BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

STOCHASTIQUES PROCESSUS ou PROCESSUS ALÉATOIRES

Le calcul des probabilités classique s'applique à des épreuves où chaque résultat possible (ou éventualité) est un nombre. Or il existe beaucoup de situations réelles relevant de modèles aléatoires, mais d'une nature plus complexe. Considérons, par exemple, l'évolution d'une rivière : en raison du caractère périodique du phénomène, on peut l'étudier au cours d'une année, et, dans ce cas, une épreuve consiste à observer les débits au cours d'une année entière. Un événement élémentaire (une éventualité) est alors une fonction t ↦ x qui, au temps t, compté en année et variant de 0 à 1, associe le débit x() à la date t.

Comme autres exemples citons : le développement d'une population (évolution de l'effectif de la population en fonction du temps) ; la propagation d'une épidémie ; l'évolution de la demande d'un bien par une clientèle ; la variation du nombre de clients présents à un poste de service, etc. Ainsi, en physique, en biologie, dans les sciences humaines et même en musique, on est conduit fréquemment à s'intéresser à des évolutions d'une grandeur au cours du temps où le « hasard » intervient à chaque instant. La réalisation de l'épreuve est une fonction du temps. Le modèle mathématique est une fonction aléatoire, mais dont l'argument est le temps, d'où la définition donnée au chapitre 1. L'étude des épreuves répétées en calcul des probabilités avait conduit P. S. Laplace, J. Bernoulli et A. de Moivre à considérer des suites aléatoires additives et stationnaires, c'est-à-dire telles que les différences (Xn+1 − Xn) soient mutuellement indépendantes et parentes. Seuls S. D. Poisson et P. L. Tchebychev s'étaient intéressés à des suites non stationnaires. Suivant une autre voie, F. Galton et H. W. Watson, en étudiant l'extinction des familles, introduisent, en 1874, les processus dits de ramifications (où Xn+1 est la somme de Xn variables aléatoires entières indépendantes et parentes) ; puis A. A. Markov étudie, de 1907 à 1912, des « cas remarquables d'épreuves dépendantes ». 

Ainsi, au xxe

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  7 pages…

Pour citer cet article

Maurice GIRAULT, « STOCHASTIQUES PROCESSUS ou PROCESSUS ALÉATOIRES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stochastiques-processus-aleatoires/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« STOCHASTIQUES PROCESSUS ou PROCESSUS ALÉATOIRES » est également traité dans :

HASARD

Écrit par :  Bertrand SAINT-SERNIN

Dans le chapitre "Imprévisibilité et mathématisation"  : …  du hasard par des procédures mathématiques : si, en effet, on pouvait, par un procédé arithmétique, construire* une suite de nombres aléatoires, celle-ci satisferait à un certain nombre de tests statistiques et mériterait à cet égard d'être appelée suite aléatoire ; toutefois, elle ne posséderait pas la seconde propriété essentielle du hasard, son… Lire la suite
HYDROLOGIE

Écrit par :  Pierre HUBERTGaston RÉMÉNIÉRAS

Dans le chapitre "Les modèles mathématiques"  : …  . Dans les premiers, on ne se préoccupe pas des processus physiques à l'œuvre dans la production du phénomène étudié. On se contente d'établir une relation entre variables explicatives et variables expliquées. C'est, par exemple, le cas des modèles (*stochastiques) autorégressifs d'ordre p, souvent utilisés pour modéliser les débits… Lire la suite
ITŌ KIYOSHI (1915-2008)

Écrit par :  Bernard PIRE

…  un premier article à propos des distributions de probabilité sur un groupe topologique compact. *Deux ans plus tard, il publie dans le Journal japonais de mathématiques un article qui deviendra fameux sur les processus stochastiques. Il enseigne quelques mois à l'université de Nagoya, puis est nommé maître de conférences à l'université… Lire la suite
KOLMOGOROV ANDREÏ NIKOLAÏEVITCH (1903-1987)

Écrit par :  Jean-Luc VERLEY

Dans le chapitre "Calcul des probabilités"  : …  premiers résultats sont dus à Markov sous des conditions fortes d'indépendance et de stationnarité. *Dans un mémoire fondamental de 1931, Kolmogorov pose les premières bases de la théorie générale des processus stochastiques (continus). Toute l'étude analytique repose sur une équation intégrale universelle dite équation de Chapman-Kolmogorov.… Lire la suite
LÉVY PAUL (1886-1971)

Écrit par :  Jacques MEYER

… *Mathématicien français né et mort à Paris. Ingénieur au corps des Mines, docteur ès sciences en 1912, Paul Lévy enseigna l'analyse à l'École polytechnique de 1920 à 1959, ainsi que l'analyse et la mécanique à l'École nationale supérieure des mines de 1914 à 1951. Il fut élu à l'Académie des sciences en 1964. De 1905 à 1951, il publia dix ouvrages… Lire la suite
MARKOV ANDREÏ ANDREÏEVITCH (1856-1922)

Écrit par :  Universalis

… *Mathématicien russe né à Riazan et mort à Petrograd. Andreï Andreïevitch Markov est connu comme un spécialiste de la théorie des nombres, de la théorie des probabilités et de l'analyse mathématique. Issu d'une famille d'un petit fonctionnaire du gouvernement, il fait ses études à l'université de Saint-Pétersbourg et reçoit une médaille d'or pour… Lire la suite
MARTINGALES THÉORIE DES

Écrit par :  Pierre CRÉPELJean MEMINAlbert RAUGI

…  « rien à voir » avec les jeux de hasard. Donnons-en quelques idées. Martingales et processus *stochastiques. Rappelons qu'un processus stochastique est une famille (Xt) de variables aléatoires réelles, ∈ R ou N, ce qui peut s'interpréter en d'autres termes comme une fonction définie sur… Lire la suite
OPTIMISATION & CONTRÔLE

Écrit par :  Ivar EKELAND

Dans le chapitre "Contrôle optimal"  : …  généralisé », et est encore l'objet d'actives recherches. Une exception toutefois, le cas *stochastique, où l'équation de Hamilton-Jacobi devient du second ordre, le terme supplémentaire étant elliptique et simplifiant considérablement la situation. Décrivons brièvement ce dernier cas. L'équation d'état est une équation différentielle… Lire la suite
POPULATIONS ANIMALES (DYNAMIQUE DES)

Écrit par :  Robert BARBAULTJean-Dominique LEBRETON

Dans le chapitre "Variabilité des populations naturelles"  : …  débat sur le rôle relatif de la densité-dépendance, phénomène déterministe par excellence, et des *phénomènes stochastiques dans les fluctuations des populations s'est trouvé relancé depuis les années 1980 avec l'apparition de modèles présentant un comportement dit « chaotique ». L'exemple le plus simple concerne un modèle logistique en temps… Lire la suite

Afficher la liste complète (9 références)

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média