ZAPOTÈQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'apogée de la culture zapotèque

À partir de 500 après J.-C., Teotihuacán se retire de Monte Albán et la culture zapotèque prend un élan nouveau. Plusieurs villes se développent dans les vallées centrales car Monte Albán a perdu le monopole du pouvoir régional. Cela implique une réorganisation politique. Les autres cités entament un processus de hiérarchisation et des communautés de deuxième rang telles que Lambityeco et Huijazoo accèdent à un statut supérieur. Le contrôle politique et religieux se manifeste par la présence, dans le centre de chacune des villes de l'époque, du même groupe d'édifices nommé par Winter (1977), à savoir templo-patio-adoratorio (temple-place-autel) ; le palais du dirigeant et le terrain du jeu de balle complétaient l'ensemble.

L'organisation sociale en est aussi modifiée puisque les grandes familles locales gagnent de plus en plus de pouvoir et, par conséquent, les relations de parenté – tant maternelles que paternelles – acquièrent de l'importance. Les femmes, autant que les hommes, peuvent figurer comme dirigeants, si elles appartiennent à l'élite qui établit des alliances matrimoniales avec les familles gouvernantes d'autres communautés. Si jadis les dirigeants recherchaient le monopole du pouvoir régional, désormais le rayonnement de la culture zapotèque s'appuie sur le maintien des relations d'égalité entre les différentes localités, ce qui évite le conflit et favorise le développement des arts et des sciences.

Une nouvelle vision religieuse est intégrée aux changements sociopolitiques. On note une uniformisation dans la représentation et le culte des divinités telles que Cocijo, le dieu de la pluie, et dans certaines manifestations artistiques comme les figurines en céramique, que le peuple pouvait posséder. Par contre, les pièces élaborées qui demandaient le concours de plusieurs artisans spécialisés étaient réservées aux membres de l'élite. L'expression du pouvoir zapotèque se manifeste dans l'art appliqué aux objets, ainsi qu'à l'architecture, dont les structures funéraires, de plus en plus grandes et luxueuses, sont un exemple. [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ZAPOTÈQUES  » est également traité dans :

MASQUES - Le masque en Amérique

  • Écrit par 
  • Christian DUVERGER
  •  • 3 653 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le masque dans l'Amérique préhispanique »  : […] Jusqu'à la conquête espagnole, la principale vocation du masque en Amérique a été d'ordre funéraire. C'est presque toujours dans des tombes que ce type d'objet a été rencontré. De Teotihuacán (Mexique central) proviennent des séries de masques célèbres : les formes stéréotypées ont été traitées par les artistes dans la serpentine, la néphrite, le basalte, la jadéite, l'albite, avec parfois des in […] Lire la suite

MIXTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA
  •  • 3 246 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle organisation politique »  : […] La disparition de Monte Alban, entité dominante de la vallée de Oaxaca voisine, entraîne des changements dès 750 après J.-C. À partir de cette date, on constate la formation de petites unités politiques – appelées señoríos  – qui marquent le début de l'étape des cités-États. Ce terme désigne un groupe de communautés organisées autour d'un centre recteur dans un territoire délimité, dont le pouvoir […] Lire la suite

MONTE ALBÁN

  • Écrit par 
  • Jacques SOUSTELLE
  •  • 329 mots
  •  • 2 médias

À deux kilomètres au sud-est de la ville actuelle d'Oaxaca, les vestiges de Monte Albán couvrent une superficie de 40 km 2 . Ce site a été occupé pendant deux mille cinq cents ans environ, depuis le ~ viii e siècle jusqu'à la conquête espagnole. La phase la plus ancienne (~ 700-~ 300) révèle la présence ou tout au moins une forte influence des Olmèques, dont le style marque les bas-reliefs connu […] Lire la suite

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 165 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le Préclassique récent, et la mise en place des grandes civilisations »  : […] Au cours du vi e  siècle avant J.-C., les cités olmèques déclinent ou sont abandonnées, ce qui n'implique d'ailleurs pas un dépeuplement régional. La civilisation olmèque cède la place à d'autres, qui vont faire fructifier ses innovations. Dans les plaines du Tabasco, continuent à prospérer des communautés, qui s'enrichissent de nouveaux apports. Le site de Tres Zapotes est occupé jusqu'au début […] Lire la suite

Pour citer l’article

Rosario ACOSTA, « ZAPOTÈQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/zapoteques/