aleardo Aleardi, à la faculté de droit de l'université de Padoue. En 1859, lorsque tombe l'espoir d'une libération prochaine de la Vénétie du joug autrichien, il gagne Turin. Deux ans plus tard, il achève sa licence à Pise. En 1862 il retourne dans son pays natal, qu'il ne quit […] Lire la suite

DE ROBERTO FEDERICO (1866-1927)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 468 mots

Écrivain italien né à Naples et mort en Sicile (à Catane), où il a passé une grande partie de sa vie, Federico De Roberto passe pour un des représentants les plus caractéristiques du vérisme italien, avec Giovanni Verga et Luigi Capuana. Son chef-d'œuvre, Les Vice-Rois (I Viceré […] Lire la suite

GIORDANI PIETRO (1774-1848)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 92 mots

Homme de lettres italien né à Plaisance, ami de Giacomo Leopardi, Pietro Giordani est avant tout un styliste et un des représentants les plus écoutés du purisme néo-classique au début du xixe siècle. Auteur de nombreux essais sur l'art et les artistes, il affectionne particulièrement les écrits brefs, l […] Lire la suite

LUBRANO GIACOMO (1619-1693)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 85 mots

Jésuite napolitain, prédicateur et poète. Dans ses Étincelles poétiques ou poésies sacrées et morales (Scintille poetiche o poesie sacre e morali, 1690), publiées sous le pseudonyme anagrammatique de Paolo Brinaccio, on retrouve poussés à l'extrême les traits caractéristiques de la tradition poétique mariniste : un goût typiquement baroque de la complication […] Lire la suite

MARANA GIOVANNI PAOLO (1642-1693)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 85 mots

Noble génois vivant en France après avoir participé, en 1672, à une conjuration manquée, destinée à faire passer la ville de Savone sous la domination des ducs de Savoie. Marana est l'auteur de L'Espion du Grand Seigneur dans les cours des princes chrétiens (1684) ; dans cet ouvrage, qui annonce les Lettres persanes de Montesquieu, il fait découvrir et juger […] Lire la suite

MÉTASTASE, ital. PIETRO TRAPASSI dit METASTASIO (1698-1782)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 552 mots

Poète italien né à Rome. Improvisateur applaudi dès l'âge de dix ans, Métastase est remarqué par Gian Vincenzo Gravina (1664-1718), un des fondateurs de l'Académie de l'Arcadie, qui le prend sous sa protection, grécise son nom de Trapassi en Metastasio et lui donne une éducation classique. Il est ensuite confié, en Calabre, au philosophe cartésien Gregorio Caloprese. En 1718, son protecteur meurt, […] Lire la suite

PORTA CARLO (1776-1821)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 307 mots

Écrite en dialecte milanais, l'œuvre de Carlo Porta, modeste employé des Finances, offre un reflet animé de la vie milanaise, de la Révolution française à l'époque de la Restauration postnapoléonienne. Formé à l'école de Giuseppe Parini, des frères Verri et autres adeptes lombards de la philosophie des […] Lire la suite

RANIERI ANTONIO (1806-1888)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 89 mots

Homme de lettres napolitain, Ranieri fut l'ami du poète Giacomo Leopardi, qui passa en sa compagnie les dernières années de son existence. Après la mort de ce dernier, en 1837, il prépara l'édition de ses œuvres. Il écrira lui-même divers ouvrages, notamment un livre de souvenirs, où les biographes de Leopardi l'accuseront de sombrer parfois dans le […] Lire la suite

VENEXIANA LA

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 362 mots

Comédie d'auteur inconnu, La Venexiana (La Vénitienne) a été découverte il y a quelques dizaines d'années parmi les manuscrits du xvie siècle conservés à la bibliothèque de Saint-Marc, à Venise. Entièrement écrite en dialecte vénitien […] Lire la suite