ZAPOTÈQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Monte Albán, Oaxaca

Monte Albán, Oaxaca
Crédits : Robert Harding World Imagery/ Getty

photographie

Intérieur de la tombe d'un prince, Monte Albán

Intérieur de la tombe d'un prince, Monte Albán
Crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini

photographie


La fondation de Monte Albán

Selon Blanton (1978), les conflits régionaux étaient devenus si importants que, pour les résoudre, les habitants des diverses branches de la vallée auraient décidé l'instauration d'une capitale confédérale. Bien que les archéologues retiennent la date de 500 avant J.-C. comme étant celle de la fondation de Monte Albán, ils ne s'accordent pas sur les causes. Deux autres théories viennent s'opposer à celle de Blanton. D'après Sanders et Nichols (1988), San José Mogote et les sites voisins, comme Huitzo, se seraient alliés pour édifier cette capitale afin de mieux contrôler les ressources et incorporer graduellement les villages de la vallée à ce nouveau pouvoir. Mais il est curieux de constater que San José Mogote continue à fonctionner au lieu d'être abandonné au profit de la nouvelle cité. Cela conduit à l'hypothèse proposée par Winter (1997), selon laquelle ce sont plutôt les villages dispersés du centre de la vallée qui sont à l'origine de l'édification de Monte Albán. Ils chercheraient à exploiter les ressources locales et à les protéger de la mainmise des centres rivaux, comme Huitzo ou San José Mogote. De futures recherches nous renseigneront à ce sujet, car l'état actuel des connaissances ne permet pas de trancher entre les trois hypothèses.

Monte Albán, Oaxaca

Monte Albán, Oaxaca

Photographie

La construction de la capitale de la culture zapotèque, Monte Albán, Oaxaca, commence à partir de 500 avant J.-C. 

Crédits : Robert Harding World Imagery/ Getty

Afficher

La nouvelle capitale zapotèque compte de nombreux atouts : sa position défensive sur un éperon rocheux, dominant la vallée d'une hauteur de 350 mètres ; sa situation centrale au confluent des trois vallées ; et des terres riches en ressources comme le bois, le gibier et les carrières. Après la fondation de Monte Albán, dans la région voisine de la Mixteca, plusieurs centres urbains d'importance locale ont vu le jour, probablement comme une façon de se protéger du pouvoir croissant de la nouvelle communauté. En effet, très vite, le centre urbain abrite des milliers d'habitants, une architecture monumentale et une société stratifiée. Aucune autre localité de la vallée ne pouvait le concurrencer, car avec son marché – probablement situé sur la place centrale –, où se concentrent les produits de tou [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ZAPOTÈQUES  » est également traité dans :

MASQUES - Le masque en Amérique

  • Écrit par 
  • Christian DUVERGER
  •  • 3 653 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le masque dans l'Amérique préhispanique »  : […] Jusqu'à la conquête espagnole, la principale vocation du masque en Amérique a été d'ordre funéraire. C'est presque toujours dans des tombes que ce type d'objet a été rencontré. De Teotihuacán (Mexique central) proviennent des séries de masques célèbres : les formes stéréotypées ont été traitées par les artistes dans la serpentine, la néphrite, le basalte, la jadéite, l'albite, avec parfois des in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-amerique/#i_45051

MIXTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA
  •  • 3 245 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle organisation politique »  : […] La disparition de Monte Alban, entité dominante de la vallée de Oaxaca voisine, entraîne des changements dès 750 après J.-C. À partir de cette date, on constate la formation de petites unités politiques – appelées señoríos  – qui marquent le début de l'étape des cités-États. Ce terme désigne un groupe de communautés organisées autour d'un centre recteur dans un territoire dél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mixteques/#i_45051

MONTE ALBÁN

  • Écrit par 
  • Jacques SOUSTELLE
  •  • 329 mots
  •  • 3 médias

À deux kilomètres au sud-est de la ville actuelle d'Oaxaca, les vestiges de Monte Albán couvrent une superficie de 40 km 2 . Ce site a été occupé pendant deux mille cinq cents ans environ, depuis le ~ viii e siècle jusqu'à la conquête espagnole. La phase la plus ancienne (~ 700-~ 300) révèle la présence ou tout au moins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monte-alban/#i_45051

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le Préclassique récent, et la mise en place des grandes civilisations »  : […] Au cours du vi e  siècle avant J.-C., les cités olmèques déclinent ou sont abandonnées, ce qui n'implique d'ailleurs pas un dépeuplement régional. La civilisation olmèque cède la place à d'autres, qui vont faire fructifier ses innovations. Dans les plaines du Tabasco, continuent à prospérer des communautés, qui s'enrichissent de nouveaux apports. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_45051

Pour citer l’article

Rosario ACOSTA, « ZAPOTÈQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zapoteques/