BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SECTES

1.  Tentatives de définition

  L'opposition Église/secte

Weber et Troeltsch

Max Weber a, le premier, tenté de donner un contenu sociologique aux vocables antithétiques d'Église et de secte. Pour lui, l'Église s'oppose à la secte comme une institution de salut à un groupe contractuel. Son ami le théologien allemand Ernst Troeltsch reprit et amplifia cette dichotomie, en l'enrichissant de son expérience de l'histoire chrétienne. Pour lui, l'Église est une institution sacerdotale et hiérarchique de salut, préexistant à ses membres, tirant sa légitimité de sa fondation et de la succession régulière de ses chefs ; elle ne s'oppose pas au monde, mais tend plutôt à valoriser et à régler la conduite de la société globale en avalisant la lex naturae dans sa relativité ; de cette attitude naît une dualité morale qui englobe et distingue (dans le catholicisme et l'orthodoxie) une voie de perfection (religieux, prêtres) et une voie suffisante au salut (laïcs). L'Église est liée aux États ou aux classes sociales gouvernantes. Cette vue de l'Église comme phénomène sociologique n'est pas une définition, mais un type idéal à la façon wébérienne, antithétique d'un autre type, celui de la secte. Dans la réalité, et de l'aveu de Weber comme de Troeltsch, aucun de ces types n'apparaît de façon pure.

De Niebuhr à Wach

La dichotomie secte-Église a été reprise par différents auteurs, qui ont tenté avec plus ou moins de bonheur de préciser les contours du type Église. Mais leurs efforts ont abouti à faire un élément de classification de ce qui n'était que type idéal. Une certaine confusion est alors apparue dans la recherche. H. Richard Niebuhr voit dans l'Église une institution à laquelle ses membres appartiennent par la naissance. Pour Gustav Mensching, elle est une « communauté nationale religieuse à laquelle on appartient par la naissance ». Elle est « la forme d'organisation la plus marquante [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  14 pages…

 

Pour citer cet article

SÉGUY, HOURMANT, « SECTES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« SECTES » est également traité dans :

CATHOLICISME - Les nouveaux mouvements ecclésiaux
Dans le chapitre "Caractéristiques communes "
CHRÉTIENNE SCIENCE
Dans le chapitre "Coordonnées sociologiques"
ÉGLISE ET SECTE, notion d'
Dans le chapitre "Des organisations différenciées"
ESCHATOLOGIE
Dans le chapitre "La situation contemporaine"
HOA HAO
JAPON (Le territoire et les hommes) - Droit et institutions
Dans le chapitre "Le K̄omeit̄o"
MANDÉISME
MOON MOUVEMENT DE
MORMONS
NEW AGE
PARTIS POLITIQUES - Financement
Dans le chapitre "Les comptes des partis français comme analyseur politique"
RELIGION - L'anthropologie religieuse
Dans le chapitre "Problèmes des changements"
SCIENTOLOGIE
SECTES ET CATHOLICISME
TÉMOINS DE JÉHOVAH
YIGUANDAO [YI-KOUAN-TAO]

Afficher la liste complète (16 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.