YORUBA ou YOROUBA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ethnie du Sud-Ouest nigérian, les Yoruba, qui sont au nombre de 25,5 millions environ (19 p. 100 de la population nigériane) en 2005, occupent une situation prédominante dans la région située entre la côte des Esclaves et le fleuve Niger ; ils forment la presque totalité de la population des États de Kwara, d'Oyo, d'Osun, d'Ogun, d'Ondo et de Lagos. Les Yoruba occupent également des zones au Bénin (600 000) et au Togo. Depuis le xve siècle, ils ont constitué une grande partie sinon la majorité des esclaves déportés en Amérique du Sud (Brésil), aux Caraïbes et à Cuba.

Malgré la diversité de leurs activités et de leurs modes de vie, les royaumes yoruba déterminent leur unité par une langue, une culture et une origine communes. Oduduwa, leur ancêtre, fils du dieu suprême, a conquis le territoire au xie siècle et l'a organisé en plusieurs cités : Ife, ville sacrée considérée par les Yoruba comme le berceau de leur civilisation, et siège de l'oni, chef religieux ; Oyo, gouverné par l'alefin, descendant du plus jeune fils d'Oduduwa.

Les Yoruba sont un des rares peuples de l'Afrique noire à avoir élaboré une civilisation urbaine ; en 1826, le capitaine Clapperton dénombrait cinquante-cinq villes dont plusieurs de plus de 20 000 habitants. L'histoire de cette région fut dominée par le royaume d'Oyo qui eut la prééminence sur les autres jusqu'au début du xviiie siècle. Affaiblis par des luttes intestines, les royaumes d'Ilorin et de Old Oyo furent conquis par les Peul respectivement le premier en 1821, le second en 1837.

Les Yoruba possédaient une forte organisation familiale et un appareil politique important. Les familles (ebi) étaient rassemblées au sein de patrilignages (agbole), travaillant une même terre inaliénable. À la tête de chaque cité se trouvait un oba, personnage sacré ne sortant de son palais que voilé. Symboliquement au-dessus des contingences biologiques, il était censé ne pas manger, ne pas boire, ne pas mourir. Il assumait tous les pouvoirs, ass [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chargé de cours à l'université de Paris-VIII, assistant de recherche à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  YORUBA ou YOROUBA  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un dieu créateur et lointain »  : […] Dans de nombreuses religions africaines , le créateur de toutes choses est la plupart du temps inaccessible au point que, si les hommes s'y réfèrent dans les mythes d'origine, ils ne s'adressent pratiquement jamais à lui. Chez les Dogon, le dieu créateur, Amma, est relativement présent, ses autels sont dans chaque famille et des sacrifices lui sont offerts ; pourtant les cultes principaux sont re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/#i_12497

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

  • Écrit par 
  • Louis PERROIS
  •  • 6 825 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les cités-États du Bénin et du Nigeria »  : […] Les Fon du Bénin avaient leur capitale à Abomey. L'apogée de ce royaume guerrier se situe au xviii e  siècle. Les artisans travaillaient sous le contrôle du roi. Les œuvres devaient exalter sa puissance et ses hauts faits. Les bas-reliefs du palais d'Abomey sont en terre crue peinte de couleurs vives. Les chefs avaient comme emblèmes de leur pouvo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-un-foisonnement-artistique/#i_12497

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 141 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une tradition du portrait »  : […] Dans les sociétés africaines, le roi est un être sacré. Des énergies cosmiques siègent dans sa personne, souvent d'origine divine, dans la mesure où les généalogies dynastiques remontent fréquemment à un fondateur divin. Il est le garant du bien-être du royaume et de ses sujets et de l'équilibre du monde. En conséquence, l'ensemble de ses actes, le déroulement de son existence et même ses émotions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-aires-et-styles/#i_12497

AMÉRIQUE LATINE - Les religions afro-américaines

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 190 mots

Dans le chapitre « Variété des cultes »  : […] Les religions d'origine africaine se sont conservées le plus pures chez les nègres marrons, ou Bosh, qui ont fui le régime de l'esclavage pour constituer des républiques indépendantes à l'intérieur des forêts des Guyanes hollandaise et française. On retrouve chez eux, juxtaposées plus qu'intégrées, les religions des Fanti- Ashanti (Ghāna) et des Fon (Bénin), le Grand Dieu qu'ils adorent s'appelan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-les-religions-afro-americaines/#i_12497

ARTS DU NIGERIA (exposition)

  • Écrit par 
  • Vincent BOULORÉ
  •  • 1 554 mots

Réputés pour leur ancienneté et leur extrême diversité stylistique, les arts du Nigeria occupent une place de choix dans l'histoire de l'art africain. Les terres cuites de Nok (600 av.-250 apr. J.-C.), l'art d'Ifè ( ix e - xv e  siècle) et celui, palatial, du Bénin ( xiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-du-nigeria/#i_12497

BÉNIN

  • Écrit par 
  • Richard BANÉGAS
  •  • 8 254 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le pays et les hommes »  : […] Situé entre le géant nigérian et le minuscule Togo, le territoire du Bénin se présente comme un couloir d'environ 700 kilomètres de longueur, avec une étroite façade maritime (125 km) qui s'ouvre au nord sur deux pays sahéliens, le Burkina Faso et le Niger. Avec une superficie de 112 622 kilomètres carrés et 8,7 millions d'habitants en 2009, il s'agit d'un des pays les moins étendus et les moins p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benin/#i_12497

CRÉOLE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 2 027 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les formes »  : […] La musique d'origine ibérique a pénétré dans toute l'Amérique espagnole et portugaise. Le fandango espagnol, devenu le baile de pañuelos , s'appelle jarabe au Mexique, marinera au Pérou, zamacueca ou cueca au Chili et en Argentine. Au Mexique, les danses dérivées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-creole/#i_12497

ÉVÉNEMENT, sociologie

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 184 mots

Dans le chapitre « La connaissance des événements dans les sociétés archaïques »  : […] Mircea Eliade a bien montré que « l'histoire des sociétés primitives se réduit exclusivement aux événements mythiques qui ont lieu in illo tempore et qui n'ont cessé depuis lors jusqu'à nos jours », c'est-à-dire que tous les événements qui se déroulent dans le temps vécu par les hommes et leurs sociétés (la maladie et la mort d'un individu, les aventures de la guerre, par exe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evenement-sociologie/#i_12497

FAMILLE - Les sociétés humaines et la famille

  • Écrit par 
  • Françoise HÉRITIER
  •  • 7 468 mots

Dans le chapitre « Le mariage entre femmes »  : […] Dans certaines populations africaines, il existe un mariage légal entre femmes. C'est le cas des Nuer soudanais, qui sont patrilinéaires (la reconnaissance de la filiation passe exclusivement par les hommes) et chez lesquels la fille n'est même pas considérée comme appartenant à part entière au groupe de son père, sauf si elle est stérile : dans ce cas – la preuve de la stérilité étant donnée ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-les-societes-humaines-et-la-famille/#i_12497

IFÉ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 302 mots
  •  • 1 média

Ifé est une ville du Nigeria, située à environ deux cents kilomètres au nord-est de Lagos, et à la même distance, au nord-ouest, de la cité de Bénin ; des découvertes archéologiques ont mis en lumière le passé culturel étonnant de cette cité. Pour les Yorouba, Ifé était à la fois le centre du monde, où la première terre s'était formée sur les eaux, et la capitale religieuse où siégeait l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ife/#i_12497

IFÉ CIVILISATION D'

  • Écrit par 
  • Vincent BOULORÉ
  •  • 492 mots
  •  • 2 médias

Située dans le sud-ouest du Nigeria, en région yoruba, la civilisation d'Ifè (avec sa cité-État du même nom) est antérieure à l'an 800 et s'achève au xvii e  siècle. Selon l'une des versions du mythe yoruba, le monde fut créé à Ifè sur ordre du dieu suprême Oduduwa, qui est également considéré comme le premier roi ( oni ) yo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-d-ife/#i_12497

LAGOS

  • Écrit par 
  • Jean-Fabien STECK
  •  • 1 887 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une ville aux héritages multiples »  : […] Ces fonctions métropolitaines sont un héritage de l'époque coloniale qui a fait de Lagos, une fois les contraintes de son vaste site lagunaire maîtrisées, un maillon logistique essentiel des économies de traite (dont le commerce des esclaves). La ville a donc été fortement insérée dans les réseaux maritimes et commerciaux de la fin du xviii e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lagos/#i_12497

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée »  : […] Cette vaste région abrite au Nigeria les vestiges les plus anciens de l'art africain et a vu se développer la civilisation de l'or des peuples akan. On y trouve quelques rares exemples de masques de bronze, dont des masques de ceinture et des heaumes à visage humain ornés de motifs zoomorphes sculptés en relief. Les sociétés gélédé et épa des peuples r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_12497

MÉDIAS (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 391 mots

Longtemps ignorés par l’anthropologie, les médias se sont imposés comme l’un des nouveaux objets d’étude de la discipline au cours des années 1990. Les anthropologues ont pris la pleine mesure du fait que les terrains les plus isolés étaient désormais marqués par la présence de médias de toutes sortes, qu’il s’agisse des médias de masse traditionnels (presse écrite, radio, cinéma, télévision) ou d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medias/#i_12497

MORT - Les sociétés devant la mort

  • Écrit par 
  • Louis-Vincent THOMAS
  •  • 8 190 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les attitudes symboliques »  : […] On a remarqué, et cela de façon quasi générale chez les populations sans machinisme, que les cérémonies sont plus rapprochées dans la période où le chagrin est le plus intense : les gens du lignage se réunissent pour boire, manger, chanter les louanges du disparu, ce qui constitue une manière de prolonger son existence ici-bas. Des sacrifices sont alors offerts pour engager l'âme du mort à passer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-societes-devant-la-mort/#i_12497

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le peuplement »  : […] Le Nigeria est l'État le plus peuplé du continent et l'un de ceux dont le taux d' urbanisation est le plus élevé (47,8 p. 100 en 2015). Les statistiques démographiques disponibles ne fournissent qu'une image imprécise de cette réalité du fait de la politisation des enjeux des quatre recensements (1962-1963, 1973, 1991 et 2006) organisés depuis l'indépendance. Afin de tenter d'atténuer le caractè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_12497

TRIBALISME

  • Écrit par 
  • Jean COPANS
  •  • 4 410 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La résistance anticoloniale »  : […] Les premières réactions tribales à l'occupation ou à la conquête coloniale ont donné lieu au développement de formes semblables aux précédentes. Mais une caractéristique fondamentale les en différencie : c'est une cause externe, visant à supprimer ou à contrôler les structures sociales tribales, qui suscite ce tribalisme. Dès lors, celui-ci n'est qu'un instrument de mobilisation politique ou de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribalisme/#i_12497

VERGER PIERRE (1902-1996)

  • Écrit par 
  • Rubens RICUPERO
  •  • 1 292 mots

Photographe, ethnologue, historien spécialiste de la culture et des religions africaines, Pierre Verger fut tout cela à la fois, mais aucune de ces étiquettes ne parviendra jamais à cerner une vie et une œuvre qui excèdent les cadres conventionnels. Né à Paris le 4 novembre 1902 dans une famille de la grande bourgeoisie, il est mort le 12 février 1996 dans un dénuement volontaire, habitant une mod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-verger/#i_12497

VODOU ou VAUDOU

  • Écrit par 
  • Marc AUGÉ, 
  • Laënnec HURBON
  • , Universalis
  •  • 2 144 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Le vodou africain »  : […] Le terme vodu (vodou), ou vodun , désigne au Dahomey (devenu la république du Bénin) et au Togo les dieux ou les puissances invisibles que les hommes essaient de se concilier, individuellement ou collectivement, pour s'assurer une vie heureuse. Le terme yoruba correspondant est oriṣa. On peut considérer que le système religieux qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vodou-vaudou/#i_12497

Pour citer l’article

Roger MEUNIER, « YORUBA ou YOROUBA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoruba-yorouba/