LATROBE BENJAMIN HENRY (1764-1820)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte américain d'origine anglaise, Latrobe est le premier grand représentant américain d'un style auquel se mesurera toute l'architecture moderne, soit pour le contester radicalement, soit pour l'englober et le « dépasser » : le néo-classicisme ou, plus précisément, le « classicisme romantique ». Né en Angleterre, où Latrobe a reçu sa formation architecturale, ce « style » marque l'avènement du « pittoresque » (c'est l'époque du gothic revival), c'est-à-dire d'un certain asservissement à l'histoire et d'une certaine liberté prise par rapport à l'histoire. Il s'agissait d'imiter certains styles, ionique, dorique, gothique ou palladien, en les adaptant, sans tenir compte du contexte historique qui les avait produits et sans penser leur inscription dans la réalité de l'époque (xixe s.). Ce style a une double signification, idéologique (la répétition, le stéréotype, l'emphase du grand mot : histoire) et disséminatrice (sortie hors du contexte, collage), bien représentative de la prise du pouvoir par la bourgeoisie (qui veut elle aussi ses beaux monuments). Latrobe se fait connaître par une banque, en forme de temple ionique, à Philadelphie (1798) ; ses œuvres les plus célèbres sont la cathédrale catholique de Baltimore et le Capitole de Washington. Avant 1800, Latrobe a semé aux États-Unis le grain du néo-classicisme qui allait devenir le style officiel américain.

—  Yve-Alain BOIS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LATROBE BENJAMIN HENRY (1764-1820)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La nouvelle Athènes »  : […] Bien que Thomas Jefferson se soit fait le propagandiste de l'architecture romaine, c'est le style néo-grec qui s'est imposé dans l'architecture publique et même privée de la première moitié du xix e  siècle. Évoquant la démocratie athénienne dont la jeune république se réclamait et dont elle entendait poursuivre les idéaux politiques, le Greek Revival a pu faire figure de style national américain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_15315

STRICKLAND WILLIAM (1788-1854)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 452 mots

Architecte et ingénieur américain, né en 1788 à Navesink, dans le New Jersey, mort le 6 avril 1854 à Nashville, dans le Tennessee. William Strickland se fait d'abord connaître comme peintre de décors de théâtre ; bien qu'il ait déjà suivi une formation en architecture auprès de Benjamin Latrobe de 1803 à 1805. En 1810, il conçoit le Masonic Temple à Philadelphie. S'éloignant de son maître, qui ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-strickland/#i_15315

Pour citer l’article

Yve-Alain BOIS, « LATROBE BENJAMIN HENRY - (1764-1820) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-henry-latrobe/