Z, film de Constantin Costa-Gavras

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après avoir été l'assistant d'Yves Allégret, de René Clair et de Jacques Demy, Costa-Gavras, né en 1933 à Athènes, réalise deux films : l'un policier, Compartiment tueurs, en 1965, et l'autre sur la Résistance, Un homme de trop, en 1967. À trente-cinq ans, il entreprend Z, un film pour lequel il peine à trouver une maison de production. En 1966, un scénario dépeignant le climat politique tendu avant l'arrivée au pouvoir des colonels grecs pouvait paraître rebutant. Mais l'enquête policière du film sur fond de campagne électorale remporte un énorme succès. La dénonciation à laquelle se livre Costa-Gavras, construite sur des faits réels, ouvre la voie à un genre nouveau, le cinéma engagé. Prix du jury à Cannes, prix de l'interprétation masculine pour le rôle du juge incarné par Jean-Louis Trintignant, le film est nominé aux oscars d'Hollywood.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences, sociologue à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

16 novembre 2009 Rwanda. Acquittement de Protais Zigiranyirazo par le T.P.I.R.

), qui siège à Arusha (Tanzanie) acquitte Protais Zigiranyirazo, ancien préfet et homme d'affaires rwandais surnommé « Monsieur Z », accusé de génocide et de crimes contre l'humanité, faute de preuves suffisantes de sa participation aux massacres perpétrés en 1994 contre les Tutsi et les Hutu modérés. Pourtant, selon plusieurs experts, Protais Zigiranyirazo appartenait au cercle informel de l'Akazu – soupçonné d'avoir planifié le génocide – formé autour de sa sœur, Agathe Kanziga, épouse du président Juvénal Habyarimana, mort dans l'attentat contre son avion le 6 avril 1994 qui a été l'élément déclencheur du génocide. […] Lire la suite

9-29 mars 1985 Grèce. Élection de Christos Sartzetakis à la présidence de la République

désigne Christos Sartzetakis, l'ancien juge d'instruction de l'enquête sur l'assassinat, le 22 mai 1963, du député de gauche Lambrakis, une affaire rendue célèbre par Z, le film de Costa-Gavras. Beaucoup voient dans ce coup de théâtre – la réélection du président sortant semblait assurée – la volonté d'Andréas Papandréou, Premier ministre et président du P. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Kristian FEIGELSON, « Z, film de Constantin Costa-Gavras », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/z/