BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

DIALECTIQUE

Le terme « dialectique » dérive du mot composé grec διαλ́εγειν (dialegein), qui indique dès le départ que son sens n'est pas simple. La signification la plus courante de λ́εγειν, c'est « parler » et le préfixe δια indique l'idée d'un rapport ou d'un échange. La dialectique est donc, d'après l'étymologie, un échange de paroles ou de discours, c'est-à-dire une discussion ou un dialogue ; comme forme de savoir, elle est alors la technique du dialogue, ou l'art de la dispute, tel qu'il a été développé et fixé dans le cadre de la pratique politique propre à la cité grecque.

Il convient tout de suite de remarquer que ce sens renvoie à une tradition trop particulière, que la valeur qu'il attribue à l'idée de dialectique reste faible et doit être renforcée par une analyse philosophique, qui mettra en évidence des significations très différentes. On peut cependant retenir de cette analyse étymologique du mot deux éléments très généraux : la dialectique met en jeu des intermédiaires (dia) ; elle a rapport au Logos, qui n'est pas seulement pour les Grecs le discours ou la raison, mais un principe essentiel de détermination du réel et de la pensée.

La catégorie de dialectique est surtout une catégorie technique de la philosophie : on ne peut s'attendre à la rencontrer que dans le cadre de systèmes philosophiques déterminés, pourvue à chaque fois d'une définition particulière. Commençons par prélever dans l'histoire de la philosophie les grandes définitions de la dialectique.Platon : « Le dialecticien est celui qui aperçoit la totalité (συν́οπτικος) » (La République, VII, 537c).Aristote : « Le dialecticien est l'homme capable de formuler des propositions et des objections » (Topiques, VIII, 14, 164b3).Descartes : « C'est la dialectique, puisqu'elle nous enseigne à traiter de toutes choses, plutôt que la logique qui donne des démonstrations de toutes choses. Elle ruine ainsi le bon sens plus qu'elle ne le constitue, car tandis qu'elle nous détourne et nous égare dans ces lieux communs et ces divisions qui sont extéri […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  12 pages…

Pour citer cet article

Étienne BALIBAR, Pierre MACHEREY, « DIALECTIQUE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialectique/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« DIALECTIQUE » est également traité dans :

ABÉLARD PIERRE (1079-1142)

Écrit par :  Jean JOLIVET

Dans le chapitre "Vie et œuvre"  : …  d'Abélard comprend essentiellement : a) deux séries de gloses sur les classiques de *la dialectique connus à l'époque (Isagoge de Porphyre ; Catégories et Interprétation d'Aristote ; divers traités de Boèce), qui datent de la première partie de sa vie ; vers 1136, sans doute, il commente encore Porphyre ;… Lire la suite
ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

Écrit par :  Miguel ABENSOUR

Dans le chapitre "La philosophie comme interprétation : « le choix du petit »"  : …  Ultérieurement, cette orientation de l'interprétation vers le matérialisme produira chez Adorno *l'idée de dialectique négative en tant que dialectique du non-identique. Seule en effet une dialectique matérialiste est de nature à rester fidèle à ce qui est sans intention, dans la mesure où, se détournant de la question du sens, elle résiste à la… Lire la suite
ANTIQUITÉ - Naissance de la philosophie

Écrit par :  Pierre AUBENQUE

Dans le chapitre "La philosophie à Athènes aux Ve et IVe siècles avant J.-C."  : …  semble en tout cas que Socrate ait innové sur trois points : 1. Il met au point une méthode, la *dialectique, qui, grâce à un jeu progressif de questions, démasque les faux savoirs de l'adversaire ; instrument de mise à l'épreuve et de critique, la dialectique ne se contente pas de la vraisemblance, mais au contraire dénonce l'… Lire la suite
ARISTOTE

Écrit par :  Pierre AUBENQUE

Dans le chapitre "La « topique »"  : …  mêmes qui y soit contraire » (I, 1, 100 a 18 sqq.). Cette méthode est ce qu'Aristote appelle la *dialectique, parce qu'elle fixe les règles de la pensée dialoguée. À la différence du monologue rhétorique, celle-ci trouve dans la présence critique de l'interlocuteur l'aiguillon et, en même temps, le frein qui sont les garants à la fois… Lire la suite
ARISTOTÉLISME

Écrit par :  Hervé BARREAU

…  et politique et même à l'esthétique, en passant par la physique, la biologie et la psychologie. La *dialectique, en particulier, telle que la conçoit Aristote dans les Topiques, est intimement reliée à la critique de la théorie platonicienne des Idées. Loin de faire, en effet, des termes universels que nous utilisons dans la discussion des… Lire la suite
BENJAMIN WALTER (1892-1940)

Écrit par :  Philippe IVERNEL

Dans le chapitre "À rebours du progressisme. Les subversions de la dialectique"  : …  rêve à s'arracher au sommeil. » De cet arrachement, il donne une version spécifique en précisant : *« L'exploitation des éléments oniriques lors du réveil est le paradigme de la dialectique. » C'est aussi que le rêve comporte tout un imaginaire à libérer des puissances mythiques réactivées par la crise de la modernité ou par la modernité comme… Lire la suite
BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

Écrit par :  Jean FILLIOZATPierre-Sylvain FILLIOZAT

Dans le chapitre "Le Mādhyamaka"  : …  de la réalité d'apparence. Le Madhyamaka est à l'origine d'un grand développement de la *dialectique dans les écoles bouddhiques. Il utilise principalement deux méthodes critiques. L'une est d'ordre ontologique. L'être propre n'est pas dans les choses. Est donc vide toute thèse établie à propos de choses vides par une pensée relevant du monde vide… Lire la suite
BOVELLES CHARLES DE (1478-1567)

Écrit par :  Pierre MAGNARD

… *Naître à Saint-Quentin dans une vieille famille picarde, grandir sous la protection de François et Charles de Hallewin, évêques d'Amiens et de Noyon, être l'élève de Jacques Lefèvre d'Étaples au collège du Cardinal-Lemoine avant d'en devenir l'un des maîtres, vivre dans le commerce des Champier, Clichtove, Budé, Bérauld, Boucher et autres… Lire la suite
CHRYSIPPE (~281-~208)

Écrit par :  Pierre HADOT

… *Philosophe grec, Chrysippe a joué un rôle capital dans la formation du système stoïcien. De son œuvre immense (705 livres selon Diogène Laërce, Vie des philosophes, livre VII, 180) il ne reste que des fragments (réunis par H. von Arnim, Stoicorum veterum fragmenta, 4 vol., Leipzig, 1903-1924), dans lesquels il est souvent… Lire la suite
DEVENIR

Écrit par :  Jacques d' HONDT

Dans le chapitre "La logique du devenir"  : …  imposant à son attention une sorte de grossissement et de prototype de tous les autres changements. *Pour comprendre, autant que possible, le devenir, Hegel mit au point la dialectique dont certains de ses prédécesseurs avaient élaboré des rudiments. Cette méthode s'efforce de saisir intellectuellement la vie et le devenir. Y parvient-elle ?… Lire la suite
DIALOGUE

Écrit par :  Françoise ARMENGAUDRobert MISRAHI

Dans le chapitre "Le dialogue, simple instrument ou structure obligée"  : …  l'ironie mais encore l'amour. Comme la philosophie et comme l'amour, le dialogue est une réalité *dialectique et médiatrice, faite de mouvement et de manque, visant l'être et la plénitude. Ainsi, la structure dialoguée de la philosophie à sa naissance révèle en même temps son contenu et son sens métaphysique, tels qu'ils sont interprétés par le… Lire la suite
ENGELS FRIEDRICH (1820-1895)

Écrit par :  Étienne BALIBARPierre MACHEREY

Dans le chapitre "Politique dans la philosophie"  : …  philosophie. D'où l'œuvre philosophique d'Engels (l'Anti-Dühring, les manuscrits de la *Dialectique de la nature, et Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande, 1888) qui pose ces problèmes en fonction d'un thème privilégié : l'histoire de la catégorie de dialectique et des rapports entre la… Lire la suite
FRANCFORT ÉCOLE DE

Écrit par :  Gerhard HÖHN

Dans le chapitre "Adorno et la dialectique négative"  : …  de la théorie critique ont dès lors besoin d'être affinés. Les concepts traditionnels de la *dialectique et du matérialisme, étant donné que ceux-ci doivent avoir pour moteur la souffrance, se révèlent inopérants parce que trop positifs et trop affirmatifs, c'est-à-dire trop optimistes. C'est pourquoi, dans la Dialectique négativeLire la suite
HAMELIN OCTAVE (1856-1907)

Écrit par :  Jean-Louis DUMAS

… *Professant un idéalisme dialectique, Octave Hamelin enseigna la philosophie à l'université de Bordeaux, puis à l'École normale supérieure et à la Sorbonne. Il écrivit notamment : Essai sur les éléments principaux de la représentation (1907), Le Système de Descartes (1911), Le Système d'Aristote (1920), Le Système deLire la suite
HEGEL (G. W. F.)

Écrit par :  Jacques d' HONDTYves SUAUDEAU

Dans le chapitre " La dialectique"  : …  On prélève ce qui le singularise et ce qui fait de son auteur un philosophe distingué. *Ce qui, après tant d'années, inquiète et instruit le plus communément, c'est ce que l'on appelle, avec Hegel, la dialectique. Celle-ci consiste d'abord dans une « manière de penser » (Denkart), différente de la manière la plus ordinaire. De… Lire la suite
HEURISTIQUE

Écrit par :  Jean-Pierre CHRÉTIEN-GONI

Dans le chapitre "La technique ou l'art d'inventer"  : …  découvrir les choses que l'on ignore. On peut d'ailleurs considérer que c'est une des tâches de la *dialectique de proposer des méthodes de « trouvailles », pour utiliser l'expression juste et imagée du père Le Blond. Certes, la dialectique se distingue de la méthode « scientifique », apodictique. Elle n'est en premier lieu qu'un art de la… Lire la suite
INDIVIDU

Écrit par :  Catherine CLÉMENT

Dans le chapitre "Individu biologique et individu social : de l'individualité à la mort"  : …  Le modèle hégélien s'impose par sa pertinence en ce qui concerne l'individualité ; la *dialectique qui conduit la négativité de l'immédiat au savoir totalement médiatisé va du moins différencié au plus différencié : le savoir absolu contient toutes les différences. C'est dire que la dialectique hégélienne peut être considérée tout… Lire la suite
INFINI RÉGRESSION À L'

Écrit par :  Universalis

… *Parce qu'expliquer c'est remonter du présent à ce qui l'a précédé, du composé au simple, la régression à l'infini est un procédé logique qui tente de rencontrer une limite ou un terme premier ne dépendant plus d'aucune condition. L'impossibilité d'accomplir ainsi la régression, s'agissant d'un tout infini, est un argument sceptique, tandis que des… Lire la suite
LIBERTÉ

Écrit par :  Paul RICŒUR

Dans le chapitre "La dialectique hégélienne"  : …  la nature véritable du discours qui seul convient à ce second niveau du problème de la liberté. *Pour Hegel, ce discours ne peut être que dialectique, c'est-à-dire un art de surmonter les contradictions par le moyen de médiations et de synthèses de plus en plus concrètes. Si l'on considère l'histoire passée de la philosophie de la liberté de ce… Lire la suite
LOEB RABBI, dit LE MAHARAL DE PRAGUE (1512-1609)

Écrit par :  André NEHER

Dans le chapitre "L'œuvre d'un précurseur"  : …  sa pensée). Mais, surtout, cette théologie du xvie siècle est insérée dans une *dialectique qui préfigure, d'une manière étonnante, la dialectique trithématique que Hegel développera trois siècles plus tard. Toute l'échelle de pensée du Maharal tient dans la « contrariété » d'une thèse horizontale, qui confère un pouvoir infini… Lire la suite
LOGIQUE

Écrit par :  Robert BLANCHÉJan SEBESTIK

Dans le chapitre "L'essor de la logique en Grèce"  : …  à la philosophie qu'Aristote lui reconnaissait. Elle avait été préparée par le développement de la *dialectique, qu'Aristote fait remonter à Zénon d'Élée ; mais celle-ci était conçue comme un art plutôt que comme une science, donnant des préceptes pour la pratique de la discussion publique. Aristote la prolonge avec ses Topiques et ses Lire la suite
MAL

Écrit par :  Étienne BORNE

Dans le chapitre "La récupération esthétique de la dialectique"  : …  d'autant plus divine qu'elle aura traversé la douleur et le labeur du négatif. Tel que le propose la* raison dialectique, le discours théologico-rationaliste atteint une perfection indépassable, mais du même coup rétrograde, par-delà même le Logos hellénique dont il est une réitération créatrice, vers les origines mythiques de la problématique du… Lire la suite
MARXISME - Le matérialisme dialectique

Écrit par :  Étienne BALIBARPierre MACHEREY

Dans le chapitre "Hegel et Marx"  : …  effet de libérer, de rendre à lui-même un autre aspect, positif celui-là, de l'œuvre de Hegel : * »La mystification que la dialectique subit entre les mains de Hegel n'empêche en aucune manière qu'il ait été le premier à en exposer, avec ampleur et conscience, les formes de mouvement générales » (Marx, postface à la deuxième édition du Lire la suite
MÉGARIQUE ÉCOLE

Écrit par :  Olivier JUILLIARD

… *Du chef de l'école de Mégare, Euclide, aucun texte ne nous est parvenu ; l'enseignement du maître et celui de ses successeurs à la tête de l'école, Eubulide, Alexinus, Diodore Cronos, nous sont seulement connus par des allusions et des critiques de Platon, d'Aristote, de Diogène Laërce et d'Aristoclès. On sait de façon certaine qu'Euclide défendait… Lire la suite
MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

Écrit par :  Alain de LIBERA

Dans le chapitre "« Ordo disciplinae »"  : …   : les autorités assemblées se contredisent et appellent un oui ou un non, bref la production d'une *dialectique des contenus par la mise en argument de discordances soigneusement établies : non solum diversa sed adversa. L'entrée de la logique aristotélicienne en théologie sous forme de questions naissant à fleur de texte, par affirmation… Lire la suite
NÉANT

Écrit par :  Jean LEFRANC

Dans le chapitre "« L'être et le néant sont la même chose »"  : …  *La réduction « humaniste » de la dialectique permettait d'éviter ou d'atténuer le paradoxe des formulations de la Science de la logique. Hegel s'attendait d'ailleurs à des sarcasmes qui n'ont pas manqué. « Cela n'exige pas une grande dépense d'esprit, écrit-il dans la Logique de 1817, de tourner la proposition qu'être et néant… Lire la suite
NÉO-PLATONISME

Écrit par :  Jean TROUILLARD

Dans le chapitre "Esquisse doctrinale"  : …  l'école néo-platonicienne, on l'a dit, c'est qu'elle construit son système en déroulant le jeu *dialectique du Parménide. Non que les néo-platoniciens tiennent leur vision du monde de cet unique dialogue. Ils puisent dans l'œuvre entière de Platon ; ils retiennent certaines positions aristotéliciennes, plusieurs thèmes stoïciens et… Lire la suite
ONTOLOGIE

Écrit par :  Paul RICŒUR

Dans le chapitre "L'ontologie platonicienne"  : …   » qui fondent la communication des genres de premier degré. C'est ainsi que Platon esquisse la *dialectique des cinq grands genres, dialectique dans laquelle l'Idée d'Être n'est plus la seule idée fondamentale, mais un chaînon dans une structure complexe, où elle est « troisième », après Mouvement et Repos, et avant le Même et l'Autre. Une… Lire la suite
OPPOSITION CONCEPT D'

Écrit par :  Émile JALLEY

Dans le chapitre "La philosophie critique et romantique allemande"  : …  d'une opposition polaire représente, entre autres sources, le prototype logique dont est issue la *dialectique hégélienne. Par ailleurs, le chapitre sur l'amphibologie des concepts de la réflexion présente d'autres formes de couples contrastés : convenance-disconvenance, identité-diversité, interne-externe, déterminable-détermination, qui… Lire la suite
PHÉNOMÉNOLOGIE DE L'ESPRIT, livre de Georg Wilhelm Friedrich Hegel

Écrit par :  Francis WYBRANDS

Dans le chapitre "L'Absolu comme sujet"  : …  donc l'auto-déploiement de la vérité se révélant progressivement dans l'élément de la conscience. *Il est important de souligner que les diverses figures de la conscience ne se déploient pas de façon linéaire ou mécanique mais selon un mouvement négatif (négativité) qui est au cœur même de ce que Hegel appelle « dialectique ». Chaque figure n'… Lire la suite
PHILOSOPHIE

Écrit par :  Jacques BILLARDJean LEFRANCJean-Jacques WUNENBURGER

Dans le chapitre "L'objet de la philosophie"  : …  le passé humain. Or, dès que le terme de philosophie apparaît, dans les dialogues de Platon, la *dialectique philosophique a un domaine propre, figuré dans les célèbres allégories de la ligne et de la caverne. Remontant d'idée en idée jusqu'à l'idée absolue (anhypothétique), elle est nettement distinguée des sciences déductives appuyées sur… Lire la suite
PHILOSOPHIQUES SYSTÈMES

Écrit par :  Jacques MOUTAUX

Dans le chapitre "De la philosophie à l'histoire de la philosophie"  : …  la métaphysique comme science et donc aussi sur toutes les philosophies réelles. Qu'est-ce que la *dialectique de la Critique de la raison pure sinon un examen de la validité de toutes les philosophies passées, sans exception ? En outre, Kant comprend la raison comme architectonique, et la philosophie comme système. Une vue de l'ensemble… Lire la suite
PLATON, en bref

Écrit par :  Francis WYBRANDS

  *La remarque de A. N. Whitehead selon laquelle « la façon la plus sûre de caractériser la tradition philosophique occidentale est qu'elle consiste en une suite de notes en bas de page à Platon » demeure vraie. Fidèle d'abord à son maître Socrate, dont la mort en — 399 le convertira à la philosophie, Platon compose des « … Lire la suite
PLATON

Écrit par :  Monique DIXSAUT

Dans le chapitre "Socrate et Platon"  : …  d'avoir examiné, n'est que le signe d'un amour inflexible pour la vérité. Cette double dimension, *dialectique et érotique, caractérise jusqu'au bout la philosophie platonicienne : l'un des tout derniers Dialogues, le Philèbe, définit la dialectique comme « capacité d'aimer le vrai ». Socrate n'a donc pas seulement fait succéder à la… Lire la suite
PROUDHON PIERRE JOSEPH (1809-1865)

Écrit par :  Jean BANCAL

Dans le chapitre "Le travaillisme pragmatique"  : …  collective », la « raison collective » et la « foi collective » (Pornocratie). La *dialectique sérielle est la dynamique des forces physiques et sociales catalysées productivement par le travail (ou subversivement par la guerre). Le monde est une chaîne d'antinomies. L'antinomie, couple de forces, compose, par l'opposition de… Lire la suite
RAISON

Écrit par :  Éric WEIL

Dans le chapitre "Hegel et la raison sans extériorité"  : …  se montrera comme Néant ; la cause, n'étant que dans ses effets, aura son être en ceux-ci. Cette *dialectique n'est cependant pas ce qu'on appelle une méthode, un procédé inventé pour obtenir certains résultats auparavant envisagés et déclarés souhaitables. Elle n'est pas, non plus, exigence d'un discours qui voudrait parler d'un point de vue qui… Lire la suite
SARTRE JEAN-PAUL (1905-1980)

Écrit par :  Jacques LECARMEJuliette SIMONT

Dans le chapitre "Histoire et intersubjectivité"  : …  de l'approcher par le biais d'une méthode originale, qu'il nomme « nominalisme réaliste » : « La *dialectique, si elle existe, ne peut être que la totalisation des totalisations concrètes opérées par une multiplicité de singularités totalisantes. C'est ce que j'appellerai le nominalisme dialectique. Il n'en reste pas moins que la… Lire la suite
SCIENCES - Science et philosophie

Écrit par :  Alain BOUTOT

Dans le chapitre "Platon : la dialectique et les mathématiques"  : …  discursive » (dianoia), réservant le nom de vraie « science » (épistêmê) à la* dialectique. « La méthode dialectique est la seule qui, rejetant successivement les hypothèses, s'élève jusqu'au principe même pour assurer solidement ses conclusions. » Parce qu'elle atteint l'absolu ou l'an-hypothétique, c'est-à-dire le bien, « la… Lire la suite
SOMME THÉOLOGIQUE

Écrit par :  Gilbert GIANNONI

… *Au cœur du Moyen Âge latin, la somme théologique marque le triomphe de l'esprit de synthèse pour l'exploration organique des propositions de la foi. Cette confiance traduit une nouvelle vision du monde (ordinata collectio creaturarum) selon laquelle l'harmonie, l'ordre scellent les épousailles de la raison et de la religion. Il ne s'agit… Lire la suite
STOÏCISME

Écrit par :  Jacques BRUNSCHWIGUrs EGLI

Dans le chapitre "La logique"  : …  Zénon, symbolisait cette croissante appropriation. La logique proprement dite comprenait la *dialectique, art du discours bref, par questions et réponses, à la manière du philosophe, et donc science du vrai et du faux ; et la rhétorique, art du discours long, à la manière de l'orateur, et donc science du bien dire. En fait, la… Lire la suite
SYLLOGISME

Écrit par :  Pierre AUBENQUE

…  de ce type de raisonnement). Aristote distingue deux espèces de syllogisme : le syllogisme *dialectique, dans lequel les prémisses sont simplement probables, et le syllogisme apodictique ou démonstratif, dont les prémisses sont nécessaires (soit qu'elles aient été préalablement démontrées, soit que leur nécessité soit… Lire la suite
TOTALITÉ

Écrit par :  Emmanuel LÉVINAS

Dans le chapitre "La vérité est la totalité"  : …  le pensé (substance), où rien n'est plus autre pour la raison, c'est-à-dire où l'être est liberté. *La pensée dialectique de la totalité permet de saisir à la fois le tout et ses parties vues à la lumière du tout, le tout étant comme chez Aristote la finalité même des parties. Présence totale de l'être à lui-même ou conscience de soi, le tout comme… Lire la suite
UTOPIE

Écrit par :  Henri DESROCHEJoseph GABELAntoine PICON

Dans le chapitre "Utopie et schizophrénie"  : …  Enfin, et c'est là sans doute le point essentiel, la conscience utopique est foncièrement *antidialectique. Ruyer le dit expressément : « L'utopie [...] est aux antipodes par son académisme, d'une conception dialectique des choses. » Elle accuse une prépondérance de l'élément quantitatif, qui, pour la conscience utopique, ne se… Lire la suite
VALLA LORENZO DELLA VALLE dit IL (1407-1457)

Écrit par :  Bruno PINCHARD

Dans le chapitre "L'arrogance et la tradition (1435-1448)"  : …  propose déjà, comme plus tard Politien dans sa lutte contre le cicéronisme curial, une autre *dialectique, ni transcendante ni formaliste, mais réelle, c'est-à-dire capable d'épouser l'historicité des signes à l'âge du déclin des essences. Une telle dialectique sera définie comme un sous-ensemble et un moment de la rhétorique, seul usage… Lire la suite
VOLONTÉ

Écrit par :  Paul RICŒUR

Dans le chapitre "Le contexte « dialectique » : Hegel"  : …  *On peut voir dans la philosophie hégélienne une tentative pour donner une réponse dialectique à la série des scissions auxquelles conduit le mode de pensée critique : scissions entre l'a priori et l'empirique, entre la raison théorique et la raison pratique, entre l'obligation morale et le désir, enfin entre la volonté raisonnable et la volonté… Lire la suite
WALLON HENRI (1879-1962)

Écrit par :  Émile JALLEY

Dans le chapitre "Alternance et intégration"  : …  fonctionnelle. Wallon a souvent avoué les liens entre son propre modèle épistémologique et la *dialectique matérialiste. En fait, l'originalité de son vocabulaire et de son style de pensée pose le problème délicat, sinon insoluble, du repérage d'une telle parenté. Cette difficulté s'éclairerait quelque peu si l'on remontait, pour découvrir le… Lire la suite
ZÉNON D'ÉLÉE (~Ve s.)

Écrit par :  Hervé BARREAU

Dans le chapitre "Les arguments de Zénon"  : …  liv. VIII, chap. lvii), fait de Zénon, aux dires d'Aristote lui-même, « l'inventeur de la *dialectique ». Il est en effet vraisemblable que les sophistes, Socrate, Platon et Aristote se sont tous inspirés de la façon dont Zénon entendait combattre la thèse de ses adversaires : il la réduisait à l'absurde. Cette méthode qui est aujourd'hui… Lire la suite

Afficher la liste complète (47 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "DIALECTIQUE"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média