Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PITTORESQUE, art et esthétique

Articles

  • PITTORESQUE, art et esthétique

    • Écrit par Monique MOSSER
    • 1 649 mots
    • 2 médias

    Si le mot pittoresque (de l'italien pittoresco) apparaît en France en 1708 (il ne fut admis par l'Académie qu'en 1732), il qualifie à l'origine « une composition dont le coup d'œil fait un grand effet », c'est-à-dire qui répond aux canons de l'harmonie classique (abbé Du Bos, ...

  • ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Aquarelle

    • Écrit par Jacques CARRÉ
    • 3 840 mots
    • 2 médias
    ...entre les aquarellistes et leurs clients semble donc caractériser la seconde moitié du xviiie siècle en Angleterre. Les uns et les autres sont, en outre, influencés par l'esthétique du pittoresque, définie notamment par William Gilpin (Observations Relative Chiefly to Picturesque Beauty, in Several...
  • ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Architecture

    • Écrit par Monique MOSSER
    • 7 827 mots
    • 30 médias
    ...d'architectures ». Sa rencontre avec Humphry Repton, le théoricien du jardin paysager, l'amena à mettre en pratique, de 1796 à 1802, la doctrine du pittoresque qui avait été précédemment illustrée par Richard Payne Knight et Uvedale Price. Ses architectures, maisons de campagne, fabriques de jardins,...
  • BONINGTON RICHARD PARKES (1802-1828)

    • Écrit par Pierre GEORGEL
    • 977 mots
    • 2 médias

    Peintre anglais, contemporain de la grande génération de peintres romantiques français, Bonington exerça sur elle une influence originale et considérable, et contribua plus que personne à l'initier aux formules de la peinture romantique anglaise, mises au point un quart de siècle plus tôt...

  • ROMANTISME

    • Écrit par Henri PEYRE, Henri ZERNER
    • 22 170 mots
    • 24 médias
    La sculpture s'est le plus souvent appuyée à la fois sur les allusions littéraires et sur le « pittoresque », c'est-à-dire, essentiellement, l'effet du clair-obscur, pour se donner un aspect « romantique ». Au fond, il faut attendre Auguste Rodin (1840-1917) pour que la sculpture...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

    • Écrit par Claude MASSU
    • 12 026 mots
    • 9 médias
    ...l'architecte Ithiel Town, a construit dans le style néo-grec plusieurs capitoles d'État à Indianapolis (1831-1835) et à Raleigh, Caroline du Nord (1833-1840). Mais il a surtout, à partir du milieu du xixe siècle, contribué à répandre le goût du pittoresque pour les maisons et les cottages. De style néo-gothique...
  • ILLUSTRATION

    • Écrit par Ségolène LE MEN, Constance MORÉTEAU
    • 9 135 mots
    • 11 médias
    ...par eux-mêmes (1841-1842), Le Diable à Paris (1845-1846), Les Scènes de la vie privée et publique des animaux (1841-1842) pour le type ; le voyage pittoresque (illustré de lithographies) pour le site ; l'œuvre littéraire, surtout le roman, pour la scène. Les artistes se spécialisent parfois dans une...
  • JARDINS - Esthétique et philosophie

    • Écrit par Catherine CHOMARAT-RUIZ
    • 3 586 mots
    ...telle sorte que les fermiers vendent mieux leurs récoltes. Dès le premier chapitre de son traité, De la composition des paysages (1777), il préconise « l'effet pittoresque » car « c'est en poète et en peintre qu'il faut composer des paysages, afin d'intéresser tout à la fois l'œil et l'esprit ». Rappelons,...
  • LATROBE BENJAMIN HENRY (1764-1820)

    • Écrit par Yve-Alain BOIS
    • 253 mots

    Architecte américain d'origine anglaise, Latrobe est le premier grand représentant américain d'un style auquel se mesurera toute l'architecture moderne, soit pour le contester radicalement, soit pour l'englober et le « dépasser » : le néo-classicisme ou, plus précisément,...

  • LEDOUX CLAUDE NICOLAS (1736-1806)

    • Écrit par Daniel RABREAU
    • 2 333 mots
    • 1 média
    ...c'est-à-dire doués d'une inspiration vertueuse. « Vous qui voulez devenir architecte, commencez par être peintre », écrit-il pour justifier l'esthétique du pittoresque qui transfigure, par l'évocation du clair-obscur et des pictogrammes stylisés, les métamorphoses du goût « à la grecque » de ses débuts dans...
  • NASH JOHN (1752-1835)

    • Écrit par Monique MOSSER
    • 1 262 mots
    • 4 médias

    Étrange destinée que celle de John Nash qui devint sur le tard l'architecte favori du régent (futur George IV), puis connut la disgrâce, marqua profondément le paysage urbain de la capitale anglaise, mais fut l'objet d'acerbes critiques et dont l'œuvre disparate et inspirée divise encore les...

  • ORIENTALISME, art et littérature

    • Écrit par Daniel-Henri PAGEAUX, Christine PELTRE
    • 10 996 mots
    • 8 médias
    ...description du décor n'est pas ignorée. Ainsi Antoine Ignace Melling (1763-1831) s'est-il essentiellement attaché aux vues de la ville dans son Voyage pittoresque de Constantinople et des rives du Bosphore. Publié en 1819, c'est un des ouvrages qui installent durablement la faveur pour l'Orient (il avait...
  • PINEAU NICOLAS (1684-1754)

    • Écrit par Colombe SAMOYAULT-VERLET
    • 447 mots

    Sculpteur et décorateur issu d'une famille d'artistes français des xviie et xviiie siècles. Nicolas Pineau n'avait pas dix ans à la mort de son père Jean (1652-1694), sculpteur du roi, qui travailla à Versailles et dans les différents châteaux de la Couronne, mais il n'en reçut pas...

  • PRICE UVEDALE (1747-1829)

    • Écrit par Universalis
    • 380 mots

    Architecte de paysage anglais, né en 1747, mort le 14 septembre 1829 à Foxley, dans le Herefordshire.

    Riche propriétaire terrien, Uvedale Price est passionné par le paysagisme tout comme son ami et voisin Richard Payne Knight. S'opposant à l'académisme dominant, ils lancent, en 1794, le mouvement...