Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

THERMODYNAMIQUE CHIMIQUE

Articles

  • THERMODYNAMIQUE - Thermodynamique chimique

    • Écrit par Pierre SOUCHAY
    • 7 192 mots
    • 3 médias

    On peut dire qu'au milieu du xixe siècle les bases fondamentales de la thermodynamique classique et de la théorie de l'énergie étaient établies grâce aux travaux de V. Hess, S. Carnot, J. R. von Mayer, J. P. Joule, R. J. E. Clausius, lord Kelvin. Les lois ainsi mises au jour contribuèrent puissamment...

  • ACTIVITÉ, chimie

    • Écrit par Dina SURDIN
    • 260 mots

    Grandeur introduite par G. N. Lewis, en 1907, pour exprimer les propriétés thermodynamiques des solutions. En effet, l'expression du potentiel chimique d'un composé dans une solution idéale, donné par la relation μ = kT ln N + μ0, où N représente la fraction molaire du composé,...

  • AFFINITÉ CHIMIQUE

    • Écrit par Paul GLANSDORFF
    • 1 166 mots

    La notion d'affinité chimique est relativement ancienne. On la rencontre déjà, bien que sous un aspect encore purement qualitatif, dans les spéculations des alchimistes sur la transmutation des métaux au Moyen Âge (Albert le Grand, 1193-1280). Quant au terme lui-même, il semble avoir été...

  • CALORIQUE

    • Écrit par Georges KAYAS
    • 376 mots

    Ancien nom de la chaleur considérée comme un fluide pondérable dérivant du feu platonicien. Passant à travers les parois des vases (à cause de l'acuité de ses arêtes et de ses sommets pointus), il provoquait, d'une part, la dilatation des corps (en s'insinuant entre leurs propres particules qu'il...

  • CATALYSE

    • Écrit par Henri Jean-Marie DOU, Jean-Eugène GERMAIN
    • 8 394 mots
    • 7 médias
    L'effet du catalyseur ne peut être que cinétique ; par définition, il se retrouve en effet intact en fin de réaction : sa présence ne peut donc modifier les grandeurs thermodynamiques caractéristiques (variations d'enthalpie ΔH0, d'enthalpie libre ΔG0) et la constante d'équilibre...
  • CINÉTIQUE CHIMIQUE

    • Écrit par Lucien SAJUS
    • 9 646 mots
    • 7 médias
    ...chimique, la première question est de savoir s'il est susceptible d'évolution et sous quelle influence. L'expérience a permis de dégager les lois de la «  thermodynamique chimique », dont nous ne retiendrons ici que la conclusion. Il existe une énergie potentielle chimique, que l'on peut calculer pour tout...
  • ÉLECTROCHIMIE

    • Écrit par Jacques SIMONET
    • 6 252 mots
    • 10 médias
    ...étape importante de l'électrochimie aux électrodes apparaît à la fin du xixe siècle, avec l'établissement par Walther Nernst d'une relation thermodynamique entre le potentiel pris par une électrode et le rapport des concentrations entre deux espèces réversiblement et rapidement transformées...
  • GÉNIE CHIMIQUE

    • Écrit par Henri ANGELINO, Henri GIBERT, Pierre PIGANIOL
    • 7 794 mots
    • 10 médias
    La connaissance des lois d'équilibre entre phases, par une analyse thermodynamique du système ou, tout simplement, par une série d'expériences, est fondamentale pour savoir si une séparation est possible ou non. L'examen des courbes d'équilibre permet d'apprécier a priori si l'opération unitaire...
  • IMMUNOCHIMIE

    • Écrit par Joseph ALOUF
    • 9 358 mots
    • 6 médias
    ...d'équilibre K, appelée aussi constante d'association intrinsèque, est, par définition, l'affinité intrinsèque de l'anticorps. Celle-ci a donc une définition thermodynamique quantitative précise. K, dénoté parfois Ka, a les dimensions d'un inverse de concentration, et s'exprime donc en litre/mole (L mol...
  • LE CHATELIER HENRY (1850-1936)

    • Écrit par Georges KAYAS
    • 287 mots

    Chimiste français né à Paris et mort à Miribel-les-Échelles (Isère). Élève de l'École polytechnique, puis de l'École des mines, Henry Le Chatelier travaille deux ans comme ingénieur avant d'être nommé professeur de chimie générale à l'École des mines, en 1877. Il y enseigne cette matière jusqu'en...

  • LIAISONS CHIMIQUES - Liaison hydrogène

    • Écrit par André JULG
    • 3 328 mots
    • 2 médias
    Du point de vue thermodynamique, l'association entre molécules se traduit essentiellement par une élévation des points de fusion et d'ébullition. L'eau et les alcools bouillent à des températures plus hautes que ce que leur masse moléculaire laisserait prévoir. Par exemple, pour...
  • MACROMOLÉCULES

    • Écrit par Michel FONTANILLE, Yves GNANOU, Marc LENG
    • 13 744 mots
    • 5 médias
    ...différence près que le volume molaire du soluté est très supérieur à celui du solvant, la description de ces interactions s'inscrit dans le cadre de la thermodynamique des solutions qui, de plus, stipule que la miscibilité de deux constituants est conditionnée par une énergie libre de mélange négative...
  • MÉTALLOGRAPHIE - Essais physico-chimiques

    • Écrit par Gérard BERANGER
    • 4 404 mots
    • 14 médias

    En métallurgie, les essais physico-chimiques visent à étudier, grâce à l'application des lois physiques, les propriétés physico-chimiques d'un matériau métallique dans des conditions données de milieu et de température. Ces essais présentent un double intérêt théorique et pratique, car ils sont utilisés...

  • OSTWALD WILHELM (1853-1932)

    • Écrit par Dina SURDIN
    • 286 mots
    • 1 média

    Physico-chimiste allemand, né à Riga (Lettonie) et mort à Grossbothen, près de Leipzig. Wilhelm Ostwald entre en 1871 à l'université de Dorpat (Estonie) et obtient son diplôme en 1875. La même année, il devient assistant en physique à Dorpat ; il garde ce poste jusqu'en 1881, date à laquelle il...

  • PROTÉINES - Structures

    • Écrit par Philippe BRION, Universalis, René LAFONT
    • 6 273 mots
    • 6 médias
    ...d'études théoriques et d'approches expérimentales a permis l'émergence, en 1995, d'un modèle unifié fondé sur la surface d'énergie effective de la protéine. Introduit par le physicien américain Peter Wolynes, ce modèle, en représentant le processus de repliement en termes de paysage énergétique et d'entonnoir...
  • SOLUTION ÉQUILIBRES EN

    • Écrit par Claude COLIN, Alain JARDY
    • 9 581 mots
    • 16 médias
    ...le faraday (96 485 coulombs) ; n est le nombre d'électrons mis en jeu, E0 le potentiel normal du système oxydoréducteur considéré, grandeur thermodynamique caractéristique de celui-ci (comme toute grandeur de cette nature, E0 est défini par rapport à une origine arbitraire) ; par convention,...
  • THERMODYNAMIQUE - Lois fondamentales

    • Écrit par Paul GLANSDORFF, Ilya PRIGOGINE
    • 3 688 mots
    • 5 médias
    De même, lorsque les masses mγ sont engagées dans une réaction chimique du type :
    où les νγ sont les coefficients et où les Mγ sont les masses molaires des constituants (γ = 1 à c), la contribution chimique à la production d'entropie conduit à la forme bilinéaire :
    où la grandeur...