CHANGES CONTRÔLE DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mesures prises par un gouvernement pour réglementer l'achat et la vente de monnaies étrangères par ses ressortissants. C'est à la suite des grands déséquilibres économiques et financiers provoqués par la Première Guerre mondiale que de nombreux États ont été amenés à limiter, voire à supprimer, la liberté des transactions en monnaies étrangères. Ces restrictions répondent à plusieurs buts.

– Sur le plan financier : empêcher les achats excessifs de monnaie étrangère de contribuer à la dépréciation de la monnaie nationale et d'aggraver le déficit de la balance des paiements.

– Sur le plan économique : entraver les importations de produits susceptibles de concurrencer l'industrie nationale, et réserver les achats de devises étrangères au règlement des importations jugées les plus utiles et les plus urgentes (biens d'équipement, matières premières, par exemple).

– Sur le plan de la fiscalité : empêcher l'évasion des capitaux et des revenus taxables.

Le contrôle des changes s'exerce par plusieurs procédés :

– interdiction ou limitation de tout achat de monnaie étrangère qui n'est pas justifié par le règlement d'une importation autorisée ;

– présentation à l'autorité compétente des documents établissant la réalité de l'importation ; après vérification, l'importateur effectue le règlement dans sa propre monnaie, et obligatoirement dans une banque qui assurera ensuite le transfert au vendeur étranger ;

– obligation pour l'exportateur, ou pour le créancier de tous autres revenus provenant de l'étranger, de « rapatrier » les fonds, c'est-à-dire de les faire verser à une banque qui le réglera en monnaie du pays ;

– interdiction ou limitation de toute exportation de billets de banque, et obligation de vendre à une banque, en rentrant dans le pays, les billets étrangers que l'on détient ;

– restrictions ou conditions imposées à l'exportation des revenus provenant d'investissements faits dans le pays par des étrangers.

Ces réglementations relatives au « change » ou aux « devises », c'est-à-dire aux instruments de paiement en papier (b [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : licencié en droit, diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes, professeur à la faculté libre, autonome et cogérée d'économie et de droit, Paris

Classification

Autres références

«  CHANGES CONTRÔLE DES  » est également traité dans :

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes »  : […] À partir de 1978, on assiste à une nouvelle impulsion pour réaliser l'union monétaire. Malgré l'échec du serpent, les efforts de création d'une zone de stabilité monétaire ne sont pas découragés. Aux yeux des autorités, l'expérience du début des années 1970 « montre que l'union économique est au moins aussi difficile à réaliser, sinon plus, que l'union monétaire et qu'il convient surtout de mener […] Lire la suite

CHANGES MULTIPLES SYSTÈME DES

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 499 mots

La multiplicité des taux de change ne doit pas être confondue avec leur variabilité qui a lieu librement ou entre des parités limites, selon la situation du marché sur lequel s'échangent les devises ; ils varient également suivant qu'il s'agit d'opérations au comptant ou à terme. Mais on ne peut parler de taux de change multiples que lorsqu'il existe, dans un pays donné, plusieurs modalités différ […] Lire la suite

COMMERCE INTERNATIONAL - Politique du commerce extérieur

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 7 532 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les marchés publics et les politiques de change »  : […] Les marchés publics, c'est-à-dire proposés par l'État et les collectivités publiques d'un pays, sont réservés, en général, aux entreprises nationales, les firmes étrangères étant écartées, quelles que soient leurs conditions de prix. Il y a bien là action discriminatoire. La protection peut reposer également sur la politique de gestion du taux de change. En dévaluant la monnaie nationale ou en la […] Lire la suite

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 774 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Escalade protectionniste, ruptures monétaires, crises financières »  : […] La dislocation de l'économie mondiale après 1930 résulte d'abord de la montée du protectionnisme, qui dépasse tous les prédédents historiques. D'abord, par la rapidité de sa diffusion, selon une dynamique à la fois intersectorielle (toute « protection » accordée à un secteur en difficulté déclenche les revendications d'autres secteurs, qui réclament des avantages équivalents) et internationale, à […] Lire la suite

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

Dans le chapitre « La prévention des crises financières »  : […] Les principales mesures proposées pour assurer la prévention des crises sont les suivantes : – Améliorer la qualité de l'information : les crises des pays émergents dans les années 1990 et de la Grèce en 2009 ont montré que la communauté financière internationale était mal informée de la situation exacte de ces pays. C'est la découverte de l'état critique des banques et des finances extérieures d […] Lire la suite

FIN DU CONTRÔLE DES CHANGES EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 293 mots

Le 1 er  juillet 1990 devait marquer le début de la première phase du rapport Delors, publié en avril 1989, prévoyant la libéralisation complète du marché des capitaux dans huit pays de la C.E.E., avec un délai supplémentaire jusqu'à décembre pour l'Irlande, l'Espagne, le Portugal et la Grèce. C'est la première étape de l'Union économique et monétaire qui impose aux États membres d'adopter des mes […] Lire la suite

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le franc flexible »  : […] La France n'en vient à l'indispensable dévaluation qu'en 1936, à l'avènement du gouvernement de Front populaire. La reflation est enfin à l'ordre du jour. Elle intervient malheureusement trop tard, car la conjoncture est déjà à la hausse et la mise en œuvre des mesures sociales est mal financée. Dans un climat de panique financière et d'exode des capitaux, pire qu'en 1924, la France tente d'obten […] Lire la suite

MONDIALISATION - Histoire de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Bertrand BLANCHETON, 
  • Universalis
  •  • 4 009 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Ouverture - fermeture »  : […] A partir du milieu du xix e  siècle, des avancées décisives sont réalisées dans le domaine de la transmission instantanée de l'information. Morse invente le télégraphe en 1844 et, dès 1851, un premier câble transmanche est posé ; en 1913, la longueur des réseaux télégraphiques représente déjà onze fois le tour de la Terre. L'essor du téléphone (Bell, 1875) amplifie ce mouvement. Ces avancées tech […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Julien VERCUEIL
  •  • 5 350 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le retour de la croissance en Russie »  : […] L’insuffisance des recettes fiscales et une politique monétaire excessivement stricte ont bientôt raison des capacités financières de l’État. Déstabilisé par la crise asiatique, qui provoque le retrait des capitaux des marchés émergents, le rouble est attaqué. Le 17 août 1998, le gouvernement cesse de soutenir le taux de change du rouble et annonce un défaut partiel sur la dette souveraine. La cr […] Lire la suite

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  • , Universalis
  •  • 7 202 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La livre flottante et dirigée »  : […] En 1931, le rapport Macmillan révèle l'illiquidité de la position de trésorerie internationale de l'Angleterre : 250 à 300 millions de créances en livres étrangères ne sont couvertes que par une réserve métallique inférieure à 150 millions. L'économie s'enfonce dans la dépression, qui est aggravée par la transmission de la crise boursière et bancaire des États-Unis après 1929. Le gouvernement cho […] Lire la suite

Les derniers événements

Malaisie. Crise politique après l'éviction du vice-Premier ministre Anwar Ibrahim. 1er-22 septembre 1998

Le 1er, devant les développements de la crise financière qui secoue l'Asie, le Premier ministre Mahathir Mohamad impose le contrôle des changes et une parité fixe à la monnaie nationale afin d'« isoler [l'économie] des spéculateurs ». Le 2, le chef du gouvernement limoge […] Lire la suite

Russie. Difficile installation du gouvernement d'Evgueni Primakov. 1er-24 septembre 1998

éléments de son programme économique. Il annonce le renforcement du contrôle des changes, le rétablissement d'un monopole d'État sur la production et la vente des alcools forts, le versement régulier, à compter d'octobre, des salaires et des retraites et une diminution de la pression fiscale. Les communistes, notamment, préconisent le recours à une émission monétaire et aux nationalisations. […] Lire la suite

France. Suppression du contrôle des changes. 12 décembre 1989

Pierre Bérégovoy annonce la levée totale du contrôle des changes. Applicable dès le 1er janvier 1990, soit avec six mois d'avance sur la date prévue par les accords européens, cette mesure ne concerne que les particuliers puisque, depuis trois ans, les restrictions qui pesaient sur les entreprises ont été progressivement supprimées. […] Lire la suite

France. Nouvelles mesures de libéralisation financière, mais forte baisse de la Bourse. 15-26 mai 1986

Le 15, Édouard Balladur annonce une « seconde phase de libéralisation de l'économie », comportant d'importantes mesures d'assouplissement du contrôle des changes ainsi qu'une réduction généralisée des taux d'intérêt pour inciter les entreprises à investir. Le 22, le Journal officiel […] Lire la suite

France. Dévaluation du franc et adoption d'un collectif budgétaire. 5-24 avril 1986

du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, le qualifie de « mauvais coup porté à la France ». Édouard Balladur annonce d'autre part des mesures économiques d'accompagnement, dont la libération partielle du contrôle des changes et des prix industriels. Le dimanche 13, Jacques Chirac réunit ses ministres à […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges BLUMBERG, « CHANGES CONTRÔLE DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/controle-des-changes/