YORUBA ou YOROUBA

Ethnie du Sud-Ouest nigérian, les Yoruba, qui sont au nombre de 25,5 millions environ (19 p. 100 de la population nigériane) en 2005, occupent une situation prédominante dans la région située entre la côte des Esclaves et le fleuve Niger ; ils forment la presque totalité de la population des États de Kwara, d'Oyo, d'Osun, d'Ogun, d'Ondo et de Lagos. Les Yoruba occupent également des zones au Bénin (600 000) et au Togo. Depuis le xve siècle, ils ont constitué une grande partie sinon la majorité des esclaves déportés en Amérique du Sud (Brésil), aux Caraïbes et à Cuba.

Malgré la diversité de leurs activités et de leurs modes de vie, les royaumes yoruba déterminent leur unité par une langue, une culture et une origine communes. Oduduwa, leur ancêtre, fils du dieu suprême, a conquis le territoire au xie siècle et l'a organisé en plusieurs cités : Ife, ville sacrée considérée par les Yoruba comme le berceau de leur civilisation, et siège de l'oni, chef religieux ; Oyo, gouverné par l'alefin, descendant du plus jeune fils d'Oduduwa.

Les Yoruba sont un des rares peuples de l'Afrique noire à avoir élaboré une civilisation urbaine ; en 1826, le capitaine Clapperton dénombrait cinquante-cinq villes dont plusieurs de plus de 20 000 habitants. L'histoire de cette région fut dominée par le royaume d'Oyo qui eut la prééminence sur les autres jusqu'au début du xviiie siècle. Affaiblis par des luttes intestines, les royaumes d'Ilorin et de Old Oyo furent conquis par les Peul respectivement le premier en 1821, le second en 1837.

Les Yoruba possédaient une forte organisation familiale et un appareil politique important. Les familles (ebi) étaient rassemblées au sein de patrilignages (agbole), travaillant une même terre inaliénable. À la tête de chaque cité se trouvait un oba, personnage sacré ne sortant de son palais que voilé. Symboliquement au-dessus des contingences biologiques, il était censé ne pas manger, ne pas boire, ne pas mourir. Il assumait tous les pouvoirs, assisté d'un Conseil d'État (Ogboni) composé de chefs de lignages et de représentants des différentes profes [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : chargé de cours à l'université de Paris-VIII, assistant de recherche à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  YORUBA ou YOROUBA  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un dieu créateur et lointain »  : […] , les Ashanti reconnaissent Nyamé, les Éwé Mawu, et les Yoruba Olorun. Ce dieu éternel et créateur est encore plus lointain qu'Amma ; vivant dans un ciel invisible, il laisse aux dieux secondaires le soin des affaires terrestres. Au Cameroun, Nyambé est tout-puissant et par là même ne demande rien aux hommes dont il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/#i_12497

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

  • Écrit par 
  • Louis PERROIS
  •  • 6 829 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les cités-États du Bénin et du Nigeria »  : […] Les Yoruba du Nigeria, au nombre de cinq millions, constituaient au début du xviiie siècle un seul royaume, avec Ifé pour ville sainte. Le panthéon yoruba actuel compte plusieurs centaines de « dieux », chacun ayant ses prêtres et ses fidèles. Les masques sont polychromes comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-un-foisonnement-artistique/#i_12497

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 142 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une tradition du portrait »  : […] -xve siècle) ont été retrouvées à Ilé-Ifé, la ville qui constitue toujours le centre mythique et spirituel des Yoruba et qui dut sa prospérité et son expansion, à partir du xie siècle, à sa situation géographique. Elle contrôlait l'accès aux produits de la forêt et à l'embouchure du Niger et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-aires-et-styles/#i_12497

AMÉRIQUE LATINE - Les religions afro-américaines

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 191 mots

Dans le chapitre « Variété des cultes »  : […] d'origine congo ou angola ; mais, tout en conservant un certain nombre de croyances originelles, elles sont aujourd'hui fondues avec les cultes yoruba dans le Nordeste (Bahia et Recife) et se sont combinées étroitement, de manière syncrétique, avec le catholicisme et le spiritisme dans le centre du pays (macumba). La religion des Fon s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-les-religions-afro-americaines/#i_12497

BÉNIN

  • Écrit par 
  • Richard BANÉGAS
  •  • 8 254 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le pays et les hommes »  : […] animistes, habitées par des populations qui appartiennent, pour la plupart, à la grande famille linguistique kwa. Parmi celles-ci, deux groupes se distinguent : d'une part, les Yoruba islamisés (appelés « Nago ») qui sont arrivés du Nigeria (Oyo, Ife) par vagues successives à partir du xiie siècle et qui dominent aujourd'hui le commerce d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benin/#i_12497

CRÉOLE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 2 028 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les formes »  : […] d'origine africaine, comme la calenda, le candomblé, la chicha, la bamboula ou la samba, porte un nom dérivé de Xango, dieu du fer et de la guerre dans la mythologie yoruba. Le tango se répandit dans les bas-fonds de la capitale argentine vers 1890 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-creole/#i_12497

ÉVÉNEMENT, sociologie

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 184 mots

Dans le chapitre « La connaissance des événements dans les sociétés archaïques »  : […] de « paroles » significatives, prononcées par les dieux, et que le devin est justement apte à comprendre. Dans la géomancie yoruba, par exemple, toutes les situations possibles se ramènent à un certain nombre d'événements types : l'accident, l'argent, le divorce, la mort, etc., et ce qui individualise telle personne (ou tel groupe social) ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evenement-sociologie/#i_12497

FAMILLE - Les sociétés humaines et la famille

  • Écrit par 
  • Françoise HÉRITIER
  •  • 7 468 mots

Dans le chapitre « Le mariage entre femmes »  : […] Chez les Yoruba (Ekiti et Yagha) du Nigeria, c'est une femme riche, une commerçante, et non pas une femme stérile, qui peut légitimement épouser d'autres femmes et avoir d'elles, de la même façon substitutive, des descendants bien à elle, ou tirer d'elles un profit de type capitaliste. Une commerçante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-les-societes-humaines-et-la-famille/#i_12497

IFÉ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 303 mots
  •  • 1 média

la cité de Bénin ; des découvertes archéologiques ont mis en lumière le passé culturel étonnant de cette cité. Pour les Yorouba, Ifé était à la fois le centre du monde, où la première terre s'était formée sur les eaux, et la capitale religieuse où siégeait l'oni, roi divin qui n'apparaissait en public que deux fois l'an, la face voilée de perles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ife/#i_12497

IFÉ CIVILISATION D'

  • Écrit par 
  • Vincent BOULORÉ
  •  • 493 mots
  •  • 2 médias

Située dans le sud-ouest du Nigeria, en région yoruba, la civilisation d'Ifè (avec sa cité-État du même nom) est antérieure à l'an 800 et s'achève au xviie siècle. Selon l'une des versions du mythe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-d-ife/#i_12497

LAGOS

  • Écrit par 
  • Jean-Fabien STECK
  •  • 1 888 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une ville aux héritages multiples »  : […] en bois, était déjà une importante ville frontalière du royaume du Bénin et du pays yoruba, alors structurés autour de villes continentales. Elle était dirigée par un Oba (roi yoruba), dont le rôle fut important dans sa destinée et qui, aujourd'hui encore, conserve une certaine influence même s'il n'a plus de pouvoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lagos/#i_12497

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 317 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée »  : […] sculptés en relief. Les sociétés gélédé et épa des peuples regroupés sous la désignation commune de Yoruba (Bénin, Nigeria) utilisent des masques de bois dont le style est une forme dérivant de la tradition artistique d'Ifé et du Bénin. Masques frontaux et cimiers de style naturaliste à visage humain, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_12497

MÉDIAS (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 391 mots

qu’elle entraîne des transformations sociales partout identiques. Étudiant l’adoption de la photographie par les Yoruba du Nigeria, Stephen Sprague a par exemple montré que les portraits photographiques qu’ils prenaient s’inspiraient de l’esthétique de la sculpture traditionnelle et servaient le même usage social : la représentation du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medias/#i_12497

MORT - Les sociétés devant la mort

  • Écrit par 
  • Louis-Vincent THOMAS
  •  • 8 192 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les attitudes symboliques »  : […] ou sa lance ; les enfants du défunt l'appelleront « père », les épouses « mari ». Les Yoruba (Nigeria) connaissent une coutume dans laquelle un homme masqué représente le défunt, rassure les vivants sur son nouvel état et leur promet une abondante progéniture. Il y a bien là des procédés de reniement ou d'incorporation qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-societes-devant-la-mort/#i_12497

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 722 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le peuplement »  : […] Ibo compteraient pour 18 p. 100 de la population totale de la Fédération, tandis qu'à l'ouest, les Yorouba en formeraient 21 p. 100. Le quart restant de la population du Nigeria est formé de minorités, une mosaïque de populations dont les principales composantes sont les Ijaw (10 p. 100), les Kanouri (4 p. 100) et les Tiv (2,5 p. 100 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_12497

TRIBALISME

  • Écrit par 
  • Jean COPANS
  •  • 4 411 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La résistance anticoloniale »  : […] qui les supertribalise en quelque sorte. L'exemple le plus frappant est celui des Yoruba du Nigeria. À l'époque précoloniale, le terme Yoruba ne s'appliquait qu'au royaume d'Oyo, et il n'y avait pas d'expression commune pour désigner les autres royaumes apparentés, dont les membres se considéraient néanmoins comme des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribalisme/#i_12497

VERGER PIERRE (1902-1996)

  • Écrit par 
  • Rubens RICUPERO
  •  • 1 292 mots

» : Ewé (« feuilles »), œuvre monumentale consacrée aux usages médicinaux et magiques des plantes dans la culture yoruba. Un travail colossal : il identifiera les équivalents scientifiques de 3 529 termes yoruba et reconstituera 447 formules qui indiquent comment réduire les fractures... ou faire mourir l'amant de votre femme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-verger/#i_12497

VODOU ou VAUDOU

  • Écrit par 
  • Marc AUGÉ, 
  • Laënnec HURBON
  • , Universalis
  •  • 2 144 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Le vodou africain »  : […] la république du Bénin) et au Togo les dieux ou les puissances invisibles que les hommes essaient de se concilier, individuellement ou collectivement, pour s'assurer une vie heureuse. Le terme yoruba correspondant est oriṣa. On peut considérer que le système religieux qui prévaut du Nigeria au Togo, chez les Yoruba, les Fon et les Ewe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vodou-vaudou/#i_12497

Pour citer l’article

Roger MEUNIER, « YORUBA ou YOROUBA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoruba-yorouba/