BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ALGÉRIE

Afficher la liste complète (21 médias)

En 1962, les fées ont été particulièrement nombreuses à se presser autour de l'Algérie. L'« exemplarité » de la lutte de libération nationale, longue et violente, ravissait ceux qui ne voient de progrès humain que dans l'action de l'« accoucheuse de l'histoire » et en attendent la destruction du vieux monde. La finesse diplomatique dont avaient témoigné les dirigeants du Front de libération nationale pour négocier avec la France laissait bien augurer, pour d'autres, de leur pragmatisme et de leur sens des réalités. Une volonté anti-impérialiste et socialiste, réaffirmée sans défaillance, rangeait l'Algérie dans le camp « progressiste » de ceux qui ne pactiseraient pas avec le néo-colonialisme ni ne se laisseraient voler leur révolution par une « nouvelle classe » ; mais un nationalisme ombrageux et résolument non-aligné, une coopération heurtée mais continue avec l'ancien colonisateur, une propension intérieure à jouer du contrôle semi-autoritaire plutôt que de l'embrigadement idéologique et de la répression politico-policière éloignaient l'Algérie du camp des « totalitaires ». L'état des relations internationales justifiait aussi ces perspectives : la bipolarité mondiale garantissait la possibilité d'un jeu stratégique idéologique où le « camp socialiste » faisait contrepoids aux pressions « impérialistes » et incarnait un projet séculier de modernisation par l'État dont la réalisation hantait les élites arabes depuis la fin de l'Empire ottoman ; la région arabe, où le nassérisme et le baasisme apparaissaient encore comme les forces montantes, offrait à l'Algérie l'espoir d'une intégration l'ancrant dans cette « nation arabe » qui confortait son identité ; en Afrique et au Maghreb, l'Algérie développerait son rôle de puissance régionale ; la France, au nom de sa politique arabe et du fait de contraintes historiques, ne pouvait se permettre de s'éloigner de l'Algérie, comme on le fait habituellement après une guerre terminée par un retrait ou une évacuation, ce qui garantissait une coopération suivie et un accès à l'Europe ; enfin, la rente des hydrocarbures allait pou […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  63 pages…

 

Pour citer cet article

Charles-Robert AGERON, Jean LECA, Sid-Ahmed SOUIAH, Benjamin STORA, Universalis, « ALGÉRIE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« ALGÉRIE » est également traité dans :

ALGÉRIE, chronologie contemporaine

Écrit par :  E.U.

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui.… Lire la suite
ALGÉRIE GUERRE D' (1954-1962) - (repères chronologiques)

Écrit par :  Sylvain VENAYRE

… * Déclenchement de l'insurrection armée par le F.L.N. nouvellement créé. L'Assemblée nationale vote la loi sur les « pouvoirs spéciaux » pour l'Algérie. Congrès de la Soummam où le F.L.N. définit sa stratégie. Début de la « bataille d'Alger ». Création, à Alger, d'un Comité de salut public présidé par le général Massu. De Gaulle investi par l'… Lire la suite
ALGÉRIE GUERRE D' (1954-1962)

Écrit par :  Sylvain VENAYRE

  *Le 1er novembre 1954, les différentes tendances du nationalisme algérien, unifiées dans le nouveau Front de libération nationale (F.L.N.), déclenchent une insurrection armée contre la France, métropole de l'Algérie depuis 1830. La révolte prend vite de l'ampleur et, de janvier à septembre 1957, la « bataille d'… Lire la suite
INTERRUPTION DU PROCESSUS DÉMOCRATIQUE EN ALGÉRIE

Écrit par :  Christophe PÉRY

  *L'introduction du multipartisme en Algérie, à la suite des émeutes d'octobre 1988, a projeté le Front islamique du salut (F.I.S.) sur le devant de la scène politique. Au premier tour des premières élections législatives pluralistes depuis l'indépendance, ce parti, qui prône l'instauration d'un État islamique, devance… Lire la suite
MAGHREB - Le Maghreb politique

Écrit par :  Karima DIRÈCHE

… Maghreb, « pays du Soleil couchant » en langue arabe, regroupe historiquement trois pays, le Maroc, *l'Algérie et la Tunisie, auxquels viennent s'ajouter la Mauritanie à l'ouest et la Libye à l'est pour former le Grand Maghreb. Par son espace géographique et historique, marqué par une langue et une religion communes ainsi qu'une certaine homogénéité… Lire la suite
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

Écrit par :  Pierre BRÉCHON

Dans le chapitre "Décolonisation et fin de la guerre d'Algérie"  : …  est frappant entre la facilité avec laquelle cette décolonisation se déroule et la difficulté du* processus algérien. Mais, évidemment, les enjeux ne sont pas de même nature. Il y a en Algérie environ un million d'Européens qui ont voulu y développer une terre nouvelle pour la France ; ils ont lutté contre des gouvernements de la IVe … Lire la suite
MAGHREB - Géographie

Écrit par :  Olivier PLIEZBouziane SEMMOUD

…  du Maghreb sont difficiles à définir. On distingue un Maghreb central composé du Maroc, de l'*Algérie et de la Tunisie, qui couvre une superficie de 3 millions de kilomètres carrés, soit plus de cinq fois celle de la France, d'un grand Maghreb qui couvre, avec la Mauritanie et la Libye en plus, une superficie d'environ 5,7 millions de… Lire la suite
AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

Écrit par :  Marc MICHEL

Dans le chapitre "L'Algérie"  : …  *Ce qui fut dénommé d'abord les « événements » d'Algérie, car on ne voulait pas leur reconnaître le caractère d'une guerre, avait commencé, le 1er novembre 1954, par une série d'attentats qui n'avaient effectivement pas l'envergure d'un véritable soulèvement populaire. Ils n'étaient pourtant ni négligeables ni imprévisibles. La révolte… Lire la suite
MAGHREB - Littératures maghrébines

Écrit par :  Jamel Eddine BENCHEIKHChristiane CHAULET ACHOURAndré MANDOUZE

Dans le chapitre "Perspectives d'avenir"  : …  est jamais démenti. Les mouvements nationalistes en ont fait un des motifs de leurs revendications. *L'action de réformistes tels que l'Algérien Ibn Bādis (1889-1940), président de l'association des 'Ulamā', et ses disciples, celle des universités de la Zaytūna à Tunis et al-Qarāwiyyīn à Fès réussirent à maintenir l'enseignement et la diffusion de… Lire la suite
FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

Écrit par :  Jean BRUHAT

Dans le chapitre "1830-1848 : période de transition"  : …  Quant à l'expédition d'*Alger (juin-juill. 1830), c'est surtout après coup qu'on s'aperçut qu'elle constituait le point de départ d'un deuxième empire colonial. Elle a pour origine un différend financier : le non-paiement au dey d'Alger de livraisons de grains effectuées sous le Directoire. La piraterie dont il fut alors beaucoup question est à… Lire la suite
MAROC

Écrit par :  Raffaele CATTEDRAMyriam CATUSSEFernand JOLYLuis MARTINEZJean-Louis MIÈGE Universalis

Dans le chapitre "Le Maroc, le Sahara occidental et l'intégration régionale"  : …  du Sahara occidental demeure toujours en suspens. Et pourtant, en mars 2005, la rencontre entre le *président algérien Abdelaziz Bouteflika et le roi du Maroc Mohammed VI semble constituer les prémisses d'un dégel. La presse rapporte la rumeur qui annonce la réouverture de la frontière entre l'Algérie et le Maroc comme un premier geste symbolique.… Lire la suite
SAHARA

Écrit par :  Ali BENSAÂDJeffrey Allman GRITZNER

…  alignées sur la latitude 160 N. Le Sahara s'étend sur une dizaine de pays (Maroc, *Algérie>, Tunisie, Libye, Égypte, Soudan, Tchad, Niger, Mali, Mauritanie) mais compte une faible population. De vastes zones sont complètement vides. Toutefois, le Sahara est un espace où la majorité des habitants vivent dans des villes. Son… Lire la suite
HARKIS

Écrit par :  Philippe DENOIX

… *Le terme harkis, tiré de l'arabe harka (mouvement), s'applique aux soldats de certaines unités supplétives autochtones d'Algérie engagées avec l'armée française contre la rébellion indépendantiste, de 1954 à 1962. Cette appellation s'est étendue abusivement à tout autochtone ayant pris le parti de la France durant la guerre d'Algérie, qu'… Lire la suite
KABYLES

Écrit par :  M'Barek REDJALABouziane SEMMOUD

…  dégagée, originale jusque dans les manifestations les plus simples. C'est le cas des Kabyles en *Algérie. Reste du grand peuple berbère dont le domaine s'étendait de l'Égypte à l'Atlantique et de la Méditerranée à l'Afrique noire, ils forment un groupement humain bien distinct par le territoire (la Kabylie), un mode de vie propre, une langue,… Lire la suite
AGERON CHARLES-ROBERT (1923-2008)

Écrit par :  Benjamin STORA

… Maître-assistant en 1964, il soutient quatre ans plus tard son doctorat ès lettres qui a pour titre* Les Algériens musulmans et la France, 1871-1919. Ce travail érudit, qui va devenir l'un des livres de référence sur l'histoire de l'Algérie, est publié la même année aux Presses universitaires de France. Les questions qu'Ageron soulève… Lire la suite
DÉCOLONISATION

Écrit par :  Charles-Robert AGERON

Dans le chapitre "La décolonisation française"  : …  l'appartenance du Maroc à la « nation arabe » que la Ligue arabe travaillait à reconstituer. En *Algérie, un groupe d'hommes politiques animé par Ferhat Abbas rédigea, dès février 1943, un Manifeste du peuple algérien qui demandait « la condamnation et l'abolition de la colonisation ». Un Addendum publié le 26 mai réclamait « … Lire la suite
GAZ NATUREL

Écrit par :  Bernard CLÉMENTFrançois DEBIENÉvrard DE FOSSEUXJean-Pierre PERRETOdile PUYRAIMONDPatrick de RENÉVILLEMichel RICHARD

Dans le chapitre "Afrique, Moyen-Orient, Pacifique"  : …  pour les zones grandes consommatrices que sont l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie du Nord-Est. *Sur le continent africain, l'Afrique du Nord – avec l'Algérie et, dans une moindre mesure, l'Égypte et la Libye –, dispose de près de 60 p. 100 des réserves prouvées du continent. Rappelons que la première chaîne commerciale de G.N.L. au monde a été… Lire la suite
QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Pierre BRÉCHON

Dans le chapitre "La politique à l'égard des colonies"  : …  le pouvoir colonial reste inchangé. Des émeutes donnent lieu à des répressions sanglantes en 1945 à* Sétif (Algérie) et en 1947 à Madagascar. L'Assemblée nationale a voté en décembre 1947 un statut relativement libéral pour l'Algérie, donnant des pouvoirs de gestion à une assemblée algérienne, paritaire, élue sur la base d'un double collège (… Lire la suite
RAPATRIÉS

Écrit par :  Jean-Louis MIÈGE Universalis

Dans le chapitre "France"  : …  et du Maroc en France ; en 1959, on en enregistre 190 000 pour l'ensemble du Maghreb. Les retours d'*Algérie ont, en effet, dès lors commencé. En octobre 1961, le gouvernement estime que plus de 500 000 citoyens français ont rejoint la France métropolitaine depuis 1955. D'après ces chiffres, le gouvernement attendait, à la fin d'octobre 1961, l'… Lire la suite
ABD EL-KADER (1808-1883)

Écrit par :  Charles-Robert AGERON

*Abd el-Kader (en arabe : ‘Abd al-Ḳādir b. Muḥyī l-Dīn al-Ḥasanī), né en 1808 à la Guetna de l'oued al-Ḥammām, à l'ouest de Mascara (ou Mouaskar, Algérie), appartenait à une famille d'origine chérifienne qui dirigeait une zāwīya (sorte de couvent) de la confrérie des Ḳādiriyya. L'éducation… Lire la suite
MESSALI HADJ AHMED (1898-1974)

Écrit par :  Martine MEUSY

… *Messali Hadj fut un homme politique et un militant nationaliste algérien ; il fut le premier à réclamer l'indépendance de l'Algérie. Né dans une famille de Tlemcen et fils d'un artisan profondément religieux, Messali Ahmed (qui se fera appeler Hadj sans qu'on sache s'il a vraiment été à La Mecque) combat en France durant la Première Guerre mondiale… Lire la suite
BEN BELLA AHMED (1916-2012)

Écrit par :  Benjamin STORA

… Ahmed *Ben Bella fut la figure marquante de la guerre d'indépendance de l'Algérie et le premier président de la République algérienne (1963-1965). Sa vie est intimement liée au destin de ce pays. Né le 25 décembre 1916 (mais sa date de naissance n'a jamais été établie avec certitude, l'état civil de cette époque n'étant pas fiable) à Marnia dans l'… Lire la suite
TOUAREGS

Écrit par :  René OTAYEK

Dans le chapitre "Le Mali et le Niger face à la rébellion touarègue"  : …  de l'aide internationale destinée aux camps d'exilés installés au Niger. Ces Touaregs avaient gagné *l'Algérie ou la Libye en trois vagues successives : la première, au début des années 1960, fuyait le régime radical de Modibo Keita, au Mali ; les deux autres y avaient été poussées par les deux grandes sécheresses des années 1970 et 1980. Leur… Lire la suite
AÏT AHMED HOCINE (1926-2015)

Écrit par :  Benjamin STORA

… *Chef « historique » du Front de libération nationale (F.L.N.), qui décide d’une insurrection contre la France en novembre 1954, Hocine Aït Ahmed incarnera, après l’indépendance de l’Algérie, la figure de l’opposant irréductible aux différents pouvoirs en place. Né le 20 août 1926 à Aïn el-Hammam (ex-Michelet) en Grande Kabylie, Hocine Aït Ahmed… Lire la suite
BOUMEDIENE HOUARI (1932?-1978)

Écrit par :  Emile SCOTTO-LAVINA

… *Houari Boumediene fut un militaire et homme politique algérien. Il fut le deuxième président de la République algérienne (1965-1978). L'austérité, l'amour de la solitude et du travail sont les traits dominants de la personnalité de Mohammed Bou Kharouba (devenu dans la clandestinité le colonel Houari Boumediene, « grand vieux jeune homme mince et… Lire la suite
BOUTEFLIKA ABDELAZIZ (1937- )

Écrit par :  Benjamin STORA Universalis

… *Le président de la République algérienne qui a prêté serment le mardi 27 avril 1999 est un revenant politique. Abdelaziz Bouteflika avait été écarté du pouvoir pendant près de vingt ans. Né le 2 mars 1937 à Oujda (Maroc), de parents originaires de Tlemcen, dans l'ouest de l'Algérie, il grandit dans un milieu modeste, sa mère étant gérante d'un bain… Lire la suite
EMPIRE SECOND (1852-1870)

Écrit par :  Marc BASCOUAdrien DANSETTE Universalis

Dans le chapitre "Extrême-Orient et Afrique"  : …  tandis que Faidherbe fait œuvre de colonisateur au Sénégal. Mais l'effort principal porte sur *l'Algérie. L'armée française procède à l'occupation progressive des oasis sahariennes et soumet la Kabylie (1857). Le problème essentiel est celui de l'administration des territoires. Il faut organiser la colonisation et en même temps donner des… Lire la suite
MAGHREB - Géologie

Écrit par :  Michel DURAND-DELGA

Dans le chapitre "La chaîne intracontinentale des Atlas"  : …  presque tout le long de la chaîne : il affecte le Néogène, et montre des rejeux d'âge quaternaire. L*'Atlas saharien d'Algérie prolonge le Haut Atlas oriental. Dans sa partie oranaise, il est limité au nord par une ligne de fractures d'où se dégagent vers le nord-est plusieurs groupes de plis en coulisse, le principal étant le chaînon… Lire la suite
RAÏ, musique

Écrit par :  Eugène LLEDO

…  orientales et rurales. Son développement est indissociable de l'apparition de la cassette audio. *En France, on a coutume de désigner par le vocable raï (qui signifie, en arabe, « l'opinion ») l'ensemble des musiques algériennes populaires et électriques. Cette généralisation est abusive, car le raï, musique moderne d'Oran et de l'ouest de l'… Lire la suite
ALGER

Écrit par :  Benjamin STORA

Alger,* capitale de l'Algérie, compte en 2010 près de quatre millions d'habitants avec son agglomération. La ville, baptisée en arabe Al-Djaza'ir au xe siècle, a connu les diverses présences et dominations qui se sont succédé en Afrique du Nord au fil des siècles. L'histoire permet de lire… Lire la suite
BALLU ALBERT (1849-1939)

Écrit par :  Simon TEXIER

…  en 1886 ; il sera également chargé comme architecte diocésain de la Charente et de la Corse. *Mais c'est en Algérie qu'Albert Ballu mène l'essentiel de sa carrière. Architecte diocésain d'Oran et d'Alger, architecte en chef des Monuments historiques de l'Algérie, il dirige les fouilles des sites romains de Timgad (Thamugadi) et de Djemila (… Lire la suite
BENCHENEB LES

Écrit par :  Sayed Attia ABUL NAGA

… *Famille algérienne qui a contribué à enrichir la culture arabe et à faire connaître à l'Occident le patrimoine arabo-islamique. Muḥammad Bencheneb (1869-1929) est né à Médéa (Algérie). Il fait ses études à l'École normale d'instituteurs d'Alger-Bouzaréa, avant de s'inscrire à l'École des lettres d'Alger. Bencheneb bénéficie de ce fait de la culture… Lire la suite
MADANĪ AHMAD TAWFIQ AL- (1899-1983)

Écrit par :  Sayed Attia ABUL NAGA

… *Historien et homme d'État algérien, né en Tunisie ; il a fait ses études supérieures à al-Zaytūna de 1913 à 1915. Al-Madanī prend part au mouvement nationaliste tunisien à ses débuts et compte parmi les fondateurs du parti du Destour. Exilé en Algérie en 1924, il milite avec les ulémas algériens. Rédacteur politique de la revue Al-Shihāb (… Lire la suite
MIMOUNI RACHID (1945-1995)

Écrit par :  Jean-Louis JOUBERT

… Né le 20 novembre 1945 à Boudouaou,* à 30 kilomètres d'Alger, dans une famille de petits paysans, Rachid Mimouni obtient une licence de chimie, puis se consacre à son métier d'enseignant dans une école de commerce d'Alger. Son premier roman, Le printemps n'en sera que plus beau (1978), publié en Algérie, raconte, dans une construction… Lire la suite
SAINT-SIMON CLAUDE HENRI DE ROUVROY comte de (1760-1825) ET SAINT-SIMONISME

Écrit par :  Pierre GUIRALErnest LABROUSSE

Dans le chapitre "Le saint-simonisme hors de France"  : …  de 150 000 francs, mais avant tout réalisation saint-simonienne. Autre terrain d'élection : l'*Algérie, dont la conquête se fait difficilement. Enfantin, qui a obtenu du gouvernement de Louis-Philippe une mission officielle, publie en 1843 un ouvrage en deux volumes sur la Colonisation de l'Algérie. L'année suivante, le journal L'Lire la suite
SALAN RAOUL (1899-1984)

Écrit par :  Jean PLANCHAIS

… dont les convictions républicaines sont connues, pour prendre, en novembre 1956, le commandement en *Algérie. Les milieux « ultras » de l'Algérie française voient en lui l'exécutant d'une politique d'abandon. Le 16 janvier 1957, deux obus de bazooka tuent, dans le bureau du commandant en chef, un de ses adjoints, le commandant Rodier. Cependant, le… Lire la suite
AFRIQUE ROMAINE

Écrit par :  Noureddine HARRAZIClaude NICOLET

Dans le chapitre "Archéologie et art"  : …  la longévité de ces travaux puisqu'on en retrouve des mentions chez certains auteurs musulmans. *Des traces d'opérations analogues ont été repérées dans l'Est algérien. L'étude de ces réseaux est révélatrice des modes d'occupation du territoire et des éléments nécessaires à cette occupation. Aussi peut-on affirmer que la route Carthage-Sicca… Lire la suite
CIXOUS HÉLÈNE (1937- )

Écrit par :  Bertrand LECLAIR

Dans le chapitre "Enfances algériennes"  : …  allemande exilée et d'un médecin juif algérien un temps interdit d'exercice par les lois de Vichy,* Hélène Cixous a renoué, à partir de Si près (2007), avec l'histoire de l'Algérie, où sa mère a continué d'exercer le métier de sage-femme jusqu'en1971, et qu'elle-même a quittée en 1955 (elle n'y retournera qu'en 2005) pour suivre ses… Lire la suite
EBERHARDT ISABELLE (1877-1904)

Écrit par :  Aliette ARMEL

… d'Augustin qui s'engage dans la Légion étrangère, elle devra souvent venir au secours de son frère. *En 1897, elle séjourne à Bône, en Algérie, et se lie d'amitié avec Ali Abdul Wahad, jeune aristocrate tunisien. Il l'a découverte sur une photographie où elle apparaît en marin et est décrite comme « un jeune écrivain slave qui, ayant embrassé la foi… Lire la suite
GLANGEAUD LOUIS (1903-1986)

Écrit par :  Maurice MATTAUERJacques-Louis MERCIER

…  entreprit ses premières recherches géologiques en 1925, dans les montagnes de la zone littorale d'*Algérie. À cette époque commençait en France une réaction « antinappiste » qui devait durer plus de vingt ans et qui contestait la découverte des nappes alpines, vastes panneaux rocheux ayant subi des déplacements horizontaux de plusieurs centaines… Lire la suite
MANDOUZE ANDRÉ (1916-2006)

Écrit par :  Jean-Claude PETIT

… 1946 commence la deuxième séquence de cette existence peu banale. Nommé professeur de latin à Alger,* Mandouze ne tarde pas à épouser la cause de l'Algérie indépendante. Dès 1947, il dénonce le « mythe des trois départements français », puis il fonde, en 1950, la revue Conscience algérienne, revue contre la colonisation, pour une Algérie… Lire la suite
NEDJMA, livre de Kateb Yacine

Écrit par :  Jean-Louis JOUBERT

KatebYacine *Dès sa publication, en 1956, en pleine guerre d'Algérie, Nedjma s'est imposé comme le roman fondateur de la littérature algérienne moderne. Écrit pour l'essentiel avant le 1er novembre 1954, date du déclenchement de l'insurrection, il a été lu comme une somme sur lLire la suite
SANSAL BOUALEM (1949- )

Écrit par :  Denise BRAHIMI

… *Né à Theniet el Had (Algérie), Boualem Sansal a vécu une partie de son enfance dans le quartier Belcourt d’Alger, un trait commun avec Albert Camus. L’écrivain n’a évoqué ces faits que tardivement, dans son sixième roman, Rue Darwin (2011). Malgré le caractère très exubérant et apparemment extroverti de son écriture, il était resté très… Lire la suite
CRÉMIEUX ISAAC MOÏSE dit ADOLPHE (1796-1880)

Écrit par :  Paul CLAUDEL

… *Né à Nîmes dans une famille juive de négociants en soie originaires du Comtat Venaissin, Crémieux voit son père, ancien Jacobin, devenir bonapartiste sous la Restauration. Le jeune Isaac, dont le prénom a été francisé par son père en Adolphe, est brillamment reçu au barreau de Nîmes en 1817. Il acquiert très vite une grande notoriété dans la… Lire la suite
DEUXIÈME RÉPUBLIQUE

Écrit par :  André Jean TUDESQ

Dans le chapitre "La préparation du coup d'État"  : …  le 13 novembre. Le président se présente désormais comme le « champion de la démocratie ». *L'expédition de Kabylie en Algérie quelques mois plus tôt avait permis de mettre en valeur le général de Saint-Arnaud et des officiers réputés à la fois antiparlementaires et antisocialistes comme Pélissier et Bosquet. À son retour, Saint-Arnaud… Lire la suite
DJAOUT TAHAR (1954-1993)

Écrit par :  Jean-Louis JOUBERT

… *Victime le 26 mai 1993 d'un attentat — deux balles dans la tête, tirées à bout portant,  —, l'écrivain algérien Tahar Djaout est mort le 2 juin à Alger. Son décès a suscité la plus grande consternation : journaliste à l'hebdomadaire Algérie-Actualité, puis rédacteur en chef de Ruptures, qu'il avait contribué à fonder au début de… Lire la suite
ÉTIENNE BRUNO (1937-2009)

Écrit par :  Franck FREGOSI

…  monde arabe et de l'islam que les fausses certitudes sur la laïcité ou le « modèle républicain ». *Universitaire engagé, Bruno Étienne a accompagné les premiers pas de la jeune République algérienne (Algérie, cultures et révolution, 1976). Il n'hésite pourtant pas à dénoncer le parti-État du F.L.N. et son complexe militaro-industriel, la… Lire la suite
EXPLORATIONS

Écrit par :  Jean-Louis MIÈGE

Dans le chapitre "De l'exploration scientifique à l'exploration impérialiste"  : …  (en trois volumes, Paris, 1831-1838), mériterait de sortir de l'oubli. La Commission scientifique* de l'Algérie, constituée en 1839, montre plus étroitement les liens établis entre la recherche, les découvertes et l'impérialisme. Animée par Edmond Pellissier de Raynaud, excellent connaisseur du monde arabe, qui publia, dès 1836, avec ses Lire la suite
HAFSIDES

Écrit par :  Robert MANTRAN

… *Au début du xiiie siècle, le Maghreb était encore soumis à la domination unique des souverains almohades du Maroc qui déléguaient une partie de leurs pouvoirs à des gouverneurs. Celui de l'Ifrīqiyya (c'est-à-dire la Tunisie actuelle, l'Algérie orientale et la Tripolitaine) fut, de 1207 à 1221, Abou Mohammed b. Abī Hafs, fils du… Lire la suite
JUILLET MONARCHIE DE

Écrit par :  André Jean TUDESQ

Dans le chapitre "Le ministère Soult-Guizot (1840-1848)"  : …  de la liberté d'enseignement en vue d'entraver le ralliement du clergé catholique à Louis-Philippe, *par les lenteurs de la conquête en Algérie (depuis novembre 1839, Abd el-Kader a proclamé la guerre sainte contre les Français), le gouvernement se maintient. Il le doit à l'appui du roi, à celui des Chambres malgré la faible majorité dont il dispose… Lire la suite
MAC-MAHON MARIE EDME PATRICE MAURICE DE, duc de Magenta (1808-1893)

Écrit par :  Joël SCHMIDT

… *Maréchal de France et président de la République, Mac-Mahon a suscité bien des traits d'ironie et on lui a attribué — à tort ou à raison — un certain nombre de propos ou de formules propres à le déconsidérer. Il est vrai que Mac-Mahon n'était pas préparé à une carrière militaire et politique qui fut, pendant un demi-siècle, ponctuée d'événements et… Lire la suite
MOZABITES

Écrit par :  Charles-Robert AGERON

Les Mozabites, population du sud de l'*Algérie évaluée au début des années quatre-vingt à quatre-vingt-dix mille individus, se définissent essentiellement par leur habitat géographique, le Mzab, et par leur doctrine religieuse : aux yeux des musulmans orthodoxes, ce sont des membres de la secte ibāḍite… Lire la suite
PÉTROLE - Géographie du pétrole

Écrit par :  Christophe BÉLORGEOT

Dans le chapitre "L'Afrique"  : …  de la production du continent africain provenait, dans les années 1970 et 1980, de sa partie Nord (*Algérie, Égypte et Libye essentiellement). En 1980, l'Afrique du Nord couvrait les deux tiers de la production du continent. Aujourd'hui, la percée des divers pays du golfe de Guinée permet d'avoir un équilibre entre Afrique du Nord (50 p. 100 du… Lire la suite
TERRORISME

Écrit par :  Gérard CHALIANDPierre DABEZIESSylvia PREUSS-LAUSSINOTTEJean SERVIER

Dans le chapitre "Mouvements minoritaires sans guérilla"  : …  par un contre-terrorisme d'État particulièrement brutal, a adopté des méthodes d'une rare barbarie. *Un nombre non négligeable d'islamistes algériens ont été entraînés en Afghanistan et font partie de réseaux transnationaux. Les actions les plus dramatiques de cette mouvance terroriste ont été le détournement à Alger, en décembre 1994, d'un avion d'… Lire la suite
AFRICAINS CINÉMAS

Écrit par :  Jean-Louis COMOLLI

… *L'histoire des cinémas africains se sépare difficilement de celle de la décolonisation. Il y eut d'abord des films de Blancs tournés en Afrique. Puis, à partir des années soixante, les nouveaux États africains ont été confrontés au problème de savoir quel rôle, quelle orientation, quels moyens donner au cinéma. Problème technique mais avant tout… Lire la suite
ALLEG HENRI (1921-2013)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

…  La Question, une résonance mondiale aux pratiques de torture des armées françaises en *Algérie. Sartre écrivit qu’il fit « triompher l’humanisme des victimes et des colonisés contre les violences déréglées de certains militaires », car son récit avait réuni, selon la formule d’Edgar Morin, « l’expérience du supplicié, la lucidité du… Lire la suite
BENDJEDID CHADLI (1929-2012)

Écrit par :  Melinda C. SHEPHERD

… Chadli *Bendjedid fut le troisième président de la République algérienne, de 1979 à 1992. Il mit en œuvre des réformes en faveur de la démocratie, promulgua une nouvelle Constitution et tenta d'organiser des élections législatives multipartites avant d'être renversé par l'armée. Chadli Bendjedid naît le 14 avril 1929 à Bouteldja, au nord-est de l'… Lire la suite
BONICHE LILI (1921-2008)

Écrit par :  Universalis

… Musicien et *chanteur algérien. Élie, dit Lili, Boniche, est né dans la casbah d'Alger et appartient à la communauté juive. Durant les années 1930, il s'initie auprès du maître Saoud l'Oranais à la pratique du oud et découvre les richesses de la musique arabo-andalouse. Il peut bientôt se produire en public. Loin de reprendre à la lettre le… Lire la suite
BOULMERKA HASSIBA (1968- )

Écrit par :  Pierre LAGRUE

…  olympique en 1992, elle fut érigée en symbole de l'émancipation de la femme arabe et musulmane *dans une Algérie alors en proie à la montée de l'islamisme radical, puis se vit menacée par les fondamentalistes et dut quitter Alger et s'installer en Europe pour pouvoir s'entraîner. Hassiba Boulmerka est née le 10 juillet 1968 à Constantine, dans… Lire la suite
BUGEAUD THOMAS ROBERT, marquis de la Piconnerie (1784-1849) duc d'Isly et maréchal de France

Écrit par :  André Jean TUDESQ

… *Issu d'une famille irlandaise qui avait émigré en France, Bugeaud s'engage dans l'armée en 1804, comme vélite, dans les grenadiers à pied de la garde impériale. Il est promu caporal à Austerlitz et blessé à Pultusk ; il combat ensuite en Espagne, où il devient capitaine sous les ordres du général Lamarque. Il met en déroute un régiment anglais, ce… Lire la suite
CONSTANTINE, anc. CIRTA

Écrit par :  Bouziane SEMMOUD

… *Troisième ville d'Algérie avec 475 000 habitants en 2005, première grande ville intérieure et métropole de l'Est algérien, Constantine a été à travers l'histoire la capitale la plus constante du Maghreb central (Al-Moghreb al-awsat). À la tête du royaume numide des Massyles, dès avant Massinissa (Cirta), principale cité romaine de Numidie, évêché… Lire la suite
FÉVRIER PAUL-ALBERT (1931-1991)

Écrit par :  Noël DUVAL

…  en Tunisie, et la découverte des mosaïques du Bardo. Puis son service militaire l'orienta vers *l'Algérie, en pleine guerre et dans des circonstances qui troublèrent profondément ce chrétien de gauche, par nature anticonformiste. Sans renier ses devoirs, il noua avec les adversaires du moment des liens qui subsistèrent jusqu'à sa mort. L'… Lire la suite
MASSU JACQUES (1908-2002)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

…  juin 1955, il dirige les parachutistes de l'expédition avortée de Suez en novembre 1956 avant que *la IVe République le nomme commandant militaire du département d'Alger et abandonne à sa 10e division parachutiste les pouvoirs de police, le 7 janvier 1957. Alors que le gouvernement refuse de parler de guerre, la bataille d'… Lire la suite
NEUWIRTH LUCIEN (1924-2013)

Écrit par :  François AUDIGIER

Dans le chapitre "Le gaulliste"  : …  Début 1958, il propose que l’Association des Français libres appelle au retour de De Gaulle, *puis part forcer le destin en Algérie après avoir informé le général de ses intentions. Lors des événements d’Alger de mai 1958 – qui verront l’accession au pouvoir du général de Gaulle –, Lucien Neuwirth, membre du Comité du salut public d’Alger et… Lire la suite
OULÉMAS, OULAMAS ou ULÉMAS

Écrit par :  Yvon LINANT DE BELLEFONDSGuy MONNOT

Dans le chapitre "L'Association des oulémas algériens"  : …  L'Association des oulémas *algériens n'a rien eu de comparable – quel que soit le point de vue auquel on se place – avec l'Aréopage d'Al-Azhar. Fondée en 1931 à Constantine par Abdel-Hamid ben Badis, elle groupait au début une dizaine de diplômés du Caire, de Damas et surtout de la Zaytūna de Tunis. Ses premiers fonds lui vinrent d'un riche… Lire la suite
PIERRE-BLOCH JEAN (1905-1999)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

… il travaille à la section non militaire du Bureau central de renseignements et d'action (B.C.R.A.), *puis gagne Alger pour retrouver des fonctions de député en 1943 avant d'être nommé commissaire adjoint à l'Intérieur auprès d'Emmanuel d'Astier, en 1944. Il gère les services d'Alger pendant qu'à Londres d'Astier et Georges Boris restent en contact… Lire la suite
PRINTEMPS ARABE ou RÉVOLUTIONS ARABES

Écrit par :  Philippe DROZ-VINCENT

Dans le chapitre "Désamorcer la contestation par des concessions "  : …  2011. Par ailleurs, d'autres États font preuve d'un activisme fort pour désamorcer la contestation. *Le régime algérien, par exemple, calme la contestation par l'annonce de mesures emblématiques, comme la levée de l'état d'urgence – un symbole de l'arbitraire du système répressif – en février 2011, et multiplie les annonces (lois plus libérales sur… Lire la suite
TRICOT BERNARD (1920-2000)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

…  en « conservateur intelligent » (Léo Hamon). Jurisconsulte du protectorat français en Tunisie, *il devint en 1959 le principal collaborateur de René Brouillet au secrétariat général de la présidence de la République pour les affaires algériennes ; il y suivit « les sentiers de la paix » et l'évolution de la pensée du général, de l'Algérie… Lire la suite
ABBAS FERHAT, ou 'ABBĀS FARHĀT (1899-1985)

Écrit par :  Claude LEFORT

… *Fils d'un fonctionnaire de l'administration coloniale, Ferhat Abbas reçoit une éducation française puis devient pharmacien à Sétif. Élu au conseil municipal de cette ville, il l'est ensuite au conseil général de Constantine. Il est alors partisan de l'assimilation de « l'élément indigène dans la société française ». Mais l'opposition des… Lire la suite
ALGER PRISE D' (1830)

Écrit par :  Sylvain VENAYRE

  *Le 5 juillet 1830, le dey d'Alger capitulait devant l'intervention militaire française, décidée par le roi Charles X à la suite d'une complexe histoire de créances dues par la France. La décision de transformer cette victoire militaire en point de départ d'une phase de colonisation ne fut pas immédiate. L'ancienne régence… Lire la suite
AMROUCHE JEAN (1906-1962)

Écrit par :  Universalis

… *Jean el-Mouhouv Amrouche est né à Ighil-Ali (Petite Kabylie). Peu de temps après sa naissance, sa famille, christianisée et francisée, émigre à Tunis. Après des études au collège Alaoui de cette ville, Jean Amrouche est reçu à l'École normale supérieure de Saint-Cloud ; il devient ensuite professeur à Sousse, puis à Bône et à Tunis. De 1934 à 1939… Lire la suite
BOUDIAF MOHAMED (1919-1992)

Écrit par :  François BURGAT

… *Le 14 janvier 1992, un homme de soixante-treize ans quitte à Kenitra, au Maroc, la direction d'une petite briqueterie et le semi-oubli d'un long exil pour retrouver les feux de la rampe politique algéroise. Cent soixante-cinq jours plus tard, le 29 juin 1992, Mohamed Boudiaf, né à M'sila (hauts plateaux de l'Est) tombe sous les balles de Boumarafi… Lire la suite
COMITÉ FRANÇAIS DE LIBÉRATION NATIONALE (C.F.L.N.)

Écrit par :  Armel MARIN

… *La première séance du Comité français de Libération nationale (C.F.L.N.), créé le 3 juin 1943, eut lieu le 4 juin à Alger, sous la coprésidence du général de Gaulle, représentant les Français de Londres, et du général Giraud, représentant ceux d'Alger. Il comportait cinq membres : général Catroux, général Georges, Massigli, Monnet, Philip. Le 7, il… Lire la suite
DES HOMMES ET DES DIEUX (X. Beauvois)

Écrit par :  Michel ESTÈVE

…  hommes et des dieux, grand prix du jury du festival de Cannes 2010, s'inspire librement d'un *fait historique qui bouleversa en son temps l'opinion publique internationale. Le 27 mars 1996, sept moines cisterciens français du monastère de Notre-Dame de l'Atlas, situé sur les sommets de l'atlas de Blida près du village de Tibéhirine, sont… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Sociologie

Écrit par :  Georges BALANDIER

Dans le chapitre "Les dissidences paysannes"  : …  expriment, en certains cas, par le recours à des procédures relevant du traditionalisme. Ainsi, en *Algérie, au moment des insurrections rurales postérieures à l'indépendance, dans les Aurès et en Kabylie. Une étude de J. Favret a montré les mécanismes opérant dans chacune de ces rébellions. Les paysans des Aurès emploient la violence, sur le… Lire la suite
FARÈS ABDERRAHMAN (1911-1991)

Écrit par :  Emile SCOTTO-LAVINA

… *Notaire à Koléa, conseiller général d'Alger, membre de la première Assemblée constituante française de 1946, membre puis président de l'Assemblée algérienne, Abderrahman Farès a été un des représentants les plus actifs de la bourgeoisie libérale algérienne. Imprégné de culture française, il est un moment regardé, en raison de son hostilité aux… Lire la suite
FOUCHET MAX-POL (1913-1980)

Écrit par :  Nadine VASSEUR

…  comme éthique. » Ces propos, sa vie entière les illustre. Né à Saint-Vaast-La-Hougue (Manche),* c'est à Alger que, dès après la guerre, il passe la première partie de sa vie. Il y fait ses études et y obtient le baccalauréat en 1930. C'est de cette époque que date sa rencontre avec Albert Camus. Il se lie d'amitié avec lui, et, comme lui,… Lire la suite
LIBÉRATION, France (1944-1946)

Écrit par :  Jean-Marie GUILLON

Dans le chapitre "Victoire"  : …  le 8 mai, à Berlin. Cette grandeur retrouvée ne s'accommode pas de l'abandon des colonies. En *Algérie, la répression des émeutes de Sétif, qui ont fait une centaine de morts parmi les Européens entre le 8 et le 12 mai 1945, se traduit en milliers de victimes dans la population autochtone. Aux Syriens qui réclament, comme les Libanais, la fin… Lire la suite
MATOUB LOUNÈS (1956-1998)

Écrit par :  Éliane AZOULAY

…  un jour / Et mes chants parmi vous célébreront à nouveau / Le printemps si cher à nos cœurs... » *Cet infatigable barde de la laïcité et de la culture berbère, qui a clamé sur tous les tons que seule la mort parviendrait à le faire taire, a été assassiné le 25 juin 1998, vraisemblablement par un commando islamiste, sur une route menant à Tizi… Lire la suite
ORAN-ARZEW

Écrit par :  Bouziane SEMMOUD

… *Malgré un passé urbain reconnu (25 000 hab. au xvie siècle mais seulement 9 000 en 1830), Oran doit au capitalisme colonial son essor économique et démographique (275 000 hab. en 1954) et l'assise de ses fonctions régionales. Nœud de convergence d'un réseau de communications dense et principal port de l'Ouest, elle drainait l'… Lire la suite
ALMORAVIDES

Écrit par :  Maxime RODINSON

Dans le chapitre "L'ascension"  : …  prend Fès (1069), où régnaient les Maġrāwa, puis Tlemcen, Oran et Ténès, et met le siège devant *Alger (1082). Il est sollicité de venir en aide aux musulmans d'Espagne, divisés en de multiples principautés (sous les reyes de taifas) et menacés par la Reconquista chrétienne. En 1085, en effet, Tolède est prise par Alphonse VI.… Lire la suite
ANNABA-EL HADJAR

Écrit par :  Bouziane SEMMOUD

… *Héritière de l'ancienne Hippo Regius, d'El Bouna Elhaditha et de Bône, Annaba, dont les 40 000 Européens représentaient 40  p. 100 des habitants en 1962, a dû son développement au cours de la période coloniale à un port spécialisé dans l'exportation de fer et de phosphates, drainés par rail du Sud-Est algérien, ainsi que des vins et des agrumes de… Lire la suite
DEY

Écrit par :  Robert MANTRAN

… *Déformation du mot turc dāyi̊, qui signifie « oncle maternel » et semble avoir été utilisé chez les Ottomans comme titre honorifique décerné aux marins qui se sont illustrés en combattant en Méditerranée. Par la suite, ce titre a désigné un officier de la milice des janissaires de Tunis et d'Alger. En 1590, une révolte de la milice amène l… Lire la suite
FELLAGHA

Écrit par :  Jean-Charles BLANC

… *C'est la forme bédouine fellāg (d'où fellāga) du mot arabe fallāq. La racine du mot est fleg, qui signifie « déflorer », « violer » ; ou encore stefleg : « prendre le maquis ». Le terme s'applique à ceux qui échappent à une sanction, aux condamnés, aux insoumis qui se regroupent et forment des bandes… Lire la suite
GIRAUD HENRI (1879-1949)

Écrit par :  Solange MARIN

… *Brillant officier d'infanterie pendant la Première Guerre mondiale, Henri Giraud participe ensuite à la guerre du Rif, puis devient professeur à l'École de guerre (1927-1929). Général en 1930, il retourne au Maroc. En 1936, il est gouverneur militaire de Metz et, en 1939, il commande la VIIe armée. Le 15 mai 1940, il est nommé à la tête… Lire la suite
LAVIGERIE CHARLES ALLEMAND- (1825-1892)

Écrit par :  Xavier de MONTCLOS

… *Cardinal français, archevêque d'Alger et de Carthage, fondateur des Pères blancs et des Sœurs blanches, Lavigerie se consacra principalement à l'évangélisation de l'Afrique et à l'amélioration des relations entre l'Église et l'État en France. Né à Bayonne dans une famille de fonctionnaires, il fit ses études ecclésiastiques au grand séminaire de… Lire la suite
MITIDJA

Écrit par :  Bouziane SEMMOUD

… *Vaste plaine sublittorale de 1 300 kilomètres carrés, plus ouverte à l'est, la Mitidja est bordée au nord par les basses collines du Sahel, plus basses encore à l'est d'Alger, et limitée au sud par la haute chaîne du Tell, véritable barrière naturelle enneigée une partie de l'année et franchie seulement par des gorges profondes (oued Djer, oued… Lire la suite
SERSOU

Écrit par :  Bouziane SEMMOUD

… *Assurant la transition entre l'Ouarsenis, montagne massive mais non infranchissable, et les Hautes Plaines algéro-oranaises, le Sersou est une plaine haute (de 800 à 1 000 m) mais suffisamment arrosée — près de 400 millimètres d'octobre à mai — pour autoriser une agriculture sèche, malgré une position méridionale à la limite de la zone aride, qui… Lire la suite
TASSILI DES AJJER

Écrit par :  Isabelle CRUCIFIX

… *Plateau désertique prolongeant le Hoggar vers le nord-est, le Tassili des Ajjer (ou Adjer) est parsemé de larges blocs gréseux et troué de gorges profondes. Au sud, il s'élève par gradins successifs jusqu'à une altitude voisine de 2 000 mètres ; du nord, il descend en pente douce vers Bordj Omar Idriss (anciennement Fort Flatters, ex-Temassinine,… Lire la suite
TELL ALGÉRIEN

Écrit par :  André PRENANT

… *Le terme arabe « tell » (hauteur) désigne au Maghreb toute la frange « utile » des reliefs proches du littoral, il s'oppose au Sahara (sahara : « désert ») incluant les Hautes Plaines steppiques. La tradition ne l'applique donc pas au Constantinois, où, entre montagnes méditerranéennes et désert, les Hautes Plaines et l'Aurès restent très… Lire la suite
TLEMCEN

Écrit par :  André PRENANT

… *Capitale du Maghreb central au ixe siècle puis du xiiie au xvie siècle et enfin incluse dans l'État turc d'Alger jusqu'au début du xixe siècle, Tlemcen n'est plus qu'une ville algérienne moyenne proche du Maroc. Son site originel, gradin de travertin au pied nord d'un… Lire la suite

Afficher la liste complète (91 références)

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.