FONCTIONS EXÉCUTIVES, psychologie

Articles principaux

  • CERVEAU ET FONCTIONNEMENT EXÉCUTIF

    • Écrit par Fabienne COLLETTE
    • 5 941 mots

    Le fonctionnement exécutif renvoie à un ensemble de processus cognitifs dont le rôle principal est de faciliter l’adaptation de la personne aux situations nouvelles et/ou complexes, en particulier lorsque les habiletés cognitives « surapprises » ne sont plus suffisantes. L’identification des substrats[...]

  • DÉVELOPPEMENT DES FONCTIONS EXÉCUTIVES (psychologie)

    • Écrit par Olivier HOUDÉ
    • 7 025 mots

    Les fonctions exécutives (F.E.) sont des capacités du cortex préfrontal, à l’avant du cerveau, et plus exactement d’un circuit pariéto-frontal, qui contrôlent l’exécution des conduites, le choix des stratégies, la prise de décision. Les trois principales F.E. sont la mémoire de travail,[...]

Articles associés

  • EMPATHIE

    • Écrit par Jean DECETY
    • 7 682 mots
    [...]de prise de perspective est une compétence liée au raisonnement social et partage en grande partie des mécanismes identiques à ceux (en particulier les fonctions exécutives du cortex préfrontal) impliqués dans la théorie de l’esprit. De nombreuses études empiriques montrent que la prise de perspective[...]
  • INHIBITION (psychologie)

    • Écrit par Olivier HOUDÉ
    • 7 276 mots
    • 1 média

    L’inhibition est une forme de contrôle qui nous permet de résister aux habitudes ou automatismes, aux tentations, distractions ou interférences. L’idée selon laquelle l’inhibition est un processus central de l’adaptation n’est pas nouvelle dans les sciences de l’esprit et du cerveau, mais elle a connu[...]

  • MÉMOIRE CHEZ L'ENFANT

    • Écrit par Francis EUSTACHE
    • 13 494 mots
    [...]comme un nouvel apprentissage ou la résolution d’un problème. Cette mémoire sollicite différents processus complexes, de haut niveau d’intégration, nommés fonctions exécutives, qui jouent un rôle de coordination et de contrôle dans les apprentissages. Celles-ci sont mobilisées dès que l’enfant doit maintenir[...]
  • MÉMOIRE

    • Écrit par Francis EUSTACHE
    • 23 455 mots
    • 1 média
    [...], ou le cortex cingulaire antérieur. Avec le gyrus frontal inférieur gauche, ces structures pourraient représenter le réseau cérébral sous-tendant les fonctions exécutives générales nécessaires lors de la récupération d’informations en mémoire sémantique. Le cortex temporal externe et le cortex associatif[...]
  • NEUROSCIENCES COGNITIVES ET SOMMEIL

    • Écrit par Philippe PEIGNEUX
    • 7 683 mots
    [...]sommeil aiguë (nuit blanche) est associée à des chutes parfois spectaculaires de la performance cognitive pendant la journée suivante. Principalement, les fonctions attentionnelles et exécutives sont touchées, les troubles de la vigilance (la capacité à maintenir son attention pour une longue durée dans[...]
  • PETITE ENFANCE ET DÉBUTS DE LA PENSÉE

    • Écrit par Roger LÉCUYER
    • 7 431 mots
    [...]? Parce qu’il faut pour cela planifier une suite de gestes, ce qu’il ne sait pas faire. Il y a une grosse différence entre savoirs et savoir-faire et les « fonctions exécutives » jouent un rôle important. Le retard du bébé humain sur d’autres espèces dans le développement moteur rend difficile l’accès[...]
  • PSYCHOLOGIE COGNITIVE

    • Écrit par Michel DENIS
    • 26 105 mots
    Il est juste également de mentionner le vaste domaine des fonctions exécutives, incluant, entre autres, la planification, l'apprentissage de règles, l'attention sélective, ainsi que l'inhibition, comme capacité pour l'individu de réfréner l'émergence de réponses automatiques ou impulsives non pertinentes[...]
  • PSYCHOLOGIE DE LA CRÉATIVITÉ

    • Écrit par Maud BESANÇON, Todd LUBART
    • 6 929 mots
    [...]fonction des facteurs cognitifs, conatifs, émotionnels et environnementaux. Les facteurs cognitifs font référence aux traitements d’informations (comme la flexibilité, la pensée métaphorique) ou aux connaissances acquises. Les facteurs conatifs englobent les traits de personnalité (comme[...]
  • PSYCHOLOGIE DU MENSONGE

    • Écrit par Claudine BILAND, Jacques PY
    • 11 102 mots
    Un courant de recherche récent a porté sur la surcharge cognitive qui accompagne le fait d’avoir à mentir. En effet, si le mensonge active des émotions, il contraint également l’émetteur à un effort cognitif intense. Celui qui ment doit rester concentré sur le mensonge qu’il profère, ne pas se trahir[...]
  • TROUBLE DÉFICIT DE L'ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ (TDAH)

    • Écrit par Marc-Antoine CROCQ
    • 16 615 mots
    [...]cérébrale et en génétique ont conduit à considérer le TDAH comme une affection en partie génétique, avec un substratum neurodéveloppemental, entraînant des déficiences des fonctions exécutives. Des psychologues comme Russell Barkley (2010) et Thomas E. Brown (2017) ont décrit l’existence d’un syndrome complexe[...]
  • TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT

    • Écrit par Bernadette ROGÉ
    • 8 579 mots

    Les troubles du développement constituent un ensemble hétérogène de désordres qui se manifestent précocement par des difficultés globales d’adaptation ou par des problèmes plus circonscrits d’apprentissage ou de comportement. Ces troubles perturbent l’évolution du jeune enfant et induisent[...]